Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Visite guidée

Bienvenue sur Première PLUS

Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Quand le vélo n’était qu’un loisir

Quand le vélo n’était qu’un loisir

4 éléments 

Dans les années 1960, la pratique du vélo n’était pas encore très répandue dans la Belle Province. Le cyclisme suscitait des craintes au sein de la population, qui estimait que ce moyen de transport était dangereux. Le père Gabriel Lupien comptait changer la donne en offrant aux jeunes des cours sur les comportements sécuritaires à vélo et en créant des clubs de cyclistes aux quatre coins du Québec.

Photo : Une ballade en vélo avec escorte motorisée en 1947 - BAnQ

Un cycliste dans une rue montréalaise achalandée en 1936
Un cycliste dans une rue montréalaise achalandée en 1936   Photo : BAnQ/Conrad Poirier

Dans une entrevue enregistrée en 1963, Gilles David, rédacteur en chef d’un magazine voué au cyclisme, explique le fonctionnement d’un club de vélo et vante les mérites de la bicyclette. Il relate qu’au sein des clubs, les infractions commises par les jeunes cyclistes sont jugées par un tribunal formé par des pairs.

Métro-Magazine

Avec : Michel Garneau (animateur), Géralde Lachance (journaliste), Gilles David (invité)

Le père Gabriel Lupien en 1963
Le père Gabriel Lupien en 1963   Photo : Archives de Radio-Canada

Chaque été, le père Gabriel Lupien enfourche son vélo pour exercer son ministère sur deux roues et parcourt plus de 3000 km en deux mois. Il affirme au journaliste Géralde Lachance que la pratique de ce sport favorise les confidences chez les garçons. Le religieux raconte ensuite qu’il fait la promotion de la prudence à vélo en faisant passer des tests de conduite aux jeunes cyclistes.

Métro-Magazine

Avec : Géralde Lachance (animateur), Père Gabriel Lupien (invité)

Une cycliste effectue une randonnée avec une deuxième personne sur son vélo en 1941.
Une cycliste effectue une randonnée avec une deuxième personne sur son vélo en 1941.   Photo : BAnQ/Conrad Poirier

Dans une entrevue de 1971, Jacques Dumoulin, propriétaire d’une boutique spécialisée, affirme que la gent féminine adopte de plus en plus la bicyclette et qu’il peine à répondre à la demande de vélos pour femmes. Il propose des conseils d’achat afin de favoriser une conduite sécuritaire de la bicyclette dans les rues montréalaises.

Présent

Avec : Claude Bisaillon (animateur), Jean V. Dufresne (journaliste), Jacques Dumoulin (invité)

Des jeunes de Verdun roulent à la file indienne derrière un policier en 1941.
Des jeunes de Verdun roulent à la file indienne derrière un policier en 1941.   Photo : BAnQ / BAnQ/Conrad Poirier

Guy Rouleau donne des conseils pour réduire les risques d’accident chez les enfants qui font du vélo. Il suggère l’achat de modèles à rétropédalage plutôt que ceux à multiples vitesses et dresse la liste des accessoires qui favorisent une randonnée en toute sécurité. Le militant cycliste déplore que le code de la sécurité routière ne tienne pas assez compte de la réalité des cyclistes.

La vie quotidienne

Avec : Andréanne Lafond (animatrice), Guy Rouleau (invité)

Sports

Toutes les listes Sports
La pratique sportive est une nouvelle méthode de réinsertion scolaire.

3 éléments

Ben Johnson après sa victoire, puis pendant la Commission Dubin

5 éléments

Les sœurs Dufour-Lapointe

3 éléments

Toutes les listes Sports

Chargement en cours