JANVIER 2003


SEMAINE DU 5 janvier - 12 janvier- 19 janvier - 26 janvier


Les Années lumière vous invitent à un fabuleux voyage
hebdomadaire au pays de l'astronomie, de la biologie,
de la chimie, de l'environnement, de l'exploration spatiale, de la génétique, du génie, de l'histoire, de la philosophie des sciences et bien d'autres...

Dimanche 5 janvier 2003

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Les oiseaux en péril du Québec
Le FANTOMM du mont Mégantic
Le projet LISA pour les musiciens
La chronique Histoire des Sciences: l'irruption des statistiques au 19ième siècle

DEUXIÈME HEURE : 13 h 05
Bar des Sciences: l'évolution de l'Homme et du singe


Première heure

Les oiseaux en péril du Québec

Une vingtaine d'espèces d'oiseaux sont en péril au Québec.

La triste liste de nos oiseaux menacés de disparition a été dressée conjointement par l'Association québécoise des groupes d'ornithologues, la Société de la faune et des parcs du Québec et le Service canadien de la faune.

Le magazine Québec Oiseaux a publié un numéro hors série sur les espèces d'oiseaux en péril. On y retrouve de magnifiques photos, des explications et bien sûr la liste de ces oiseaux:

 

  • Pluvier siffleur
  • Pie-grièche migratrice
  • Sterne de Dougall
  • Faucon pèlerin
  • Petit Blongios
  • Grèbe esclavon
  • Pygargue à tête blanche
  • Aigle royal
  • Arlequin plongeur
  • Garrot d'Islande
  • Râle jaune
  • Hibou des marais
  • Pic à tête rouge
  • Grive de Bicknell
  • Paruline azurée
  • Sterne caspienne
  • Troglodyte à bec court
  • Paruline à ailes dorées
  • Bruant sauterelle
  • Bruant de Nelson
  • Dindon sauvage
  • Buse à épaulettes
  • Cygne trompette

Pauline Vanasse cheche notamment à comprendre les causes du déclin de ces espèces. Elle discute de la question avec le biologiste Michel Robert, du Service canadien de la faune.

Hyperliens pertinents

Québec Oiseaux

Service canadien de la faune

Association québécoise des groupes d'ornithologues

Espèces fauniques menacées ou vulnérables au Québec
Société de la faune et des parcs du Québec

Les oiseaux menacés du Québec
Environnement Canada

Les oiseaux du Québec


Le FANTOMM du mont Mégantic

L'Observatoire du mont Mégantic est maintenant doté d'une caméra à comptage de photons d'une grande précision. La FANTOMM - Fabry-Pérot de nouvelle technologie pour l'Observatoire du mont Mégantic - est la plus sensible au monde.

Elle arrive à détecter 30 % des photons en provenance du cosmos. Jusqu'ici, les appareils existants permettaient de détecter seulement 3 ou 4 photons sur 100.

Photographies de la galaxie NGC 7479, obtenues avec la caméra FANTOMM au télescope Canada-France-Hawaii. Source: Journal Forum - Université de Montréal

Un chercheur de l'Université de Montréal travaille déjà à la conception d'une caméra - la FANTOMM II - qui pourrait détecter 80 % des photons.

Dominique Lapointe approfondit le sujet en compagnie de Claude Carignan, directeur de l'Observatoire du mont Mégantic et Olivier Hernandez, étudiant au doctorat en astronomie.


Hyperliens pertinents

FANTOMM
Université de Montréal

Le FANTOMM du mont Mégantic
Forum - Université de Montréal - Édition du 2 décembre 2002

Observatoire du mont Mégantic

Groupe d'astrophysique de l'Université de Montréal

Groupe de recherche en astrophysique
Université Laval

Canada-France-Hawaii Telescope

Société canadienne d'astronomie


Le projet LISA pour les musiciens

Un groupe de recherche de l'Université de Sherbrooke - le Groupe de recherche sur la parole et l'audio - travaille en ce moment à un projet des plus ambitieux : la conception d'un logiciel de transcription automatique de partitions musicales.

Un logiciel convivial

Les programmes existants exigent des usagers de bonnes connaissances en transcription musicale. Le projet LISA - Live Inspiration Scoring Algoritmn - veut développer une application conviviale de transcription musicale.

