Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Les jeux de Calgary font la fierté des Canadiens malgré le peu de médailles

Les jeux de Calgary font la fierté des Canadiens malgré le peu de médailles

7 éléments 

La Ville de Calgary s’y est prise à trois fois avant d’obtenir l’organisation des Jeux olympiques d’hiver. À l’époque, il s’agissait des plus gros jeux d’hiver de l’histoire, tant par le nombre d’athlètes présents et de nations représentées que par leur coût de réalisation. Le Canada y fait piètre figure, ne récoltant que cinq médailles, aucune d’or, mais réussit le pari d’offrir des Jeux forts en émotions, très bien organisés et sans déficit.

Photo : La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Calgary - AFP / AFP/Getty/Jonathan Utz

La délégation canadienne à l'ouverture des Jeux olympiques de Calgary
La délégation canadienne à l'ouverture des Jeux olympiques de Calgary   Photo : Presse canadienne/Paul Chiasson

À une semaine de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Calgary, l’animatrice Dominique Payette rappelle qu’il s’agira d’un événement hors norme. Jamais des Jeux d’hiver n’ont attiré autant d’athlètes, soit plus de 1700, provenant de 59 pays. Le coût, évalué à 1 milliard de dollars, est également un record à l’époque. L’animatrice demande à ses auditeurs s’ils sont dans l’esprit des Jeux.

Présent

Avec : Dominique Payette (animatrice)

La flamme olympique des Jeux de Calgary
La flamme olympique des Jeux de Calgary   Photo : Getty Images / Getty/Allsports UK

Scandale aux Jeux olympiques de Calgary! La flamme, allumée lors de la cérémonie d’ouverture, est utilisée pour… faire cuire des hot-dogs ou allumer des cigarettes. Le Comité olympique international est en émoi, accusant les organisateurs de ne pas agir « en gardiens de l’intégrité de la flamme ». « L’allumage d’un BBQ n’est pas un usage olympique de la flamme », tranche le CIO.

Présent

Avec : Louis Martin (animateur)

La patineuse Katarina Witt, médaillée d'or des Jeux de Calgary
La patineuse Katarina Witt, médaillée d'or des Jeux de Calgary   Photo : AFP/Getty/Daniel Janin

« C’est la reine des Jeux de Calgary », rapporte la journaliste Ginette Lamarche. La patineuse est-allemande Katarina Witt fait la une de tous les magazines, et les photographes la poursuivent. Belle et attirante, elle met son corps en valeur lors de la compétition en portant un costume très sexy. Il n’y a pas de règlement sur le costume, explique Germaine Gaylen, directrice de la Fédération québécoise de patinage artistique.

Présent

Avec : Louis Martin (animateur), Ginette Lamarche (journaliste), Germaine Gaylen (invitée)

Un spectateur aux Jeux olympiques de Calgary
Un spectateur aux Jeux olympiques de Calgary   Photo : AllSport/Getty/Gray Mortimore

La maison de René et Olivette Trudeau est remplie d’objets souvenirs des Jeux olympiques auxquels ils ont assisté. Les murs sont couverts de photos. Ces deux passionnés n’ont raté aucun Jeux depuis 1968! En 1976, à Montréal, ils avaient acheté pour plus de 1000 $ de billets. Ils organisent tout des années à l’avance. Ils en profitent pour voyager dans les pays hôtes, comme le Mexique et les États-Unis, et prévoient de se rendre en Corée pour les Jeux de Séoul.

Présent

Avec : Louis Martin (animateur), Lise Garneau (journaliste), René et Olivette Trudeau (invités)

Le Saddledome de Calgary
Le Saddledome de Calgary   Photo : AFP/Getty/John Gibson

Les installations sportives construites à grands frais pour les Jeux olympiques sont souvent délaissées une fois la compétition passée. Ce n’est pas le cas à Calgary. Le journaliste Raphaël Bouvier-Auclair enquête sur leur usage, 25 ans plus tard. Le stade Saddledome est toujours utilisé pour le hockey professionnel, tout comme les installations de luge, de bobsleigh, de descente à ski et de patinage de vitesse.

L'heure du monde

Avec : Raphaël Bouvier-Auclair (journaliste)

Debi Thomas, médaillée de bronze en patinage artistique à Calgary 88
Debi Thomas, médaillée de bronze en patinage artistique à Calgary 88   Photo : AFP / AFP/Getty/Mark Cardwell

Radio-Canada détient les droits de couverture médiatique pour la radio lors des Jeux de Calgary, mais pas pour la télévision. Le journaliste Louis Lemieux explique, au micro de l’émission Le sportnographe, les efforts qu’on dû déployer les équipes pour couvrir l’événement depuis le trottoir. Le chef d’antenne René Pothier explique, quant à lui, la méthode qui a permis à Radio-Canada de produire quotidiennement une émission télé d’une heure malgré les restrictions.

Le Sportnographe

Avec : Jean-Philippe Wauthier, Olivier Niquet et Jean-Philippe Pleau (coanimateurs), Louis Lemieux et René Pothier (invités)

Eddie Edwards aux Jeux de Calgary
Eddie Edwards aux Jeux de Calgary   Photo : Getty/Allsport UK

Les piètres performances d'Eddie « l'aigle » Edwards en saut à ski aux Jeux olympiques de Calgary, en 1988, font de lui une vedette. Chaque fois qu'il s'élance sur la rampe, le public retient son souffle de peur que l'athlète maladroit ne s'écrase et ne se relève jamais. Le sportif de 24 ans est arrivé bon dernier au classement. André Martineau raconte son histoire.

À rebours

Avec : André Martineau (animateur)

Sports

Toutes les listes Sports
Myriam Bédard montre ses deux médailles d'or à Lillehammer.

5 éléments

Des coureurs sur la piste de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc

5 éléments

Les sœurs Dufour-Lapointe

3 éléments

Toutes les listes Sports

Chargement en cours