Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Visite guidée

Bienvenue sur Première PLUS

Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
La pause Galipeau's
Séries originales

La pause Galipeau's

16 éléments 

Les sœurs Gert et Gayle Galipeau, interprétées par Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier, sont deux sympathiques chanteuses, authentiquement rétro et tout droit sorties des années 60. En fait, elles y sont toujours. Elles animent ce retour dans le temps en chansons et en discussions, depuis un studio de Radio-Canada, sur le boulevard Dorchester. Elles discutent de l'état du monde et de ses bouleversements, commentent l'actualité politique et artistique et poussent la chansonnette.

Textes : Sylvie Dumontier et Chantal Lamarre
Recherche : Thomas Leblanc
Archives : Stéphane Gourde
Prise de son, montage et habillage sonore : Sébastien Heppell
Réalisation : Patrick Brunette

Abonnez-vous au balado sur iTunes.

Photo : Les sœurs Gert et Gayle Galipeau animent La pause Galipeau's. - Radio-Canada / Jean Bernier

Les sœurs Gert et Gayle Galipeau présentent La pause Galipeau.
Les sœurs Gert et Gayle Galipeau présentent La pause Galipeau.   Photo : Radio-Canada / Patrick Brunette

Êtes-vous prêts pour le nouveau rendez-vous hebdomadaire des sœurs Gert et Gayle Galipeau? Figées dans les années 60, où elles vivent toujours, elles s’apprêtent à nous présenter des reportages, des actualités politiques et artistiques de leur époque, ainsi que leurs plus récentes chansons. Dans cette petite publicité, elles présentent d’ailleurs quelques extraits de leur succès Gilles Bisaillon, Les soirées carrousel et L’été.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Les uniformes des hôtesses de l'Expo 67, signés Michel Robichaud
Les uniformes des hôtesses de l'Expo 67, signés Michel Robichaud   Photo : Bibliothèque et Archives Canada

Les sœurs Galipeau sont toutes excitées par l’ouverture imminente d’Expo 67. Elles ont trouvé des plaques d’immatriculation aux couleurs de l’événement et pensent à se faire photographier devant le panneau qui indique le grand décompte jusqu’au jour J. Elles font entendre une entrevue du maire Jean Drapeau, qui explique le choix du thème « Terre des Hommes », et rencontrent le designer Michel Robichaud, qui a créé les costumes des hôtesses. Il a remplacé un autre designer, explique-t-il, parce que ce dernier avait conçu des uniformes trop chauds et aux couleurs désagréables. Les sœurs Galipeau nous laissent sur la chanson de l’expo, Hey Friend, Say Friend, interprétée par Donald Lautrec (auteur/compositeur : Stéphane Venne, éditeur : Les Productions Jacqueline Vézina Inc., Jupiter Disques Mérite, 1966) et Un jour, un jour, interprétée par Michèle Richard (auteur/compositeur : Stéphane Venne, éditeur : Les Productions Jacqueline Vézina Inc., Trans-Canada Disques Mérite, 1967)

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Danielle Ouimet et Donald Pilon sur le plateau du gala du plus bel homme du Canada, en 1974
Danielle Ouimet et Donald Pilon sur le plateau du gala du plus bel homme du Canada, en 1974   Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

La célèbre mannequin Élaine Bédard, qui est la chouchoute des plateaux de télévision en cette année 1967, vient d’ouvrir un institut où elle donne des cours de « personnalité ». Les sœurs Gert et Gayle Galipeau ne se privent pas d’ironie pour commenter cette école où a étudié celle qui pourrait être élue la prochaine Miss Province de Québec, Danielle Ouimet. Mais c’est surtout le concours du plus bel homme du Canada, animé par Lise Payette, qui attire leur attention.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Les Beatles en septembre 1967
Les Beatles en septembre 1967   Photo : Getty Images / Potter

En 1967, rien n’est plus comme avant, et c’est tant mieux! Gert et Gayle Galipeau, deux vedettes de la chanson, ne peuvent que s’offusquer de la volonté de certains de bannir les Beatles des ondes radio, parce qu’ils se sont déclarés plus populaires que le Christ. On fait bien jouer du Bob Dylan à l’église! Les messes « populaires » ont la côte, remarquent-elles. Les mœurs évoluent, à l’instar de la météo, ajoutent les deux sœurs. En effet, les Galipeau’s ne sont pas seules à penser que les hivers d’antan étaient plus rigoureux. Le maire de Montréal, Jean Drapeau, a la même impression, comme on peut l’entendre dans une archive de choix.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Gert et Gayle Galipeau ont leur passeport pour l'Expo 67.
Gert et Gayle Galipeau ont leur passeport pour l'Expo 67.   Photo : Radio-Canada / Jean Bernier

