Pour consulter nos archives de l'année 2001

FÉVRIER 2001


SEMAINE DU 4, 11, 18, 25

Émission du dimanche
4 février 2001

Sommaire

Première heure

Paris lance un cri d'alarme en faveur de la politique brésilienne de copie des médicaments anti-sida

L'hypertension : à prendre plus qu'avec un grain de sel
Les nanotechnologies tissent leur nid
La chronique des Années lumière : Histoire des sciences

Pour écouter la première heure

Deuxième heure

Le coton transgénique fait un tabac en Arizona
ORTHOBIOM : un implant pour la scoliose
La série des Années lumière : Des robots et des hommes
Le petit journal de la science
L'auteur de la semaine : Pierre Laszlo, Miroir de la chimie

Pour écouter la deuxième heure



Première heure

Paris lance un cri d'alarme en faveur de la politique brésilienne de copie des médicaments anti-sida

avec Yanik Villedieu

Le gouvernement américain vient de demander à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), de se prononcer sur la conformité d'une loi brésilienne sur la propriété intellectuelle, loi qui permet au Brésil de produire à très bas prix des médicaments génériques anti-VIH, ou anti-virus du sida, sans respecter les brevets qui protègent ces médicaments. Si le gouvernement américain obtenait gain de cause, le Brésil pourrait ne plus pouvoir offrir les meilleurs traitements à ses quelque 100 000 séropositifs.

Dans un communiqué émis jeudi, le groupe de pression bien connu, Act Up, lance donc un cri d'alarme pour alerter l'opinion publique internationale sur les effets possibles d'une décision de l'OMC en faveur des États-Unis.

Invitée :
Invité: Marie de Cénival, responsable du dossier Nord-Sud à Act Up Paris

Hyperliens pertinents :
Communiqué de presse de Act Up
Organisation mondiale du commerce (OMC)

ONU-SIDA

Pour écouter le reportage


L'hypertension :
à prendre plus qu'avec un grain de sel

avec Stéphanie Côté
(journaliste-stagiaire)

Le sel devrait être retiré de l'alimentation des personnes qui souffrent d'hypertension. Cela, tout le monde le savait déjà! Mais des chercheurs viennent de poser un nouveau diagnostic qui pourrait réduire la culpabilité du sel.

Il n'y aurait pas que le sodium - l'élément qu'on retrouve dans le sel - qui influence la tension artérielle. D'autres minéraux comme le calcium, le potassium et le magnésium ont leur rôle à jouer. Ainsi, une réduction de sodium dans une diète, sera plus efficace pour la lutte à l'hypertension si elle est accompagnée d'un apport de calcium.

Invité :
Invité: Dr. Pavel Hamet, prés. de l'Association québécoise de l'hypertension artérielle

Pour écouter le reportage



Les nanotechnologies tissent leur nid

Les technologies de l'infiniment petit sont en train de passer du laboratoire à l'industrie.

En novembre dernier, des chercheurs français réussissaient l'exploit de tisser des nanotubes de carbone, annonçant une nouvelle avenue dans la miniaturisation des technologies.

Réussir à manipuler la forme de ces tubes de carbone pourrait transformer le monde des communications ou de la médecine. On en parle même, malheureusement, comme les armes de l'avenir.

Invités:
Mohamed Chaker, INRS-Énergie et Matériaux
Philippe Poulin, Centre de recherche Paul Pascal, Bordeaux

Hyperlien pertinent :
Métier à filer les nanotubes
Nouvelle parue dans Info Science sur l'exploit des chercheurs français

Pour écouter le reportage



La chronique des Années lumière :
Histoire des sciences

avec Yves Gingras

Plus personne ne doute aujourd'hui du fait que la matière soit constituée d'atomes. Mais si l'«atomisme» date des Grecs, et si les premières conceptions modernes de l'atome datent du début du 19e siècle, ce n'est qu'au début du 20e siècle, avec Albert Einstein, puis Jean Perrin et Rutherford, que l'atome aura toutes ses lettres de noblesse scientifique. Objet d'étude des chimistes depuis près de 100 ans, l'atome venait de passer dans le laboratoire des physiciens.