Sophie Payeur a préparé un reportage sur ce projet. Elle a notamment recueilli les propos de l'ingénieur Roch Lefebvre, directeur du Groupe de recherche sur la parole et l'audio, Thierry Gagnon, étudiant à la maîtrise en génie électrique, et Gilles Valiquette, directeur de MUSI-TECHNIC.

Hyperliens pertinents

Groupe de recherche sur la parole et l'audio
Université de Sherbrooke

MUSI-TECHNIC


La chronique Histoire des Sciences

L'irruption des statistiques dans la pensée scientifique au 19ième siècle

Une chronique d'Yves Gingras, historien des sciences à l'Université du Québec à Montréal


Deuxième heure

Bar des sciences : l'évolution de l'Homme et du singe

Le magazine Québec Science organisait en novembre dernier un Bar des sciences sur l'évolution de l'Homme et du singe.

La rencontre publique avait lieu dans un bar de la rue Saint-Denis à Montréal, le Barouf. Nous y étions et nous vous présentons aujourd'hui un extrait de cette réflexion.

Parmi les invités : le paléoanthropologue français Pascal Picq et Serge Lebel, spécialiste de l'homme de Neandertal.

Le prochain Bar des sciences de Québec Science aura lieu à Montréal le 11 février et à Québec le 12 février. On y discutera des changements climatiques : avons-nous sombré dans l'alarmisme ou le sensationnalisme ?

Pour réserver une place à ces activités gratuites, il suffit de contacter Nicole Lévesque, à Québec Science, en composant le numéro 514-843-6888. Pour de plus amples informations sur ces activités, vous pouvez bien sûr consulter le magazine Québec Science.

Hyperliens pertinents

Québec Science

L'environnement: une cause perdue?
Bar des sciences de Québec Science diffusé aux Années-lumière le 8 septembre 2002

Évolution: Nous sommes le troisième chimpanzé...et notre survie est menacée
Les réflexions de Jacques Languirand à l'émission Par 4 chemins - Radio-Canada - 13 mai 2001



Dimanche 12 janvier 2003

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Ce que la science sait du clonage
L'empreinte du changement climatique sur la faune et la flore
Colmater les fuites du pétrolier Prestige
La chronique Astrophysique: les 25 ans de l'Observatoire du mont Mégantic

DEUXIÈME HEURE : 13 h 05
La culture des orangs-outans
Une entrevue sur le clonage avec Louise Vandelac
L'auteur de la semaine: Jean-Marie Pelt


Première heure

Ce que la science sait du clonage

Dolly, la brebis clonée

Le mouvement raélien semait l'inquiétude et l'incrédulité chez bien des gens en annonçant récemment la naissance d'un bébé cloné. Quelques semaines plus tard, il n'y a toujours pas de preuves de la création d'un premier clone humain. Qu'elle soit fausse ou non, la nouvelle a suscité de nombreux débats dans le monde entier sur l'éthique et la faisabilité du clonage humain.

L'après-Dolly

La naissance du premier mammifère cloné - la brebis Dolly - remonte à 1996. Depuis, d'autres mammifères ont ainsi été créés. Où en sont les chercheurs aujourd'hui? Qu'est-ce que la science a appris du clonage des mammifères depuis la naissance de Dolly?

Pour creuser la question, Yanick Villedieu a joint un spécialiste de la reproduction animale. Il s'agit de François Pothier, professeur et chercheur à l'Université Laval.

Hyperliens pertinents

Clonage humain: entre capacité et volonté
Dossier d'Info Science

La génétique: de Mendel au clonage
Dossier de Cybersciences

Special Report on Cloning
NewScientist.com

Cloning Report
Washington Post

Information on Cloning and Nuclear transfer
Roslin Institute

Clonage, danger
Éditorial du quotidien Le Monde - 31 décembre 2002

Le clonage humain est-il moralement défendable ?
Sujet traité à l'émission Découvertes



L'empreinte du changement climatique sur la faune et la flore

2 nouvelles études, publiées la semaine dernière dans le magazine Nature, confirment que les changements climatiques affectent déjà les espèces animales et végétales.

