ICI Radio-Canada Première
Le français au micro
Le bulletin linguistique (titre)

Semaine du 24 janvier au 30 janvier 2011

Il refusait de payer ses billets de stationnement.

Le terme billet de stationnement est parfaitement correct. Un billet de stationnement est un billet qu’on tire d’un horodateur au moment d’entrer dans un parc de stationnement payant. On paie ce billet à l’entrée ou à la sortie, selon le cas. En revanche, on appelle contravention une infraction que la loi punit généralement d'une simple amende. Dans ce contexte, les termes ticket et billet (d'infraction) sont calqués sur l’anglais. Ici, il n'était pas question de billets de stationnement impayés, mais bien de contraventions impayées. Il aurait donc fallu dire : Il refusait de payer ses contraventions.

Et tout, et tout…

La locution et tout et sa variante et tout et tout sont parfaitement acceptables dans la langue familière. Toutefois, l’emploi trop fréquent d’un même mot ou d’une même tournure constitue un tic de langage. Pour apporter un peu de variété dans le discours, on peut employer les locutions synonymes et le reste, et j’en passe, j'en passe et des meilleures, et tutti quanti, ainsi que la locution latine etc.

On veut débétonniser une partie du quartier.

Il est souvent possible d’ajouter le préfixe dé- à un verbe existant, même si le verbe ainsi créé ne figure pas dans les dictionnaires. Ici, le verbe de départ n’est pas bétonniser, mais bien bétonner (qui signifie construire avec du béton ou recouvrir de béton). Il fallait donc dire : On veut débétonner une partie du quartier…

Son agent aussi n’est pas venu.

Après une proposition négative, on évitera d’utiliser l’adverbe aussi. Dans ce cas, l’emploi de la locution adverbiale non plus est obligatoire. Il aurait donc fallu dire : Son agent non plus n’est pas venu ou Son agent n’est pas venu non plus.

On traversera le pont quand on sera rendu à la rivière

La formule on traversera le pont quand on sera rendu à la rivière et ses nombreuses variantes sont des calques approximatifs de l’anglais. Bien que la faute ne soit pas très grave (il n’y a aucune entorse au génie de la langue), il est toujours préférable d’utiliser la tournure équivalente reconnue, en l’occurrence : On verra en temps et lieu (ou en temps utile, en temps voulu, en temps opportun). La locution synonyme on verra en temps et heure (ou en temps et en heure) est pratiquement inusitée chez nous.

Nota : Certains puristes critiquent la locution traverser un pont. Il est vrai qu’en réalité, on traverse le cours d’eau qui coule sous le pont et non le pont lui-même. Toutefois, cet emploi est considéré comme correct en français moderne.

Guy Bertrand, premier conseiller linguistique



La capsule du jour (titre)

Écoutez la capsule de Guy Bertrand dans l’audio fil du 15-18, les lundi, mercredi, jeudi et vendredi à 16 h 06, et sa chronique, le mardi, vers 15 h 55.
  Visitez le 15-18

Ombre (image)

Abonnez-vous au fil RSS Recherche par mots-clés (titre)

Quotidiennement mis à jour, le site contient plus de 1877 articles.
  Recherche par mots-clés.

Ombre (image)

Recherche par date (titre)

Ombre (image)

  Jeux linguistiques (titre)

Apprendre en s'amusant!
  Guy Bertrand vous offre des jeux-questionnaires qui feront joyeusement travailler vos neurones.
  Jouer!  

Ombre (image)

À propos des capsules linguistiques et du Français au micro..
Légende (titre)

[Vert] Termes ou tours recommandés ou suggérés
[Rouge] Forme fautive ou douteuse
[Bleuté] Formes lexicales et termes surlignés  

Ombre (image)

Retour à l'accueil du site Le français au micro