Pour écouter la chronique



Deuxième heure

Le coton transgénique fait un tabac en Arizona

avec Chantal Srivastava

Le 28 janvier dernier, au Brésil, un millier de paysans accompagnés de militants du sommet ont envahi le laboratoire de la société Monsanto et ont détruit les cultures transgéniques de l'usine. Pour beaucoup de personnes, les OGM sont synonymes d'un début d'apocalypse écologique. Mais tout n'est pas noir dans le domaine du transgénisme. Les avantages sont nombreux.

Près de 50 % du coton cultivé en Arizona est transgénique. Aux avantages économiques du développement de ce coton on ajoute aussi la réduction importante de l'utilisation des insecticides.

Invité:
Yves Carrière, entomologiste, Université de l'Arizona

Pour écouter le reportage


ORTHOBIOM: UNE INVENTION MONTRÉALAISE POUR TRAITER LA SCOLIOSE

avec Yanick Villedieu

Une équipe de Montréal a mis au point un tout nouveau système de correction de la scoliose grave, une déformation de la colonne dont souffrent une proportion non négligeable d'adolescents et surtout d'adolescentes.

Ce système, un implant spinal métallique nommé Orthobiom, sera mis à l'essai dès la fin de 2001 au Canada.

Pour son concepteur, le Dr Charles-Hilaire Rivard, orthopédiste à l'hôpital Sainte-Justine, cet appareil devrait facilement remplacer les implants conventionnels. Ceux utilisés précédemment avait l'inconvénient majeur de «souder» les vertèbres de l'enfant opéré. Ce qui avait comme résultat que la partie de la colonne qui avait été ainsi immobilisée ne pouvait plus bouger, ni grandir. Une conséquence qui occasionnait un stress dix fois plus grand pour cette partie de la colonne et augmentait rapidement l'usure de ces vertèbres.

La solution proposé par le Dr Rivard est une forme de prothèse mobile, composée de deux tiges de métal auxquelles sont rattachés des vis (voir l'image plus haut). Mais la grande innovation de cette découverte est d'avoir créé chacune des parties de cette prothèse de façon à permettre un micro-mouvement.

Invités :
Dr Charles-Hilaire Rivard, Hôpital Ste-Justine, concepteur d'ORTHOBIUM
Benoît Sicotte, ingénieur, v.-p. R&D, Biorthex



La série des Années lumière :
Des robots et des hommes

Des robots pour dominer
(premier reportage de la série)

avec Dominique Lapointe

Invités:
Bernard Espiau, dir. recherche, Institut national de recherche en informatique et en automatique, Grenoble
Clément Gosselin, dir., Laboratoire de robotique, Université Laval

Pour écouter le reportage


Le petit journal de la science

Le Japon déménage !

Le Japon devrait prochainement glisser de 400 à 500 mètres vers le Sud-Est. Attention! Ce mouvement sera virtuel : l'archipel nippon bougera, mais sur les cartes seulement.

Le gouvernement japonais veut adapter ses cartes au système de positionnement par satellite GPS. Les récepteurs de signaux satellites s'intègrent de plus en plus dans les montres, les téléphones et les voitures. Jusqu'à présent, les Japonais devaient effectuer des corrections avant de reporter sur une carte la longitude et la latitude données par leur appareil. Faute de correction, une erreur d'appréciation de 400 mètres risque fort de fausser la manouvre d'un bateau, par exemple. En plaçant le Japon de 400 à 500 mètre plus bas sur les cartes, tout devrait rentrer dans l'ordre.

 

Les pingouins ne tombent pas sur le dos

En novembre dernier, les écologistes ont été effrayés par une rumeur voulant que les manchots royaux d'Antartique tombaient sur le dos en regardant les avions passer. Cette histoire courrait depuis 1982, au moment de la guerre des Îles Falklands, alors que les pilotes britanniques avaient rapporté avoir vu ces grands pingouins littéralement basculer le bec en l'air.

