Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

La naissance des partis politiques

La naissance des partis politiques

10 éléments 

Cette série de reportages et d’entrevues retrace la naissance de quelques grands partis politiques québécois et canadiens. Le Nouveau Parti démocratique est issu de la fusion de plus petits partis. Un scénario similaire a permis la naissance du Parti québécois et de Québec solidaire. D’autres partis sont nés pour défendre des intérêts spécifiques, comme le Reform Party ou le Parti égalité.

Photo : Déçu par la position du Parti québécois sur la souveraineté, Jean-Martin Aussant fonde son propre parti. - La Presse canadienne / Andy Blatchford

Maurice Duplessis en 1956
Maurice Duplessis en 1956   Photo : La Presse canadienne

Le journaliste Marc Laurendeau relate la naissance de quelques partis politiques québécois importants. « Très souvent, les partis se forment en opposition au Parti libéral du Québec », dit-il, comme l’Action libérale nationale de Paul Gouin, en 1934. Ce parti a fusionné avec le Parti conservateur de Maurice Duplessis pour former l’Union nationale. Ce genre de fusion a aussi mené à la formation du Parti québécois.

Médium large

Avec : Catherine Perrin (animatrice), Marc Laurendeau (journaliste)

Thérèse Casgrain donne une conférence en janvier 1945.
Thérèse Casgrain donne une conférence en janvier 1945.   Photo : BAnQ/Conrad Poirier

En août 1960, Thérèse Casgrain se trouve au cœur de la naissance du Nouveau Parti démocratique. Au congrès du Parti social démocratique du Canada, dont elle est membre, elle encourage les délégués à accepter l’unification avec un autre parti, le Congrès du travail du Canada, afin de créer un grand parti de gauche. Radio-Canada capte ce moment historique.

La revue de l'actualité

Avec : Jacques Ouvrard (journaliste), Thérèse Casgrain (oratrice)

René Lévesque à la conclusion du congrès de fondation du Parti québécois en 1968
René Lévesque à la conclusion du congrès de fondation du Parti québécois en 1968   Photo : Archives de Radio-Canada

Radio-Canada assiste au congrès de fondation du Parti québécois, qui se tient au Colisée de Québec entre le 11 et le 14 octobre 1968. René Lévesque, qui dirige alors le Mouvement souveraineté-association, convainc ses membres de s’unir au Ralliement national, un parti composé d’ex-créditistes. Au terme du congrès, René Lévesque, élu président du nouveau parti, accorde cette entrevue.

Le Radiojournal

Avec : Camil Chouinard et Rosaire Pelletier (journalistes), René Lévesque (invité)

Lucien Bouchard et Jean Lapierre, fondateurs du Bloc québécois, en 1990
Lucien Bouchard et Jean Lapierre, fondateurs du Bloc québécois, en 1990   Photo : La Presse canadienne/Ryan Remiorz

En juillet 1990, Lucien Bouchard s’allie à six autres députés fédéraux ayant démissionné des partis libéral et progressiste-conservateur pour créer le Bloc québécois. Il ne s’agit pas d’un parti politique, explique-t-il alors au micro de Michel Lacombe, puisqu’il n’y aura pas de ligne de parti. « Ce qui nous unit, c’est l’intérêt fondamental du Québec à Ottawa, c’est la souveraineté », dit-il.

Le Midi-dix

Avec : Michel Lacombe (animateur), Lucien Bouchard (invité)

Preston Manning, chef du Reform Party, en 1993
Preston Manning, chef du Reform Party, en 1993   Photo : La Presse canadienne / La Presse canadienne/Dave Buston

En 1987, déçus par les décisions du gouvernement progressiste-conservateur de Brian Mulroney, de nombreux partisans de l’Ouest canadien fondent un nouveau parti, le Reform Party. Ils ne sont pas séparatistes, rapporte la journaliste Louise Beaudoin, mais veulent promouvoir les intérêts et les valeurs de l’Ouest au parlement fédéral.

