PAR DATE »
PAR MOTS-CLÉS :
PAR LA POSTE:
INDICATIF PRÉSENT
1400, RENÉ-LÉVESQUE EST
BUREAU 1328
MONTRÉAL (QUÉBEC)
H2L 2M2

PAR COURRIEL:
indicatif@radio-canada.ca

Laurent Laplante
[15 décembre 2003]

Il a consacré sa vie à la communication. Le journaliste et essayiste Laurent Laplante est un libre penseur. La distance, le doute et la liberté font partie de la démarche de Laurent Laplante pour réfléchir sur notre époque. « Je ne suis pas bon à chaud pour décrire les événements. Le doute fait la différence entre la courroie de transmission (de l'information) et le journalisme. La liberté est une responsabilité. Il faut qu'elle soit solidaire », dit l'essayiste. 
 
Laurent Laplante a connu l'époque duplessiste. « J'avais 25 ans en 1959. C'était l'impasse, les horizons bouchés. C'était désespérant ». Cet héritage ne l'a jamais réellement quitté. C'est là que la notion de liberté est intervenue dans sa vie professionnelle, et personnelle. 
 
Laurent Laplante s'attaque maintenant au conditionnement. Son plus récent essai, Les enfants de Winston, fait référence à Winston Smith, le héros du roman 1984 de George Orwell. « Ma génération a connu autre chose que le déferlement actuel de la propagande, de la manipulation, de la publicité », explique Laurent Laplante. 
 
 
  • Laurent Laplante, Les enfants de Winston, Essai sur le jovialisme, Éditions Anne Sigier, 2003.


  • Écoutez l'entrevue (42:04)

    Dixit Laurent Laplante