PAR DATE »
PAR MOTS-CLÉS :
PAR LA POSTE:
INDICATIF PRÉSENT
1400, RENÉ-LÉVESQUE EST
BUREAU 1328
MONTRÉAL (QUÉBEC)
H2L 2M2

PAR COURRIEL:
indicatif@radio-canada.ca

Le fleuve Saint-Laurent
[20 novembre 2003]

Dans le cadre de l'année internationale de l'eau douce, l'UQAM organise la conférence « L'état de santé du Saint-Laurent : pourquoi, à quel prix et pour quel avenir? » 
 
Marie-France Bazzo reçoit trois conférenciers associés à cet événement : 
Louise Vandelac, professeure à l'Institut des sciences de l'environnement; 
Daniel Green, coprésident de la SVP (Société pour vaincre la pollution), membre du conseil d'administration de l'Union Saint-Laurent Grands Lacs; 
Laurent Lepage, professeur à l'Institut des sciences de l'environnement de l'UQAM, titulaire de la Chaire d'étude sur les écosystèmes urbains. 
 
L'état de santé du fleuve Saint-Laurent s'est amélioré depuis 10 ans, affirme Daniel Green : « L'eau est de bonne qualité selon l'heure de la journée et l'endroit ». Il dénonce par contre les déversements de BPC de la ville de Montréal. 
 
Louise Vandelac souligne qu'« on a réduit certains types de contaminants, mais il y a néanmoins augmentation, entre autres, des espèces envahissantes ». 
 
Les politiques gouvernementales ont favorisé la mobilisation citoyenne. Par ailleurs, ces comités disposent de peu de moyens pour mettre en action leurs recommandations.  
 
Les dangers qui guettent le fleuve sont nombreux. Les invités de Marie-France Bazzo les décrivent et présentent certaines solutions.

Écoutez l'entrevue (20:56)

Institut des sciences de l’environnement

Chaire d’études sur les écosystèmes urbains

Année internationale de l’eau douce