La nièce de Gert et Gayle Galipeau souhaite devenir hôtesse à Expo 67. Elle devra se démarquer lors de son entretien d’embauche, car plus de 1500 candidates ont posé leur candidature! Seulement 250 d’entre elles obtiendront un emploi. Pour l’aider à se préparer, les sœurs Galipeau font entendre des extraits d’entrevues où l’on explique qu’une hôtesse doit avoir la passion de communiquer sur le Canada, avoir « une présentation qui corresponde à un travail de cet ordre », et être prête à dépenser une partie de sa paye chez le coiffeur!

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Thérèse Casgrain
Thérèse Casgrain   Photo : Bibliothèque et archives nationales du Québec / Gabriel Desmarais

Les sœurs Galipeau sont « pompées » par les propos du journaliste Keith Spicer, dont elles nous font entendre des extraits. « Jusqu’à nouvel ordre, une femme dans la politique est presque toujours un objet de ridicule, dit-il. C’est un peu comme un chien qui joue du piano », ajoute-t-il, estimant que les femmes qui font de la politique devraient essentiellement s’occuper de « tâches féminines », comme la santé, le bien-être et le soin des enfants. Pour la politicienne Thérèse Casgrain, cela illustre bien que « c’est toute une montagne de préjugés qu’il y a à détruire ».

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

De bons vendeurs vendent de bons produits!
De bons vendeurs vendent de bons produits!   Photo : iStock

Les ménagères des années 60 sont les premières à pouvoir consommer comme elles le veulent, ou presque! Leurs aïeules, comme mémère Galipeau, « n’avaient pas une maudite cenne ». Les sœurs Galipeau apprécient toute l’offre de produits qui rendent la vie si facile et si agréable. Elles nous font entendre quelques publicités de bon goût, tel qu’un message des magasins Morgan, une publicité de saumon en boîte de conserve et celle d’un super détergent qui donne autant envie de faire le lavage que d’aller magasiner.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Petula Clark et ses enfants en 1966
Petula Clark et ses enfants en 1966   Photo : Getty Images / Harry Benson

Gert Galipeau est dépassée par les événements. Elle a peu de temps pour apprendre l’anglais, car sa vie de mère, d’épouse dévouée, de chanteuse populaire et d’animatrice de radio est bien remplie. Mais si la chanson Gilles Bisaillon connaît du succès dans le monde anglophone, elle devra s’y mettre! Gayle la rassure : elles n’ont qu’à suivre l’exemple de leur idole Petula Clark, qui chante en plusieurs langues même si elle est mère et épouse, et qu’elle cuisine occasionnellement pour sa famille. Le secret de la réussite : « ne pas être parfaite ».

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Ah les hommes! Ils ne sont jamais sérieux...
Ah les hommes! Ils ne sont jamais sérieux...   Photo : iStock

Ils s’en permettent, ces bellâtres! Ils charment les femmes, mais ne sont jamais sérieux. Les sœurs Gert et Gayle Galipeau s’intéressent aujourd’hui au phénomène des don Juan, en faisant entendre des extraits de l’émission Place aux femmes, avec Lise Payette et Guy Provost. Plusieurs femmes s’expriment sur ces hommes qui ont toujours des mots de séduction à la bouche. « Ils ne sont pas sincères », dit l’une. « Je préfère un homme simple, qui se contente d’une seule femme », dit une autre.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Le pavillon des États-Unis sur l'île Notre-Dame
Le pavillon des États-Unis sur l'île Notre-Dame   Photo : iStock

« Je vais garder toute ma vie un souvenir impérissable de l’inauguration des travaux », s’exclame Gayle Galipeau. Le 12 août 1963, avec sa sœur Gert, elles se sont retrouvées malgré elles parmi les dignitaires qui lançaient le grand chantier de la création des îles Sainte-Hélène et Notre-Dame. Elles rappellent comment est née l’idée de ce chantier gigantesque, l’opposition qu’il a suscitée et les craintes pour l’avenir de la région montréalaise éveillées par la possible expansion de la Rive-Sud. Pour entendre les extraits d’archives, consultez la liste d’écoute Expo 67 : On a créé une île.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Les soeurs Galipeau se racontent en chanson.
Les soeurs Galipeau se racontent en chanson.   Photo : Radio-Canada / Jean Bernier

