Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Visite guidée

Bienvenue sur Première PLUS

Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Vivre seul, un phénomène des temps modernes

Vivre seul, un phénomène des temps modernes

5 éléments 

Dans les années 60, 11 % des ménages canadiens étaient constitués d’une personne seule. Cinquante ans plus tard, ce nombre a bondi à 30 %. Comment expliquer le phénomène croissant de la vie en solo, surtout en milieu urbain? Cette solitude, choisie ou imposée, est-elle positive ou rend-elle malheureux les gens qui la subissent? Quelques réponses, dans cette série de reportages.

Photo : Le mode de vie en solo peut être choisi ou imposé par la force des choses. - iStock

Le nombre de personnes vivant seules ne cessent de croître.
Le nombre de personnes vivant seules ne cessent de croître.   Photo : iStock

Le journaliste Benoit Livernoche rencontre des gens qui vivent seuls. Certains ont choisi ce mode de vie, d’autres non. Chose certaine, le phénomène est en croissance dans notre société. Le tiers des ménages canadiens est en effet composé d’une personne seule. Plusieurs raisons sont en cause, comme l’autonomie économique des femmes, le vieillissement de la population et l’individualisme.

Désautels

Avec : Michel Désautels (animateur), Benoit Livernoche (journaliste)

Bien des gens vivant seuls ont choisi ce mode de vie.
Bien des gens vivant seuls ont choisi ce mode de vie.   Photo : iStock

Dans le passé, vivre seul était l'apanage des jeunes et des veuves. Aujourd'hui, de plus en plus de gens habitent seuls et le font non par nécessité, mais par choix. Johanne Charbonneau, de l'Institut national de la recherche scientifique, a codirigé l'ouvrage Habiter seul : un nouveau mode de vie. Elle observe que les gens vivent en solo plus longtemps et qu’ils ne sont pas tous célibataires.

L'après-midi porte conseil

Avec : Dominique Poirier (animatrice), Johanne Charbonneau (invitée)

La solitude fait parfois mal, mais elle est aussi une occasion de croissance.
La solitude fait parfois mal, mais elle est aussi une occasion de croissance.   Photo : iStock

Le chroniqueur Thomas Leblanc présente l’essai Going It Alone de Fenton Johnson. L’auteur y explore l'importance des personnes solitaires dans l'histoire de l'art, comme Paul Cézanne, Érik Satie ou Henry David Thoreau. Il développe une éthique de la solitude. Lui-même n’a pas choisi de vivre seul – son conjoint est décédé –, mais il en a tiré de grands apprentissages spirituels.

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec : Marie-Louise Arsenault (animatrice), Thomas Leblanc (chroniqueur), Simon Boulerice (collaborateur)

Pierre Bourgault en 1986
Pierre Bourgault en 1986   Photo : Châtelaine/Pierre Charbonneau

« Je me suis appris moi-même » par la solitude, affirme l’ex-politicien et militant Pierre Bourgault. Vivant seul, il apprécie les « petites libertés » que lui procure sa situation. Il accorde surtout de l’importance à la richesse de sa vie intérieure, développée par la solitude. « Vis-à-vis de soi-même, on ne peut pas se mentir », dit-il, confrontant son image publique à ce qu’il est réellement.

La vie quotidienne

Avec : Lizette Gervais (animatrice), Pierre Bourgault (invité)

Détail de La tentation de Saint-Antoine, une peinture de Jérôme Bosch
Détail de La tentation de Saint-Antoine, une peinture de Jérôme Bosch   Photo : Musée du Prado, Madrid

Les hommes et les femmes qui choisissent de vivre en marge de la société existent depuis la nuit des temps. L’animateur André Martineau en présente ici quelques-uns, dont Antoine le Grand. Ce moine a inspiré de nombreux mystiques à recréer les 40 jours du Christ dans le désert. Plus près de nous, Toussaint Cartier a fait naître quelques légendes sur son compte en vivant seul sur une île près de Rimouski.

À rebours

Avec : André Martineau (animateur)

Société

Toutes les listes Société
Marie-Louise Arsenault

1 élément

Une femme exprime sa joie à la vue d'un pénis.

4 éléments

Un tricot

5 éléments

Toutes les listes Société

Chargement en cours