L'écureuil roux - Bioclic.ca - Photo: André Simard
Au cours des 100 dernières années, la température a augmenté en moyenne de 0,6 degrés Celsius. Ce réchauffement - qui peut sembler mineur - aurait déjà des effets sur la faune et la flore. On détecte notamment des changements liés à l'arrivée prématurée du printemps : certaines espèces animales - comme l'écureuil roux - commencent plus tôt la saison de reproduction, des arbres vont bourgeonner hâtivement, des fleurs vont éclore précocement.

Pour analyser les résultats de ces études, Pauline Vanasse a interviewé Marco Festa-Bianchet, professeur au Département de biologie de l'Université de Sherbrooke et président du Comité sur la situation des espèces en péril du Canada - COSEPAC.


Hyperliens pertinents

«A globally coherent fingerprint of climate change impacts across natural systems»
Article dans Nature - 2 janvier 2003

«Fingerprints of global warming on wild animals and plants»
Article dans Nature - 2 janvier 2003

Intergovernmental Panel on Climate Change - IPCC

Site du changement climatique du gouvernement du Canada

Fédération canadienne de la faune

Semaine nationale de la conservation de la faune (avril 2002)
Informations sur les effets du changement climatique sur les espèces

WWF Climate Change Programme

Changements climatiques
Écoroute de l'information


Colmater les fuites du pétrolier Prestige

Les fuites de l'épave du Prestige

Le pétrolier Prestige, tristement connu pour son naufrage en novembre dernier au large des côtes espagnoles, n'en finit plus de polluer les eaux. Le navire perd 125 tonnes de fioul par jour.

Une équipe de l'Ifremer, l'Institut français de recherches pour l'exploitation de la mer - tente actuellement de colmater les fuites du Prestige. Il s'agit d'une entreprise difficile. L'épave repose au fond de la mer, à 3 800 mètres de profondeur. Il y a des contraintes de pression et la visibilité est réduite.

Comment s'y prend l'équipe de l'Ifremer? Quels sont les moyens techniques déployés sous la mer pour colmater les fuites de pétrole?

Sophie Payeur a discuté avec Guy Herrouin, directeur du Centre Ifremer et Yves Chardard, chef de la division robotique sous-marine de l'entreprise Cybernétix à Marseille.

Hyperliens pertinents

Dossier spécial sur le Prestige
Centre Ifremer

International Maritime Organization

IPIECA
International Petroleum Industry Environmental Conservation Association

La marée noire du Prestige
Reportage de Pauline Vanasse, diffusé le 24 novembre aux Années-lumière


La chronique Astrophysique

Les 25 ans de l'Observatoire du mont Mégantic

Une chronique de l'astrophysicien Laurent Drissen, du Département de physique, de génie civil et d'optique de l'Université Laval


Deuxième heure

La culture des orangs-outans

Un orang-outan - Source: Association Hutan
Saviez-vous que les orangs-outans de Bornéo se souhaitent bonne nuit avant d'aller se coucher en émettant un sifflement? Et saviez-vous que les orangs-outans de Sumatra utilisent des feuilles pour prendre les fruits hérissés de piquants?

L'orang-outan est plus près de l'humain qu'on pourrait le croire. Des chercheurs ont observé pendant des années les orangs-outans du sud-est asiatique. Ils ont découvert l'existence d'une culture chez ces primates. Ils ont observé toute une série de comportements, différents d'une région à l'autre, qui sont transmis de génération en génération. Ces découvertes ont été publiées dans le magazine Science, le 3 janvier dernier.

Dominique Lapointe a joint en Malaisie l'un des auteurs de l'article de Science. Il s'agit du vétérinaire Marc Ancrenaz, directeur scientifique de l'Association Hutan.

Hyperliens pertinents

Examining Orangutan Cultures
Science Magazine - 3 janvier 2003

Orangutan Foundation International

Les orangs-outans
UNEP

The Heart of Borneo
WWF

La culture des orangs-outangs
Cybersciences - 8 janvier 2003


Une entrevue sur le clonage avec Louise Vandelac

Louise Vandelac - Source: ONF
Nous vous reparlons aujourd'hui de clonage, cette fois avec la sociologue Louise Vandelac. La chercheuse fait une analyse critique des technologies de reproduction.

Louise Vandelac enseigne la sociologie à l'Université du Québec à Montréal. Elle y dirige notamment le groupe de recherche Technosciences du vivant et société.