À cette nouvelle, des chercheurs du British Antartic Survey sont allés vérifier sur place. Au passage d'un hélicoptère, aucun des 1000 manchots survolés n'est tombé à la renverse, même s'ils ont tangué un peu en observant l'appareil.

Les films tournés montrent cependant que l'arrivé de l'hélicoptère aurait mis un terme aux discussions entre les manchots et aurait fait fuir les adolescents loin des nids qui n'étaient pas les leurs.

Une bonne nouvelle en fait, puisqu'on s'inquiétait surtout des parents qui couvent leurs oufs entre leurs pattes. On peut maintenant conclure que ce vieux mythe n'était qu'une histoire. à dormir debout!

Pour écouter le journal



L'auteur de la semaine

avec Marie-Hélène Poirier

Miroir de la chimie,
par Pierre Laszlo, aux Éditions du Seuil




La Chimie fait partie de nos vies quotidiennes et pourtant c'est l'une des sciences les plus mal connues. L'ouvrage de Pierre Laszlo présente une étonnante galerie de portraits.

Professeur honoraire de chimie à l'École polytechnique et à l'Université de Liège, en Belgique, Pierre Laszlo est un spécialiste de chimie organique et de spectroscopie. Parmi ses plus remarquables contributions, on peut noter ses travaux sur la résonance magnétique des noyaux de l'isotope 23 du sodium.

Outre sa carrière scientifique, il a obtenu un prix de la Fondation de France pour ses talents de vulgarisateur scientifique. Depuis 1993, Pierre Laszlo a fait partager au public sa passion et ses réflexions sur la science au travers d'une dizaine d'ouvrages et de chroniques, dont notamment pour La Recherche.

Hyperlien pertinent :
Pierre Laszlo reçoit le prix de vulgarisation scientifique de la Fondation de France
Communiqué de presse émis par l'Université de Liège lors de sa nomination et qui comporte une biographie plus complète de l'auteur.

Pour écouter la chronique

Émission du dimanche
11 février 2001

Sommaire

Première heure

 

La 8e Conférence annuelle sur les rétrovirus

  Les chiffres de la science
Les experts remettent en question la réglementation sur les aliments transgéniques
Sécurité informatique : on peut lire vos courriels
La chronique astronomie avec Laurent Drissen

Pour écouter la première heure

Deuxième heure

Cancer de la prostate : une percée en génétique
  La pauvreté chez les jeunes chercheurs
  Des robots et des hommes : les robots dans l'industrie
  Le petit journal de la science
  L'auteur de la semaine : Stéphane Riverin publie Au royaume de la forêt boréale

Pour écouter la deuxième heure



Première heure

La 8e Conférence annuelle sur les rétrovirus

avec Pauline Vanasse

La 8e Conférence annuelle sur les rétrovirus se tenait à Chicago la semaine dernière. Un chercheur qui y a participé fait le point sur les faits saillants de cette rencontre.

Invité :
Mark Wainberg, directeur du Centre sida McGill.

Hyperlien pertinent :

Centre sida McGill


Les chiffres de la science

On ne connaît qu'un seul animal tué par la chute d'un satellite désorbité. Il s'agit d'une vache à Cuba. C'était en 1964.



Les experts remettent en question la réglementation sur les aliments transgéniques

avec Chantal Srivastava

Un groupe d'experts scientifiques de la Société royale du Canada soulève de sérieuses questions à propos de la réglementation des aliments transgéniques au Canada. Ils formulent 53 recommandations à l'intention des ministères de la Santé et de l'Environnement de même qu'à l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Les experts recommandent une série de mesures pour rendre le processus d'approbation des organismes transgéniques plus indépendant et transparent. Ils constatent que depuis cinq ans, les Canadiens et les Américains ont servi de cobayes et qu'avec les nouvelles cultures transgéniques, le risque s'accroît. Si les experts ne vont pas jusqu'à recommander l'étiquetage des produits modifiés génétiquement, ils estiment cependant que le gouvernement fédéral ne devrait pas se fier uniquement aux promesses de l'industrie.

