Bibliothèque virtuelle (photo)
Accueil (menu)
Liste de tous les livres (menu)

Beaux livres

Biographies

Essais

Fiction

Jeunesse

Livres pratiques

Tous les livres



Illustration
Bibliothèque virtuelle (photo)
Bibliothèque virtuelle (photo)
La part de l'autre
Eric Emmanuel Schmitt
[Fiction]

Dans ce roman, Eric Emmanuel Schmitt s'inspire d'une personnalité connue de tous : Adolf Hitler. De ce personnage, il en crée deux : Hitler, celui que nous connaissons et Adolf H., celui qu'il aurait pu être. L'auteur part du principe que le destin de Hitler s'est joué le jour de son examen à l'Académie des arts de Vienne. En réalité il n'a pas été accepté, mais l'auteur nous démontre que si il avait été admis, le cour du monde aurait pu être changé. Schmitt va donc mener l'histoire du vrai Hitler en parallèle avec l'histoire d'un Hitler qui aurait été admis à l'académie des beaux-arts et aurait ainsi pu épanouir ses ambitions d'artiste et changer le cours de l'histoire


Proposé par :
Anne-Marie Lavoie, Québec
 
Son appréciation :
Ce livre d'Eric Emmanuel Schmitt démontre très bien l'impact qu'une simple décision a peut-être pu avoir sur l'avenir entier de l'humanité, tout en montrant que les tragédies de la deuxième Guerre mondiale dépendent en fait de tout ce qui a modelé la psychologie d'Hitler au cours de son existence. La juxtaposition de ces deux destinées d'Hitler, totalement opposées, aux prémices pourtant identiques, rend plus fascinantes et intéressantes les interrogations sur la nature de l’être humain.

Son passage marquant du livre :
« "Tristesse en songeant à ces vies fauchées pour la nation, cette valeur sans valeur qui organise toutes les boucheries." »

Commentaire des internautes :

Commentaire
Je constate en lisant les commentaires qui précèdent, que l'on peut faire dire beaucoup de choses, parfois contradictoires, d'un livre. Dans le cas de `La part de l'autre`, la leçon que j'en tire sur notre époque est que de nombreux drames personnels et mondiaux seraient sans doute évités si nous savions simplement mieux faire le deuil.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux faucons américains, à George Bush, à leurs actes manqués.

Daniel Poitras, Ottawa

Commentaire
Qu'est-ce qu'un homme? Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix( p 492). N'est-ce pas là le message qui nous aide à nous comprendre, à réfléchir sur nos actes, à cerner le passé et le présent?
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À un ami qui a connu la guerre d'Algérie et qui est passionné par l'Histoire.Je dédicacerais ainsi ce livre: Pour toi qui a dû fuir Alger et qui ne cesse de t'interroger sur le sort du monde.

Rémi d'Anjou, Beauport

Commentaire
Analyser le passé... décoder ce qui a été vécu en espérant de pas recommencer les erreurs et améliorer les belles facettes...
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Tous les membres des différents clubs de lecture comme devoir estival pour reprendre la discussion au retour des vacances... pour ne jamais oublier

Anne Gucciardi, Joliette

Commentaire
Notre époque étant une de célébrité instantanée on peut comprendre que si un individu est mal compris il va affecter l'histoire.Songez à tous les gens qui font le mal aujourd'hui. Et si Bush avait été aimé on ne serait pas dans la merde aujourd hui
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
A tous la dédicace serait Si...

Jean Maurice Boudreau, Beresford NB

Commentaire
On ne peut comprendre notre époque qu'en maitrisant le passé ... et se rendre compte qu'il ne s'agit que de quelques fanatiques/extrémistes pour changer le cours de l'histoire. La lecture de ce livre m'a donné le gout de "découvrir le passé" à l'aide de carte expliquant les anciens régimes/anciens empires/etc. Pour quelqu'un qui séchait ses cours d'histoire au secondaire (j'ai maintenant 46 ans) ... c'est réconfortant de savoir qu'un livre peut vous rendre plus ouvert sur le monde. Bravo !
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
A mon amie Jo-Ann Je suis de plus en plus convaincue que les livres nous sauvent la vie ... et font grandir notre amitié! Celui-ci s'ajoutera à nos discussions. Gros calin ! Christiane

christiane laurin, Laval

Commentaire
Pour comprendre à quel point il peut-être dangereux pour soi et pour les autres, quand nous nous écartons de notre chemin de vie. Ou encore quand on laisse de côté nos désirs profonds. Voilà un exemple de créativité qui n'a pas eu lieu dans le beau, mais qui a émergé dans le négatif.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À mes deux filles, pour quelles vivent leurs rêves.