Elle a publié plusieurs articles sur la question et elle a co-réalisé avec Karl Parent un documentaire sur le clonage produit par l'Office national du film du Canada:
«Clonage ou l'Art de se faire doubler».

Yanick Villedieu reçoit en studio Louise Vandelac.



L'auteur de la semaine : Jean-Marie Pelt

Jean-Marie Pelt est professeur émérite de biologie végétale à l'Université de Metz et président de l'Institut européen d'écologie.

Il vient de publier le livre Les épices aux Éditions Fayard. L'auteur raconte l'histoire des épices. Ces précieux aromates ont longtemps été au centre de farouches manœuvres pour en contrôler le commerce. Mais l'auteur ne fait pas que parler d'histoire et de légendes. Il donnent aussi les caractéristiques botaniques, pharmacologiques et culinaires des épices. On trouve même dans ce livre une vingtaine de recettes du restaurateur Jean Cabodi.

Pauline Vanasse a interviewé Jean-marie Pelt.



Dimanche 19 janvier 2003

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

La découverte du gène de l'acidose lactique
Maintenant au cinéma: les acteurs virtuels
D'autres planètes comme la Terre dans l'univers?
La chronique Nature: l'histoire du diamant canadien

DEUXIÈME HEURE : 13 h 05
Les artistes-singes
Une entrevue avec Serge Larivée
L'auteur de la semaine: Pascal Lapointe


Première heure

La découverte du gène de l'acidose lactique

Une équipe internationale de chercheurs annonçait cette semaine la découverte du gène de l'acidose lactique. Cette maladie héréditaire mortelle touche particulièrement la population de Charlevoix et du Saguenay-Lac-Saint-Jean, où l'on compte 1 cas sur 2000.

Une découverte qui donne de l'espoir
La population de ces régions ont accueilli la nouvelle avec soulagement.

Pierre Lavoie

Le grand public a surtout remarqué la joie d'un homme : l'athlète Pierre Lavoie, qui a perdu 2 enfants atteints de cette maladie. Il est aussi le fondateur de l'Association de l'acidose lactique. Maintenant que l'on connaît le gène, tous les espoirs sont permis. Il est aujourd'hui possible de détecter la présence du gène chez les couples qui veulent avoir un enfant. Et si l'on regarde plus loin, peut-être trouvera-t-on un jour un médicament pour soigner cette maladie.

Les malchanceux de la loterie génétique
Une personne sur 22 dans la région est porteuse d'une copie du gène défectueux. La maladie se manifeste lorsque l'enfant hérite de chacun des parents une copie de ce gène. Le trouble neurologique affecte le cerveau et la moelle épinière des enfants et les rend particulièrement vulnérables à la moindre infection.

Quels sont les mécanismes de cette maladie? Quelle est la portée de la découverte du gène de l'acidose lactique?

Yanick Villedieu creuse ces questions avec ses invités : Pierre Lavoie, président de l'Association de l'acidose lactique, Charles Morin, pédiatre à l'hôpital de Chicoutimi, Tom Hudson, généticien et directeur du Centre d'innovation Génome Québec-Université McGill à Montréal, John Rioux, généticien du Centre for Genome Research du MIT à Boston et Grant Mitchell, médecin généticien à Sainte-Justine.

Hyperliens pertinents

Des scientifiques du CUSM découvrent le gène responsable d'une maladie neurodégénérative
Communiqué du Centre universitaire de santé McGill

Association de l'acidose lactique du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Génome Québec

Center for Genome Research
Whitehead Institute for Biomedical Research

Proceedings of the National Academy of Sciences


Maintenant au cinéma: les acteurs virtuels

Le cinéma est de plus en plus envahi par des acteurs de moins en moins humains. Le génie informatique est en train de bouleverser le cinéma contemporain. Nous retrouvons maintenant sur les écrans des personnages fabriqués de toutes pièces par les ordinateurs. Gollum, le fameux personnage de la série littéraire, Le Seigneur des anneaux, produite au cinéma par Peter Jackson, est un exemple saisissant de ce que peut faire aujourd'hui la technologie moderne.

