Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

La Journée mondiale de la radio
Séries documentaires

La Journée mondiale de la radio

6 éléments 

Le 13 février marque la Journée mondiale de la radio de l'UNESCO, qui célèbre la radio en tant que médium ainsi que son rôle essentiel dans l'accès à l'information et la liberté d'expression. Pour la souligner, Radio-Canada a préparé six capsules démontrant les multiples pouvoirs de la radio. Au programme : proximité, communion, expérimentation, liberté, musique et entraide.

Photo : Un poste de radio rétro - iStock

Écoute de radio en groupe dans une communauté du centre-nord du Nigéria, en mai 2016.
Écoute de radio en groupe dans une communauté du centre-nord du Nigéria, en mai 2016.   Photo : Getty Images / Emmanuel Arewa/AFP/Getty Images

On a souvent prédit la mort de la radio, mais le média semble bel et bien là pour rester. Sa capacité à favoriser les échanges, à rapprocher et à tisser les liens d'une communauté est irremplaçable. Gratuite, accessible de partout et ne nécessitant pas d’électricité, la radio permet de sortir les gens de leur isolement. Selon l'UNESCO, c'est encore le média qui permet d’atteindre le plus grand nombre de personnes dans le monde, et ce, le plus rapidement.

La Journée mondiale de la radio

Avec : Joanne Comte (réalisatrice)

Une religieuse écoute la radio en attendant l'arrivée du pape François lors de sa visite à Quito, en juillet 2015.
Une religieuse écoute la radio en attendant l'arrivée du pape François lors de sa visite à Quito, en juillet 2015.   Photo : Getty Images / Martin Bernetti/AFP/Getty Images

Dans son souci de proximité, la radio répond aussi aux besoins spirituels des individus. Que ce soit en diffusant la messe dans des villages africains n’ayant pas d'église, en se souciant des situations d'injustice ou en remettant le monde en question, elle détient le pouvoir de communier, de réunir et de faire réfléchir. Radio Vatican, Radio Veritas (au Cameroun), et Radio Shalom (à Montréal) remplissent ce mandat à travers la planète.

La Journée mondiale de la radio

Avec : Romilda Ferrauto, Benoite Labrosse et Hélène Engel (intervenantes), Joanne Comte (réalisatrice)

Le pianiste canadien Glenn Gould a aussi été réalisateur pour la radio.
Le pianiste canadien Glenn Gould a aussi été réalisateur pour la radio.   Photo : Getty Images / Keystone / Stringer

Avec un langage et des codes qui lui sont propres, la radio n’a rien à envier au cinéma, au théâtre ou à la littérature. Présentation de trois artisans et défricheurs de la radio qui ont osé, qui ont expérimenté et qui l’ont abordée comme un véritable art en soi : Walter Benjamin (Radio de Francfort, de 1929 à 1936), le pianiste Glenn Gould (CBC, 1967) et Yann Paranthoën (France Culture, des années 1970 à 2005).

La Journée mondiale de la radio

Avec : André Martineau (animateur et réalisateur)

Des manifestants antigouvernementaux écoutent la radio à Tahrir Square, au Caire, en 2011.
Des manifestants antigouvernementaux écoutent la radio à Tahrir Square, au Caire, en 2011.   Photo : Getty Images / Peter Macdiarmid / Staff

En temps de guerre, la radio peut servir à répandre des messages de propagande ou de haine, mais elle peut aussi être un extraordinaire outil de démocratisation, surtout dans des pays où les gouvernements ont tendance à essayer de contrôler les médias. En période d’élection, par exemple, elle fait un important travail d’éducation populaire. La force de la radio réside dans son accessibilité : il suffit de peu pour la produire ou l’écouter.

La Journée mondiale de la radio

Avec : Christian Morin, Jean-Claude Labrecque et Ginelle Diaz (intervenants), Joanne Comte (réalisatrice)

Danser au son de la radio
Danser au son de la radio   Photo : iStock

La culture musicale internationale a été transmise aux Québécois par la radio. Cette dernière représente une ouverture vers la musique du monde et, à l’inverse, elle constitue un précieux moyen pour les immigrants de se familiariser avec leur culture d’accueil et ses artistes locaux. Saviez-vous que Radio-Canada a eu des orchestres symphoniques pendant 40 ans? Le diffuseur public jouait ainsi un rôle de substitut aux conservatoires, qui n’étaient pas aussi forts à l’époque.

La Journée mondiale de la radio

Avec : Jacques Beaulieu, Pierre Pagé et Hélène Engel (intervenants), Joanne Comte (réalisatrice)

Une foule écoutant la radio durant le printemps de Prague, en 1968.
Une foule écoutant la radio durant le printemps de Prague, en 1968.   Photo : Getty Images / Reg Lancaster/Express

L’un des pouvoirs les plus puissants de la radio est sans aucun doute sa capacité à aider et à soutenir les populations en difficulté. Dans des régions démunies n’ayant pas accès à la télévision, elle joue un rôle de relais essentiel sur le terrain. La crise du verglas de 1998, l'épidémie de choléra à Cuba, le séisme en Haïti... La radio est toujours en première ligne pour informer et soutenir les gens en temps de crise.

La Journée mondiale de la radio

Avec : Pierre Pagé et Ginella Diaz (intervenants), Joanne Comte (réalisatrice)

Société

Toutes les listes Société
Un doigt sur des lèvres

8 éléments

Le mode de vie en solo peut être choisi ou imposé par la force des choses.

5 éléments

Leonard Cohen

5 éléments

Toutes les listes Société

Chargement en cours