Radio-Canada en reçoit, des appels et des lettres d’auditeurs qui veulent en savoir plus sur les sœurs Gert et Gayle Galipeau! Pour répondre à la demande, les deux animatrices acceptent de raconter de grands pans de leur enfance. Saviez-vous, par exemple, qu’elles étaient déjà artistes dès leur plus jeune âge, se produisant en spectacle dans la cour d’école et dans le salon familial? Pour mieux se faire connaître, les Galipeau’s ont même créé une nouvelle chanson à saveur biographique.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Le futur arrive, entre autres par le téléphone.
Le futur arrive, entre autres par le téléphone.   Photo : Radio-Canada / Jean Bernier

Gert et Gayle Galipeau sont plongées dans le guide d’Expo 67. Celui-ci contient tellement d’activités que ça en donne le tournis! Heureusement, leur nièce Ginette, qui est hôtesse, leur a déjà fait quelques bonnes recommandations, comme le pavillon du Téléphone, où l’on peut voir un film projeté sur un écran qui entoure les spectateurs. Avec quelques extraits sonores bien choisis, les deux animatrices dévoilent ce qui, selon les experts, attend l’humanité d’ici l’an 2000 et que l’on peut voir à Expo 67. Elles parlent par exemple des robots, qui pourraient alors avoir remplacé l’homme dans toutes ses tâches.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Les sœurs Galipeau's veulent aborder toutes sortes de sujets dans leur émission.
Les sœurs Galipeau's veulent aborder toutes sortes de sujets dans leur émission.   Photo : Radio-Canada / Patrick Brunette

En ces années 60 où vivent Gert et Gayle Galipeau, la mode, à la télévision et à la radio, est de traiter uniquement de « sujets féminins » quand on s’adresse aux femmes. Cuisine, couture, éducation des enfants, on croit deviner les intérêts de celles-ci. Lise Payette, avec son émission Place aux femmes, veut aller ailleurs. Les sœurs Galipeau se demandent donc quels sujets elles pourraient aborder dans leur propre émission. Pour les aider dans leurs réflexions, elles écoutent des extraits où des femmes parlent d’elles-mêmes.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

La nouvelle loi sur le divorce donnera aux femmes une plus grande autonomie.
La nouvelle loi sur le divorce donnera aux femmes une plus grande autonomie.   Photo : Radio-Canada / Patrick Brunette

Les sœurs Galipeau se réjouissent de voir progresser à la Chambre des communes le projet de loi qui assouplira les règles entourant le divorce. Et pour cause! Au Canada, dans les années 60, il est presque impossible pour les conjoints qui ne s’aiment plus de rompre leur mariage. Les coûts sont exorbitants et le seul motif acceptable par un juge est celui de l’infidélité. Pour certains élus plus conservateurs, comme Maurice Allard, il est impensable de voter en faveur de cette loi. Jean Chrétien, lui, se dit contre le divorce, mais croit qu’il faut quand même respecter les libertés individuelles.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Avec la libéralisation des mœurs, on peut parler de tout!
Avec la libéralisation des mœurs, on peut parler de tout!   Photo : Radio-Canada / Nicolas St-Germain

Les sœurs Galipeau abordent l’un des sujets de l’heure : la publication du livre La mariée veut savoir, du docteur Lionel Gendron. « Il faut parler de sexualité à nos enfants! » clame Gayle. « On n’a pas été élevée de même », rétorque Gert, sur un ton gêné. Pourtant, l’éducation sexuelle est dans l’air du temps, puisque, justement, les temps changent en ces années 60. Si autrefois les « bonnes sœurs » parlaient aux enfants de fleurs et d’abeilles, il est aujourd’hui venu le temps d’utiliser le bon vocabulaire, explique le docteur Gendron, et c’est à l’école qu’on devrait le faire.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Le tube de l'été!
Le tube de l'été!   Photo : Radio-Canada

Le tube de l’été 1967, c’est sans aucun doute cette chanson du duo de l’heure, les Galipeau’s. « Il fait toujours beau quand on va à l’Expo! », chantent-elles avec entrain sur un air légèrement jazz. Elles passent tant de temps sur les îles de l’Exposition universelle de Montréal que leurs maisons sont à l’abandon. Mais les découvertes fabuleuses que font Gert et Gayle en valent la peine : nourriture exotique, minirail, gyrotron et autres pavillons merveilleux.

La pause Galipeau's

Avec : Chantal Lamarre et Sylvie Dumontier (animatrices)

Société

Toutes les listes Société
Des bonbons

4 éléments

Pierre Nadeau

19 éléments

Le père de famille, en immigrant au Canada, peut vivre une crise de valeurs.

1 élément

Toutes les listes Société

Chargement en cours