À la conquête de l'illusion
Mais créer un personnage qui reproduise la complexité du visage humain représente tout un défi. Un groupe de chercheurs de l'UQÀM se lance dans l'aventure. Le projet Darwin a pour objectif de créer une agence de casting d'acteurs virtuels : soit une base de données qui contiendra des centaines de morphologies humaines, à partir desquelles il sera possible de créer des personnages.

Comment en arrive-t-on à créer de tels personnages? Jusqu'où peut-on aller dans cette conquête de l'illusion?

Sophie Payeur a préparé un reportage sur le sujet. Elle a notamment recueilli les propos de Martin Lefebvre, titulaire de la Chaire de recherche en études cinématrographiques de l'Université Concordia et Michel Fleury, chercheur, mathématicien et directeur du Projet Darwin.


Hyperliens pertinents

Hexagram
Institut de Recherche et Création en Arts et Technologies Médiatiques

Kaydara
Partenaire d'Hexagram pour le développement du projet Darwin

Hexagram poursuit sa lancée avec 30 M $
Article paru dans le journal de l'UQAM - 7 octobre 2002


D'autres planètes comme la Terre dans l'univers?

Un système planétaire extrasolaire vu par un artiste - Source: JPL

Des chercheurs avancent que le quart des systèmes extrasolaires connus pourraient abriter des planètes comme la Terre. Les résultats de cette étude, menée par 2 astrophysiciens de l'Université Princeton aux États-Unis, seront publiés demain dans le Astronomical Journal.

Et si nous n'étions pas seuls?
Les 2 chercheurs ont créé un programme qui permet de simuler des systèmes orbitaux à grande échelle. Ils ont été les premier à le faire pour l'ensemble des planètes répertoriées à ce jour. Il s'agit bien sûr de recherches théoriques; mais elles pourraient mener au développement de programmes d'observation bien concrets.

Dominique Lapointe s'entretient avec l'un des signataires de l'article, Serge Tabachnik.

Hyperliens pertinents

The Astronomical Journal (en anglais)

Le site de Geoffrey W. Marcy
Informations détaillées sur les planètes extrasolaires (En anglais)

«The search begins...»
Planet Quest - Jet Propulsion Laboratory

Département de sciences astrophysiques de l'Université Princeton


La chronique Nature

L'histoire du diamant canadien

Source: Cybersciences

Une chronique de Rachel Léger, chef de la division de la Recherche scientifique du Biodôme de Montréal


Deuxième heure

Des artistes-singes

Une peinture de BillyJo - Source: Fondation Fauna

Une galerie d'art de Montréal présente une exposition inusitée : des peintures créées par des chimpanzés. L'exposition «Vies sacrifiées : L'art des chimpanzés en captivité et portraits de Frank Noelker» se tient du 11 au 25 janvier à la galerie West End à Montréal. Les artistes sont des chimpanzés de laboratoires médicaux, aujourd'hui «à la retraite». Ils ont été recueillis par la Fondation Fauna, un organisme québécois privé à but non lucratif.

Billy Jo - Source: Fondation Fauna

La Fondation s'occupe de 14 chimpanzés. La plupart d'entre eux viennent d'un laboratoire de médecine expérimentale des États-Unis. On les a utilisés dans des recherches sur l'hépatite C et le sida. Ils ont passé la plus grande partie de leur vie dans des cages.

Aujourd'hui, ces chimpanzés ont une vie plus stimulante dans un refuge mis sur pied à Carignan par le vétérinaire Richard Allan et sa femme, Gloria Grow.

Pauline Vanasse est allée à Carignan. Elle vous fait un compte-rendu de sa visite.

Hyperliens pertinents

Fondation Fauna

«Montrealers trooping to exhibition»
Article du quotidien The Gazette - 14 janvier 2003

An Embarrassment of Chimpanzees
Un article sur la Fondation Fauna dans Discover Magazine - Mai 2002


Une entrevue avec Serge Larivée

Serge Larivée - Source: Forum

Yanick Villedieu s'entretient avec Serge Larivée, professeur à l'École de psychoéducation de l'Université Laval et grand pourfendeur des pseudo-sciences.

Le chercheur fait une analyse sévère des médias , des librairies et des bibliothèques, qui «encouragent l'infantilisme psychosocial en offrant des produits pseudo-scientifiques». Il a écrit un éditorial sur le sujet l'an dernier dans la Revue de psychoéducation et d'orientation : «L'influence socioculturelle sur la vogue des pseudo-sciences».

