Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Urbania radio : récolteur d'histoires
Séries documentaires

Urbania radio : récolteur d'histoires

5 éléments 

Tout le monde a des histoires de Noël. C'est le moment de l'année où se concentrent les rencontres familiales, les achats, les repas de groupe, les soirées trop arrosées, mais aussi la période ou la solitude et la pauvreté sont vécues de façon plus aiguë. De Montréal à New York en passant par le Bénin, la Finlande ou encore le Danemark, cette série produite par l'équipe allumée d'Urbania propose une plongée dans le temps des Fêtes, entre rire et émotion, tendresse et nostalgie.

Cette série a été diffusée du 24 au 28 décembre 2012.

Abonnez-vous au balado sur iTunes.

Photo : Urbania radio, ce sont des histoires décoiffantes. - Radio-Canada

Charles Desbiens-Lamarre (à gauche) et Bernard Adamus (à droite) ont vendu des sapins à New York.
Charles Desbiens-Lamarre (à gauche) et Bernard Adamus (à droite) ont vendu des sapins à New York.   Photo : Archives de Charles Desbiens-Lamarre

Le chanteur Bernard Adamus a déjà vendu des sapins de Noël à New York. Il raconte ici ses souvenirs de cet emploi difficile, mais payant. Myriam Bouchard parle de son père, le comédien Reynald Bouchard, qui a créé l’événement Noël dans le parc. Des élèves de 4e année expliquent comment « monsieur J-F » met de la magie dans sa classe à l’orée des Fêtes. Voilà quelques-unes des histoires que l’on trouve dans cette émission, où l’on entend également un ingénieur des forces armées, un curé, des personnes âgées, un ex-membre des Petits Chanteurs du Mont-Royal et une femme greffée du rein un 24 décembre.

Urbania radio : récolteur d'histoires

Le père Noël est québécois, cela ne fait pas de doute.
Le père Noël est québécois, cela ne fait pas de doute.   Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

Le père Noël est québécois, s’il faut en croire celui qui se réclame de cette identité, lors d’une visite au Village du père Noël, à Val-David. On estime à tout le moins qu’il est canadien, et c’est cela qui a amené le journaliste Martin Movila au Canada. Il raconte en effet que, menacé par des groupes terroristes en Colombie, il s’est installé ici parce que ses filles voulaient vivre au pays du père Noël. Ces histoires font partie de cette émission, où l’on assiste également à un entretien d’embauche de père Noël, où l’on fait un détour par le Bénin, le Danemark et le Nunavik, et où l’on en apprend un peu plus sur la correspondance du père Noël.

Urbania radio : récolteur d'histoires

Est-ce que j'ai acheté tous les cadeaux de Noël?
Est-ce que j'ai acheté tous les cadeaux de Noël?   Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

Dans le temps des Fêtes, se stationner pour magasiner, c’est tout un défi! Avec un peu de patience, on finit par y arriver. La baronne Nadine de Rothschild n’a pas ce souci : elle fait faire ses emplettes de cadeaux par d’autres. Heureusement, car elle envoie chaque année des centaines de cadeaux. Tous ne possèdent pas une telle fortune, comme en témoignent un camelot du journal L’Itinéraire et une ex-itinérante. Voilà quelques-unes des histoires qui composent cette émission.

Urbania radio : récolteur d'histoires

Ne vous fiez pas à sa bonne bouille. Alain Stanké déteste Noël.
Ne vous fiez pas à sa bonne bouille. Alain Stanké déteste Noël.   Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

Noël, ça se passe en famille! Mais pour les célibataires, ce n’est pas toujours évident. Quelques-uns d’entre eux en témoignent. Pour la famille Émond-Labbé, où l’on compte pas moins de huit enfants, Noël est une grande fête. Ursula, qui a été victime de violence conjugale, ne garde pas que de bons souvenirs de ce temps de l’année. Quant à Alain Stank, il déteste Noël. En Finlande, les traditions sont un peu décevantes. À l’Hôpital général juif de Montréal, on passe à travers cette période avec le soutien et le réconfort de la musique.

Urbania radio : récolteur d'histoires

Prendre un petit coup, ça donne mal à la tête.
Prendre un petit coup, ça donne mal à la tête.   Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

Noël chez les nudistes, Noël dans l’univers virtuel d’Internet, Noël chez les végétaliens... Cette émission couvre un vaste éventail d’histoires! On entend aussi beaucoup parler d’alcool. Comment un certain Frédéric a failli s’intoxiquer en buvant de l’alcool à fondue, comment on peut toucher le fond du baril en buvant trop. On parle de dinde biologique et de chant en famille. Mais surtout, on apprend quelques bons conseils de savoir-vivre pour passer à travers cette période de l’année avec sérénité.

Urbania radio : récolteur d'histoires

Société

Toutes les listes Société
Le vote latino, en exclusivité sur Première PLUS

6 éléments

Une fillette allume une bougie en mémoire des victimes de la fusillade de Québec.

4 éléments

Le dession d'un micro et d'un magnétophone

1 élément

Toutes les listes Société

Chargement en cours