Selon eux, les autorités devraient exiger que les entreprises prouvent clairement l'absence de risque avant d'approuver un aliment transgénique. Le groupe recommande également que le gouvernement mette sur pied une procédure indépendante d'examen des nouveaux produits. Ce comité a été établi afin de donner au gouvernement fédéral des conseils au sujet de la réglementation et des moyens scientifiques dont il a besoin pour assurer la sécurité des nouveaux produits alimentaires issus de la biotechnologie.

Invités :
Marc Fortin, généticien moléculaire du département de phytologie de l'Université McGill.
Dominique Michaud du département de phytologie de l'Université Laval.

Hyperliens pertinents :

Société royale du Canada
Communiqué de presse de la société concernant cette nouvelle.

Agence canadienne d'inspection des aliments

Les OGM : une révolution génétique au menu
Notre dossier sur les organismes génétiquement modifiés.



Sécurité informatique : on peut lire vos courriels

avec Marie-Hélène Poirier

Un bogue permet d'espionner des messages électroniques lorsque ceux-ci sont repoussés vers un tiers, selon la Fondation pour la protection des libertés individuelles. L'auteur d'un courriel peut ainsi consulter les commentaires qui sont ajoutés à son message lorsque celui-ci est renvoyé vers une tierce personne, explique l'un de ses responsables sur le site de la Fondation.

Un candidat à une offre d'emploi est ainsi en mesure de voir comment son CV est accueilli s'il l'envoie par courriel et que celui-ci est repoussé à l'intérieur de l'entreprise. De même lors de négociations commerciales entre entreprises, qui donnent souvent lieu à l'échange de courriers électroniques. Il suffit pour cela que le logiciel de courrier électronique utilise la technique HTML/Javascript, qui permet d'envoyer des courriels sous forme de pages Web. Quelques lignes du langage de programmation Javascript sont alors incorporées aux messages formatés HTML. Les messages sont renvoyés alors secrètement à leur auteur initial, avec tous les ajouts de texte, chaque fois qu'il sont repoussés vers un tiers. Les systèmes courriels Outlook et Outlook Express de Microsoft ainsi que celui de Netscape 6 autorisent cet espionnage, contrairement à ceux d'AOL et Eudora. Il est toutefois assez facile d'y couper court en déconnectant Javascript dans le logiciel de courrier électronique, selon la Fondation spécialisée dans la protection des libertés individuelles.

Invités :
Gilles Dauphin, consultant chez VDL2.
François Beaupré, chargé de projet chez Versalys.

Hyperlien pertinent :

The Privacy Fondation


La chronique des Années lumière

Astronomie

avec Laurent Drissen

Notre chroniqueur fait le tour de la mission Near qui va se poser lundi sur l'astéroïde Éros.



Deuxième heure

Cancer de la prostate : une percée en génétique

avec Pauline Vanasse

Invité :
Dr Jacques Simard, chercheur au Centre de recherches du CHUL et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en oncogénétique de l'Université Laval.

Pour écouter le reportage



La pauvreté chez les jeunes chercheurs

avec Marie-Hélène Poirier

Quelque 4000 jeunes très scolarisés vivent sous le seuil de la pauvreté au Québec. Les étudiants-chercheurs en santé viennent de publier un rapport détaillé sur leur condition socio-économique. Le rapport, intitulé Recherche en santé : enjeux et perspectives, dénonce notamment le fait que même s'ils travaillent à temps plein dans les laboratoires, ils n'ont droit à aucune protection sociale, assurance-emploi ou autre. Pourtant leur apport à la recherche est capital : 70% de la recherche en santé se fait dans les hôpitaux universitaires.

Invités :
Joël Monzée et Marie-Michèle Mantha de l'Association des étudiants aux grades supérieurs de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal.