 

Hyperliens pertinents

Revue de psychoéducation et d'orientation

Médias, pseudo-sciences et sous-développement intellectuel
Forum, Université de Montréal, 9 septembre 2002

Les Sceptiques du Québec
Le prix Sceptique 2002 a été décerné à Serge Larivée


L'auteur de la semaine: Pascal Lapointe

Pascal Lapointe est rédacteur en chef de l'Agence Science-Presse. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'Internet. Il vient de publier une analyse sur l'évolution d'Internet depuis sa création.

Au début, les prétendus experts prédisaient qu'Internet allait être le média du peuple, l'opposant aux médias traditionnels et le lien d'échanges d'idées libres. La réalité est tout autre aujourd'hui. Comment a évolué Internet? Quelles leçons peut-on tirer des erreurs magistrales d'évaluation et des dérapages commis?

Sophie Payeur s'entretient avec l'auteur du livre Utopie.net. La réalité Internet après le rêve, publié aux Éditions MultiMondes.



Dimanche 26 janvier 2003

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Le scientifique l'année de Radio-Canada 2002: le physicien Louis Taillefer

DEUXIÈME HEURE : 13 h 05
Faut-il entreprendre le dépistage systématique de la surdité chez les bébés?
Internet change-t-il la vie des chercheurs?
L'auteur de la semaine: Éric Clusiau


Première heure

Le scientifique de l'année de Radio-Canada 2002 : le physicien Louis Taillefer

L'équipe des Années-lumière s'est rendue à l'Université de Sherbrooke jeudi dernier pour décerner le titre de «Scientifique de l'année de Radio-Canada 2002» au physicien Louis Taillefer.

Louis Taillefer en entrevue avec Yanick Villedieu

Au cœur de la supraconductivité
Depuis une quinzaine d'années, des scientifiques du monde entier étudient certains matériaux supraconducteurs aux potentialités infinies. Des découvertes dans ce domaine pourraient mener à des applications pratiques, commerciales et industrielles révolutionnaires : transport d'électricité sans aucune perte, mise en œuvre de trains à lévitation magnétique, magnométrie, etc.

Devant les yeux ébahis de Yanick Villedieu, Louis Taillefer a fait, jeudi, la démonstration du train à lévitation magnétique.

Louis Taillefer : un passionné de la matière
Nous avons choisi Louis Taillefer pour sa découverte d'un comportement radicalement nouveau des électrons dans certains matériaux supraconducteurs. La découverte de Louis Taillefer et de son équipe remet en cause une loi de la physique vieille de 150 ans. Cette loi édicte qu'un bon conducteur de chaleur est aussi un bon conducteur d'électricité. Selon Louis Taillefer, ces propriétés peuvent se dissocier dans certains matériaux supraconducteurs. Une telle observation oblige les scientifiques à revoir le comportement des électrons. La découverte de l'équipe a été publiée dans le prestigieux journal scientifique Nature en décembre 2001.

Le parcours de Louis Taillefer
À 42 ans, cet homme de science a déjà une impressionnante carrière. Il a été formé dans de grandes institutions de France et d'Angleterre. Il a ensuite enseigné à l'Université McGill puis à l'Université de Toronto et il est aujourd'hui professeur à l'Université de Sherbrooke.

Louis Taillefer et Yanick Villedieu

Il a reçu plusieurs distinctions honorifiques. Il dirige le Programme de supraconductivité de l'Institut canadien de recherches avancées et il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les matériaux quantiques.

Il est revenu au Québec l'an dernier pour des motifs personnels : donner une instruction en français à ses enfants.


Le «Scientifique de l'année de Radio-Canada»
Pour la 16ième année consécutive, nous remettons le titre de «Scientifique de l'année» à une personnalité qui s'est illustrée, au cours de l'année, dans sa discipline par une découverte, une publication ou une réalisation remarquable. Notre équipe choisit cette personnalité après avoir consulté des collègues du milieu du journalisme scientifique : Découverte, Québec Science, Découvrir, l'Agence Science Presse…

Yanick Villedieu a rencontré Louis Taillefer.