Gisèle Prévost, St-Bruno

Commentaire
Ce livre nous révèle à nous-mêmes. Il nous fait réfléchir sur la façon dont une simple décision peut changer le cours des choses. Ici, la décision d'un jury à l'entrée des beaux-arts aurait influencé et changé le cours de l'histoire! rien de moins! C'est passionnant.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Je l'offrirais à tous les gens qui s'interrogent sur leur vie ou qui pensent qu'ils n'ont pas le choix de faire telle ou telle chose. Peut-être ma dédicace serait du style:"nous ne pouvons pas toujours connaître d'avance les conséquences totales de nos actes, mais il est bon d'y réfléchir."

Christelle Lafourcade, Longueuil

Commentaire
Ce livre a été une révélation pour moi car il donne le vertige sur les possibilités qu'il soulève sur l'histoire de notre monde depuis la 2e guerre mondiale... On s'attache à Adolf H.!

Marie-Soleil Cloutier, Montréal

Commentaire
Ce livre nous met devant la terrible réalité qui existe en chacun de nous et la façon dont les évènements nous façonnent. En lien directement avec la phrase de Soljenitsyne dans l'Archipel du Goulag: " L'homme devient bon ou méchant. [...] la ligne de partage entre le bien et le mal ne sépare ni les États ni les classes ni les partis, mais qu'elle traverse le coeur de chaque homme et de toute l'humanité. Cette ligne est mobile [...]. La part de l'autre oblige une réflexion importante sur la part d'ombre et de bien qui sommeille en chacun de nous.

Anne Malouin, Québec

Commentaire
J'ai été à la fois divertie et questionnée par ce roman d'É.-Emmanuel Schmitt. Il y a en chaque être humain le meilleur et le pire et ce n'est parfois qu'une question de circonstances, d'environnement, de présence ou d'absence de personnes aimantes pour que notre vie prenne une certaine direction. Peut-être devrions-nous penser à cela lorsque nous nous questionnons sur le comportement de certains individus.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À mon fils Marc, parce que je t'aime!

Michelle Cyr, Sept-Îles

Commentaire
Les arts peuvent aider à changer le monde ou du moins notre vision de celui-ci. Ce livre ouvre des frontières inconnues au lecteur. Je rêve à une paix dans le monde, celle qui se ferait d'abord dans l'âme et le coeur des instigateurs de la guerre par le biais des arts. Quand on écoute la petite musique de nuit de Mozart ou lit un livre comme «La part de l'autre», comment avoir l'idée d'attaquer des soi-disant ennemis.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux présidents et aux premiers ministres du monde entier. La dédicace est de Boris Vian: « Monsieur le Président Je ne peux pas la faire Je ne suis pas sur terre Pour tuer des pauvres gens C'est pas pour vous fâcher Il faut que je vous dise Ma décision est prise Je m'en vais déserter».

Lise Ouellette, Toronto

Commentaire
Ce livre permet d'humaniser nos monstres et de comprendre, par le fait même, l'importance de leur ressemblance avec chacun de nous. Il nous incite également à prendre collectivement nos responsabilités, à accepter de regarder l'horreur en face et de la combattre. Notre époque fut très influencée par la destinée de Hitler. Aurait-il pu en être autrement? L'avènement d'un autre monstre aurait-elle alors été favorisée?
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À Myriam. À la plus altruïste de mes amis, un voyage au coeur des ravages de l'égoïsme.

Roxane Bolduc, Montréal

Commentaire
Tous les dictateurs sont finalement des êtres humains qui ont été à un moment ou un autre exclus de la société ou humiliés dans leur projet, leur espoir et leur talent.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À mon amie Nicole Morin tant qu'il y aura la vie il y aura des rêves et de l'espoir...

Lilyane Rachedi, Sherbrooke

Commentaire
Ce livre apporte un élément de réfléxion sur le fonctionnement du"mal". On y voit que se refermer, refuser l'aide des autres ou ne pas admettre nos défaults peut avoir des conséquences marquantes dans nos vies. Il faut absolument lire ce livre.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous mes ami(e)s. Pour t'aider à cheminer, pour t'ouvrir aux autres et pour comprendre les autres.

Christian Tremblay, Québec


 
Fiche de lecture (titre)