La série des Années lumière :
des robots et des hommes

Les robots dans l'industrie

avec Dominique Lapointe

Invités :
Clément Gosselin, directeur du Laboratoire de robotique de l'Université Laval.
Michel Blouin, directeur des ventes chez Faunuc Robotique du Canada.
Denis Poussart, directeur du Laboratoire de vision et systèmes numériques de l'Université Laval.


Le petit journal de la science

La descente de la station spatiale Mir sous observation

Deux Américains organisent un vol au-dessus de l'océan Pacifique pour observer début mars la descente de la station spatiale Mir.

 

La station russe de 130 tonnes devrait faire son entrée dans l'atmosphère à plus de 2000 kilomètres de toute côte et plusieurs morceaux gros comme des réfrigérateurs plongeront dans l'océan. Les 120 personnes à bord seront donc les rares terriens à pouvoir assister en direct à la fin de la vieille station devenue dangereuse après 15 ans de service. Il en coûtera 6000 US $ pour faire partie de l'expédition. Quelques scientifiques auront le privilège de voir le spectacle gratuitement. Les organisateurs entendent réussir leur coup. En 1979, ils avaient raté la rentrée du laboratoire spatial Skylab devenu incontrôlable dans les derniers moments.

Le VIH et les femmes

À Paris, mercredi 14 février, jour de le Saint-Valentin, le Kiosque (Association d'information sur la prévention des maladies transmises sexuellement) fera la démonstration et la promotion du préservatif féminin. L'utilisation du préservatif masculin est en régression constante depuis 1997 et le préservatif féminin constitue une alternative fiable pour éviter les MTS, portes d'entrée privilégiées du sida. Selon l'Organisation mondiale de la santé, les femmes sont au moins huit fois plus vulnérables que les hommes à la contamination par le VIH. En France, un nouveau cas de sida sur trois est de sexe féminin contre un sur huit il y a dix ans.



L'auteur de la semaine

avec Chantal Srivastava

L'auteur de la semaine, Stéphane Riverin, nous emmène faire un tour Au royaume de la forêt boréale. Il s'agit d'un ouvrage de référence de 64 pages publié par le groupe MADIE à Alma. MADIE est l'acronyme pour matériel didactique en environnement. Stéphane Riverin travaille pour ce groupe. Il a une maîtrise en écologie forestière. Il s'est rendu dans nos studios à Alma pour nous parler de son livre.

 

Hyperlien pertinent :

Le Groupe Madie

Émission du dimanche
18 février 2001

Sommaire

Première heure

La carte du génome humain

Les Oméga-3 : des gras qui sont bons pour la santé
Sécurité automobile : petites contre grosses voitures
La chronique nature avec Rachel Léger

Pour écouter la première heure

Deuxième heure

Le technopôle Angus : le premier bâtiment industriel écologique au pays
La série des Années lumière : Des robots et des hommes
Le petit journal de la science
Les auteurs de la semaine : Jean-Jacques Kupiec et Pierre Sonigo publient Ni Dieu, ni gène

Pour écouter la deuxième heure



Première heure

La carte du génome humain

avec Yanick Villedieu

Le décryptage du génome humain fait à nouveau les manchettes cette semaine. On a également annoncé par des conférences de presse à Washington, Londres, Paris et Berlin, que l'on avait pratiquement terminé la lecture des trois milliards de lettres du «livre de la vie».

Ces résultats ont été publiés simultanément dans les deux revues scientifiques les plus en vue, Science aux États-Unis, pour le groupe privé de séquençage, et Nature en Grande-Bretagne, pour le groupe public. Dans Nature, l'article couvre une soixantaine de pages, et la liste des auteurs doit comprendre quelque 3000 noms, des chercheurs appartenant à une vingtaine de groupes des États-Unis, du Royaume-Uni, du Japon, de France, d'Allemagne et de Chine.

L'exploit technique est important. La portée médicale n'est pas négligeable non plus même s'il faudra attendre plusieurs années avant de profiter pleinement des retombées.

Invités :
Dr Thomas J. Hudson, directeur du Centre Génome de Montréal.
Francis Ouellette, directeur du Bioinformatic Core Facility, Center for Molecular Medicine and Therapeutics, Université de la Colombie-Britannique à Vancouver.