Le discours de remerciement de Louis Taillefer, lors de la remise du prix du «Scientifique de l'année de Radio-Canada pour l'année 2002»

Les scientifiques de l'année depuis 1987 >>>

Hyperliens pertinents

Programme sur les matériaux quantiques
Institut canadien de recherches avancées

Profil de Louis Taillefer
Chaire de recherche du Canada en matériaux quantiques

Faculté des sciences

Université de Sherbrooke

«Breakdown of Fermi-liquid theory in a copper-oxide superconductor»
Article publié dans Nature, le 13 décembre 2001

Un reportage sur Louis Taillefer à l'émission Découverte

Louis Taillefer, de coeur et de cerveau
Un article dans Découvrir

L'Actualité
Le magazine a publié ce mois-ci un article sur Louis Taillefer: «L'Indiana Jones de la matière»

Un physicien sherbrookois «scientifique de l'année»
Article dans Cyberpresse


Deuxième heure

Faut-il entreprendre le dépistage systématique de la surdité chez les bébés?

Plus de 200 spécialistes se sont réunis cette semaine à Québec pour faire le point sur les toutes dernières connaissances en matière de dépistage de la surdité chez les nouveaux-nés. Le colloque pan-canadien était organisé par l'Académie canadienne d'audiologie, l'Institut national de santé publique du Québec et l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec.

Pas de programme au Québec
Le dépistage systématique de la surdité chez les nouveaux-nés existe dans plusieurs pays européens, dans 32 états américains et dans 3 provinces canadiennes. Au Québec, il n'y a pas de programme de ce genre.

Les bienfaits du dépistage
Le dépistage systématique de la surdité chez les bébés permet de traiter les enfants sourds rapidement, afin de réduire les risques de retards chroniques au niveau du langage, des résultats scolaires et des compétence socioaffectives.

Au Québec, 425 enfants naissent chaque année avec une surdité, qui est détectée en moyenne à l'âge de 2 ans et demi.

Pauline Vanasse a assisté au colloque. Elle a interviewé Gaspard Montando, étudiant au doctorat en neurosciences à l'Université de Bordeaux, Tony Leroux, de l'École d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal, Andrée Durieux-Smith, co-présidente du Groupe de travail canadien sur l'audition chez les enfants et Ronald Choquette, qui dirige l'Académie canadienne d'audiologie.

Hyperliens pertinents

Colloque nord-américain sur le dépistage de la surdité et l'intervention à la petite enfance
Institut national de santé publique du Québec

Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

Académie canadienne d'audiologie

Groupe de travail canadien sur l'audition chez les enfants
Santé Canada


Internet change-t-il la vie des chercheurs?

Pierre Lévy
- Source: Media TREE

Le philosophe Pierre Lévy s'intéresse depuis longtemps aux impacts d'Internet dans le monde scientifique. Il cherche à comprendre notamment comment Internet alimente la coopération entre chercheurs et comment le web fait progresser les connaissances.

Pierre Lévy dirige la Chaire de recherche du Canada sur l'intelligence collective à l'Université d'Ottawa.

Sophie Payeur
l'a rencontré récemment à l'occasion d'un colloque organisé par le RISQ - Réseau d'informations scientifiques du Québec.

Hyperliens pertinents

Profil de Pierre A. Lévy
Chaire de recherche du Canada

Université d'Ottawa

RISQ
Réseau d'informations scientifiques du Québec


L'auteur de la semaine : Éric Clusiau

Dominique Lapointe s'entretient avec Éric Clusiau, l'auteur de l'ouvrage À la conquête de l'hiver. De l'auto-neige à la motoneige - un siècle de transport en hiver, publié aux Éditions Hurtubise HMH.

Dès le début du 20ième siècle, on s'acharne à résoudre le problème de mobilité qui affecte un milliard de personnes vivant dans les régions nordiques du monde. La motoneige, l'auto-neige et le snowplane sont nés de ces efforts.

On a dénombré à travers le monde environ 300 compagnies qui ont fabriqué des engins de ce genre, sous diverses formes, depuis 1903.

Aujourd'hui, seulement au Canada, on recense près d'un million de motoneiges.

Éric Clusiau est photographe professionnel. Il s'est passionné pour l'histoire du transport sur la neige.




L'émission Les Années lumière est diffusée
le dimanche de 12 h 15 à 14 h à la première
chaîne de la radio de Radio-Canada.