Le Radiojournal

Avec : lecteur non identifié, Louise Beaudoin (journaliste)

Mario Dumont et Jean Allaire lors de la fondation de l'ADQ en 1994
Mario Dumont et Jean Allaire lors de la fondation de l'ADQ en 1994   Photo : Archives de Radio-Canada

La saga constitutionnelle qui se déroule au Québec et au Canada dans les années 90 mène à la formation d’un nouveau parti provincial : l’Action démocratique du Québec (ADQ). Au lendemain du congrès de fondation, le jeune président Mario Dumont explique en quoi, selon lui, son parti a la position la plus claire dans le débat. À l’intérieur d’un mandat, l’ADQ veut réaliser son programme en quatre étapes, qui inclut un référendum sur la souveraineté.

Les actualités

Avec : Marie-Hélène Poirier (animatrice), Michel Tremblay (journaliste), Mario Dumont (invité)

Les quatre députés élus sous la bannière du Parti égalité en octobre 1989
Les quatre députés élus sous la bannière du Parti égalité en octobre 1989   Photo : La Presse canadienne/Clément Allard

À la fin des années 80, des Anglo-Québécois mécontents de la politique linguistique du gouvernement songent à former un nouveau parti politique, le Part égalité. La journaliste Gisèle Lalande s’entretient avec celui qui va bientôt devenir chef et député de ce parti, Robert Libman. Il explique que son groupe vise à défendre les droits civils de tous les Québécois, notamment en ce qui concerne le droit d’éduquer les enfants en anglais.

Présent

Avec : Louis Martin (animateur), Gisèle Lalande (journaliste), Robert Libman (invité)

La conclusion du congrès de fondation de Québec solidaire en 2006
La conclusion du congrès de fondation de Québec solidaire en 2006   Photo : Archives de Radio-Canada

Les militants de l’Union des forces progressistes et d’Option citoyenne entament le congrès de fondation de ce qui va devenir Québec solidaire lorsque Françoise David accorde cette entrevue. Bien que souverainiste, le parti ne fait pas de la souveraineté son premier combat. Il vise plutôt le développement progressiste, écologiste et féministe du Québec. « La souveraineté au service du bien commun », explique Françoise David.

Sans frontières

Avec : Jean Dussault (animateur), Françoise David (invitée)

François Legault en février 2011
François Legault en février 2011   Photo : La Presse canadienne/Jacques Boissinot

Ancien ministre du Parti québécois, François Legault fait un retour en politique et fonde en 2011 la Coalition avenir Québec. « On veut mettre de côté la division qu'on a au Québec depuis 40 ans sur la question constitutionnelle », explique-t-il. Il souhaite que le Québec « règle ses problèmes » et que l’on redémarre l’économie afin de « retrouver la confiance ». Il préfère laisser aux prochaines générations le débat sur la souveraineté.

Désautels

Avec : Michel Désautels (animateur), François Legault (invité)

Déçu par la position du Parti québécois sur la souveraineté, Jean-Martin Aussant fonde son propre parti.
Déçu par la position du Parti québécois sur la souveraineté, Jean-Martin Aussant fonde son propre parti.   Photo : La Presse canadienne/Andy Blatchford

« Le pari que je fais, c’est que si on est clair sur la souveraineté, les souverainistes vont se rallier derrière nous », dit Jean-Martin Aussant. Le député, qui a démissionné du Parti québécois en juin 2011, lance quelques mois plus tard son propre parti. Il critique l’attitude du PQ, à qui il reproche d’avoir mis en veilleuse l'option souverainiste.

Maisonneuve en direct

Avec : Pierre Maisonneuve (animateur), Jean-Martin Aussant (invité)

Politique

Toutes les listes Politique
Gravure d'Albrecht Dürer (1515) utilisée pour le matériel promotionnel du Parti rhinocéros

6 éléments

Robert Bourassa devant la rivière La Grande, 1973

10 éléments

Le premier ministre Pierre Elliott Trudeau en 1969

5 éléments

Toutes les listes Politique

Chargement en cours