Hyperliens pertinents :

Celera Genomics
Les premières analyses du génome humain.

National Human Genome Research Institute
Le projet Génome humain.

Pour écouter le reportage



Les Oméga-3 : des gras qui sont bons pour la santé

avec Stéphanie Côté
(journaliste-stagiaire)

Invité :
Dr Émile Lévy, directeur du Centre de recherche de l'Hôpital Sainte-Justine.

Pour écouter le reportage



Sécurité automobile : petites contre grosses voitures

avec Marie-Hélène Poirier

Lors d'une collision, la différence de poids entre les véhicules est déterminante. Par exemple, en cas de collision frontale, le taux de mortalité est de 1 à 3 morts pour des voitures ayant 200 kilos d'écart. Ce même taux grimpe de 1 à 6 morts pour 400 kilos d'écart.

Devant cette situation, des constructeurs européens travaillent depuis quelques années sur le principe de comptabilité pour que les dommages soient équivalents de part et d'autre.

Invités :
Alain Diboine, responsable de la sécurité chez Renaud.
Marc Bocqué, porte-parole pour la technologie et l'innovation chez PSA-Peugeot-Citroën.
Éric Abraham, ingénieur en reconstitution d'accidents à Transports Canada.

Hyperliens pertinents :

Transports Canada


PSA-Peugeot-Citroën

Pour écouter la chronique


La chronique des Années lumière

Nature

Une autre menace à la biodiversité : les espèces envahissantes

avec Rachel Léger

Partout dans le monde, l'augmentation des voyages et des échanges commerciaux contribue à un phénomène ancien, mais de plus en plus fréquent : la propagation d'espèces vivantes importées, qui s'installent dans leur nouvel écosystème en chassant des espèces indigènes de leur niche écologique traditionnelle.

Pour écouter la chronique



Deuxième heure

Le technopôle Angus : le premier bâtiment industriel écologique au pays

avec Chantal Srivastava

Les ateliers Angus ont été au coeur du développement de l'est de Montréal mais ils ont été abandonnés par le Canadien Pacific au début des années 1990. Tout ce secteur s'appelle le technopôle Angus. Travaux publics Canada a reconnu le technopôle comme le premier bâtiment industriel écologique au pays.

Les anciens ateliers Angus ont représenté le Canada à une compétition internationale sur les bâtiments durables qui s'est tenue en Hollande l'automne dernier. Notre journaliste nous emmène faire une petite visite guidée du site.

Invités :
Jacques Charest, directeur immobilier de la Société de développement Angus.
Guy Favreau, architecte chez Édificat.

Hyperlien pertinent :

Technopôle Angus

Pour écouter le reportage



La série des Années lumière :
des robots et des hommes

Des robots pour soigner

avec Dominique Lapointe

Invités :
Christian Mazel, chef du département de chirurgie orthopédique et traumatologique de l'Institut mutualiste Montsouris à Paris.
Jacques de Guise, directeur du Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM).

Pour écouter le reportage


Le petit journal de la science

Ralentissement des ventes d'ordinateurs personnels

Selon une étude du cabinet PC Data, il s'est vendu en décembre dernier aux États-Unis, 24 % moins d'ordinateurs personnels que l'année précédente. PC Data rapporte aussi que globalement pour l'année 2000, les ventes de PC ont diminué de près de 1% par rapport à l'année 1999.

Parmi les causes avancées, le ralentissement de l'économie, des prix un peu plus élevés et surtout, le peu de nouveautés des configurations depuis deux ans qui n'incite pas les utilisateurs à renouveler leur équipement.

Pour écouter le petit journal de la science



Les auteurs de la semaine

avec Yanick Villedieu

Jean-Jacques Kupiec et Pierre Sonigo publient Ni Dieu, ni gène aux Éditions du Seuil.

