La zone radio de Radio-Canada

ThématiquesThématiques

Art de vivre


Le jardinier Jean-Claude Vigor

[Le samedi 16 juillet 2005]


1. Dans une revue de jardinage on dit beaucoup de bien d’une plante nommée Polygonum polymorphum. Est-ce que vous nous la recommandez? 
Une vivace à vous couper le souffle...: les chroniqueurs de jardinage s’entendent pour ne dire que du bien du Polygonum polymorphum
 
2. Si la semaine prochaine la température se rafraîchit, sera-t-il le temps de ressemer les laitues? 
Oui bien sûr. Mais il ne faut semer que des variétés qui sont résistantes à la montaison (chaleur), c’est-à-dire qui ne formeront pas de fleurs hâtivement. Généralement, on retrouve ces variétés dans les catalogues Horti-club, Stokes, Johnny Seeds, etc. 
 
3. Nous partons en vacances pour 15 jours. Nous avons une dizaine de grosses plantes de toute sorte mesurant environ 8 pouces. Qu’elle est la meilleure façon de faire pour pas qu’elles ne manquent pas d’eau, durant notre absence? 
Regroupez toutes les plantes dans la pièce la plus fraîche de la maison, mais aussi avec une bonne luminosité (pièce au nord). Bien vaporiser les plantes. Arroser normalement et recouvrir les plantes d’un film de polyéthylène de nettoyeur. 
 
4. Comment nous débarrasser de façon bio des «bibittes à patate»? 
Avec du B.T. ou de la poudre de roténone. Sinon ramassez-les à la main, comme je l’ai fait dans ma jeunesse pour les producteurs de pommes de terre en Normandie. Nous étions alors payés au contenant... 
 
5. Les courges et les melons nous envahissent. Comment les taille-t-on? 
Taillez à partir de la tige principale en comptant de 3 à 5 feuilles. Une fois que les tiges sont divisées en deux, coupez encore les tiges après la troisième à la cinquième feuille. Faites les deux tiges... Et ainsi de suite. L’idée, c’est d’obtenir un plant très ramifié où les fruits seront le plus près possibles des racines. 
 
6. Il pousse chaque année des rejets à la base d’un prunier. Faut-il les couper? Et si oui, comment procéder, puisqu’ils repoussent chaque année? 
Bien coupez au ras des racines qui émettent ces drageons. Il faut souvent travailler dans le sol. Ce problème survient lorsque le point de greffe est trop haut ou que le porte-greffe est une espèce très drageonnante naturellement. C’est hélas quelques chose de fréquent... 
 
7. J’ai un passiflore depuis l’an dernier et il n’a jamais fleuri. Il a été dehors l’été dernier comme cette année et j’ai mis de l’engrais d’algues. Que faire?  
Arrêtez toutes les fertilisations azotées. Puis utilisez du 15-30-15 à tous les arrosages, à raison de un gramme par litre d’eau. Si le plant est trop végétatif, on peut aussi, à l’aide d’une pelle, sectionner 30 à 40 % des racines dans le sol. Ce choc entraîne parfois la floraison. 
 
8. La première année que j’ai acheté un yucca, il était en fleurs et depuis il n’a plus fleuri. Que se passe-t-il?  
Quand vous l’avez acheté, ce Yucca était dans un pot très à l’étroit, ce qui a entraîné sa floraison. Maintenant en pleine terre, il fabrique des racines pour prendre du territoire. Il fleurira donc quand une certaine «maturité» du plant sera installée. Sécheresse et une terre pauvre en azote, améliorent la floraison. Plein soleil et chaleur sont essentiels. 
 
9. Comment trouver un bon paysagiste? Nous avons un terrain de 12 000 pi2 et tout est à refaire. 
Revue des plus beaux aménagements du Québec, APPQ (Association des Paysagistes professionnels du Québec). 
 
10. Est-ce encore le temps de tailler les épinettes? Nous habitons Mont-Laurier. 
Oui, sans problème... 
 
11. Nous avons nous-même construit un petit bassin d’eau il y a trois ans. Tout allait bien. Mais cette année, l’eau est noire. Que faire? 
Il doit y avoir des feuilles mortes au fond du bassin. Retirez toutes les feuilles mortes avec une épuisette. Puis, chaque deux jours, remplacez 15 à 12 % du volume d’eau du bassin. Cette opération doit être faite avec minutie... Puis enfin, l’eau redeviendra claire... 
 
12. Où peut-on trouver des plantes carnivores vivaces que nous aimerions planter autour d’un bassin? 
Oui, en cherchant bien, vous trouverez des sarracénies, plantes indigènes du Québec. Disponibles chez des producteurs de plantes indigènes comme Indigo. 
 
 
Le livre de la semaine 
Julie Boudreau, Guide des jardins à visiter au Québec. 90 jardins, éditions Bertrand Dumont, 220 pages, 2005, 24,95 $


À l'antenne À l'antenne

Présentement :

Le 15-18

Écoutez en direct


À venir :

L'heure du monde

18 H (HAE)
L'émission fait un tour d'horizon de l'actualité de la journée.

Incontournables de la Première chaîneIncontournables de la Première chaîne

Maison à vendre
L'HEURE DES COMPTES
Des taux hypothécaires alléchants
[Pour en savoir plus »]
Jean-Pierre Blackburn
DÉSAUTELS
À la recherche de produits et de marchés
[Pour en savoir plus »]