Les deux auteurs ont choisi de relire Darwin pour tempérer Mendel. Darwin, rappellent-ils, propose une théorie de l'évolution dans son Origine des espèces, théorie fondée sur le rôle de la sélection naturelle, qui est une sorte d'ordre créé à partir du désordre et du hasard. Mais pour eux, Mendel et la génétique proposent un modèle inverse, dans lequel il n'y a plus guère de place pour le désordre puisque ce sont les gènes qui mènent le bal à la baguette, et selon une partition écrite d'avance.

Selon Jean-Jacques Kupiec et Pierre Sonigo, il faut redonner à Darwin la place qui lui revient en biologie, et d'une certaine façon remettre les gènes à leur place. Leurs propos éclairent d'un jour différent la génétique contemporaine et ses ouvres. Ils se sont rendus cette semaine dans notre studio de Paris.

Pour écouter la chronique

 

Émission du dimanche
25 février 2001

Sommaire

Première heure

Réchauffement planétaire : des impacts catastrophiques

Sécurité alimentaire : faut-il s'inquiéter des contenants ?
Attention aux chutes de météorites
La chronique médecine avec Marie-Dominique Beaulieu

Pour écouter la première heure

Deuxième heure

Le diabète : naissance d'une nouvelle épidémie
  Les mots de la science
La série des Années lumière : Des robots et des hommes
Le petit journal de la science
Les auteurs de la semaine : Jean Malaurie publie Ultima Thulé : de la découverte à l'invasion

Pour écouter la deuxième heure



Première heure

Réchauffement planétaire : des impacts catastrophiques

avec Chantal Srivastava

Dans leur deuxième rapport sur les changements climatiques, un groupe d'experts prévoit des impacts sérieux au réchauffement prévu des températures : santé, économie et paysages en souffriront.

Invité :
Michel Petit, rapporteur au Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) en France.

 

Hyperliens pertinents :

GIEC
Les rapports du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Agence internationale de l'Énergie
Site officielle de l'agence : stastiques, publications, informations sur les changements climatiques.
(
En anglais et certaines sources en français)

Documents officiels de la CNUCC
Sixième conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

Pour écouter le reportage



Sécurité alimentaire : faut-il s'inquiéter des contenants ?

avec Marie-Hélène Poirier

Les papiers ou les plastiques d'emballage peuvent transférer différentes substances à nos aliments, et ce, même si ces transferts ne causent pas à première vue de problèmes de santé parce qu'il s'agit de parties par millions.

Dans le cas du plastique, largement utilisé comme emballage, les monomères et les milliers d'additifs qui le composent peuvent se transférer aux aliments. Une migration qui augmente avec la durée et la température de l'entreposage. Paradoxalement, le plastique peut également entraîner des améliorations comme avec les jus de fruits qui se voient stabiliser tout en permettant d'éviter la formation de substances indésirables.

Par contre, il est plus difficile de mesurer la toxicité des migrations avec les plastiques et les papiers recyclés qui, utilisés pour contenir de l'essence ou de l'insecticide, peuvent comporter encore des traces d'encre d'imprimerie, de colles et de vernis toxiques.

Invités :

Louise Deschênes, chimiste des matériaux au Centre de recherche et de développement des aliments de Saint-Hyacinthe.
Jean Escabasse du Centre technique du papier à Grenoble en France.
Michel Pelletier de la division des matériaux d'emballage et additifs indirects à Santé Canada.

Hyperlien pertinent :

Santé Canada
Site du ministère de la Santé du Canada.

Pour écouter le reportage



Attention aux chutes de météorites

avec Dominique Lapointe

Deux membres du Comité canadien sur les impacts et les météorites ont préparé un mémoire pour la Commission parlementaire qui étudie le projet de loi 173 sur la sécurité civile. Un projet de loi qui vise justement à réviser nos réflexes en matière d'urgence au Québec.

Certains membres de la commission ont tellement été intéressés par le document qu'ils ont demandé aux auteurs de se présenter devant eux. Il faut sans doute y voir un changement de mentalité au sujet de ce risque que l'on connaît de plus en plus.

Invité :

Michel Bouchard, géologue et co-auteur de Mémoire sur les sinistres pouvant être occasionnés par les chutes et les impacts météoritiques.

Hyperlien pertinent :

CCMI
Comité consultatif sur les météorites et les impacts de l'Agence spatiale canadienne.

Pour écouter la chronique


La chronique des Années lumière

Médecine

avec Marie-Dominique Beaulieu

Notre chroniqueuse nous parle de l'offensive des professionnels de la santé contre l'asthme, une maladie qui touche 6 % de la population.

Pour écouter la chronique



Deuxième heure

Le diabète : naissance d'une nouvelle épidémie

avec Yanick Villedieu

Des intervenants en santé publique discutent d'une stratégie nationale contre cette maladie qu'ils qualifient désormais de véritable épidémie.

 


Invités :

Brigitte Côté du CLSC Côte-des-Neiges à Montréal.
Valérie Émond de l'Institut national de la santé publique du Québec.

Hyperliens pertinents :

Association Diabète Québec
En français.

Association canadienne du diabète
En anglais.

Pour écouter le reportage


Les mots de la science

«Pourquoi ne pourrait-on pas écrire les 24 volumes de l'Encyclopédia Britannica sur une tête d'épingle ?»

La question est du Prix Nobel, Richard Feynman, qui jetait, en 1959, les bases des nanotechnologies.

Sa réponse à pourquoi faire cela ? : «Pour avoir du plaisir !»


La série des Années lumière :
des robots et des hommes

Des robots pour servir

avec Dominique Lapointe

Notre journaliste nous parle cette semaine du plus complexe des défis en robotique, celui de mettre au point des machines capables de nous accompagner à la maison ou dans notre vie quotidienne.

Invités :
Raja Chaline, directeur du Laboratoire de robotique et d'intelligence artificielle au CNRS à Toulouse en France.
Martial Hébert, chercheur à l'Institut de robotique de l'Université Carnegie Mellon de Pittsburg.

Pour écouter le reportage


Le petit journal de la science

Les cigarettes légères tout aussi dangereuses pour la santé

Les cigarettes légères ne sont pas nécessairement moins dangereuses pour la santé. L'Institut américain de médecine chargé par la Food and Drug Administration (FDA) d'examiner le dossier, en arrive à cette conclusion dans un rapport publié vendredi.

L'institut encourage l'industrie, le gouvernement et les chercheurs à poursuivre les recherches. Essentiellement, les gens fument pour maintenir un certain niveau de nicotine dans leur sang. Alors, quand il fument des cigarette légères, ils inhalent et fument davantage, avec le faux sentiment d'être mieux protégés. Même les produits de substitution de la nicotine, comme les timbres et la gomme à mâcher n'échappent pas aux critiques de l'Institut de la santé qui souligne que leurs effets secondaires n'ont jamais été étudiés. Aux États-Unis, seulement 3 % de ceux qui disent vouloir arrêter de fumer, y parviennent vraiment chaque année.

Pour écouter le petit journal de la science



Les auteurs de la semaine

avec Chantal Srivastava

Jean Malaurie publie Ultima Thulé : de la découverte à l'invasion aux Éditions du Chêne

Cet ouvrage retrace, à partir d'un haut lieu - Thulé - 170 années de relations entre le peuple le plus septentrional de la planète, les Inuits, et ses découvreurs européens et américains, partis à la recherche du pôle Nord et de ses mythes. Ultima Thulé raconte ainsi l'histoire des treize illustres explorateurs qui ont précédé Jean Malaurie sur la route du pôle. Ce récit ne s'appuie pas uniquement sur les journaux de bords des explorateurs blancs mais également sur les témoignages des Inuits.

Pour écouter la chronique



Des archives sonores de l'émission Les Années lumière sont maintenant disponibles, à partir de l'émission du 26 mars 2000.
Consultez la rubrique Archives en haut de cette page.

L'émission Les Années lumière est diffusée tous les dimanches, de 12h15 à 14h à la première chaîne de la radio de Radio-Canada.