Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Visite guidée

Bienvenue sur Première PLUS

Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Les slogans en politique, ou quand l’histoire se répète

Les slogans en politique, ou quand l’histoire se répète

5 éléments 

Les slogans politiques les plus marquants sont apparus à partir de la Révolution tranquille. Certains spécialistes de la communication croient que les slogans jouent un rôle crucial dans les campagnes électorales. D’autres estiment qu’ils sont moins déterminants qu’avant. Mais depuis qu’ils existent, force est de constater qu’ils finissent toujours par se ressembler.

Photo : Slogans mentionnés dans cette liste d’écoute - Radio-Canada / Radio-Canada/Marie-Ève Soutière

René Lévesque, Jean Lesage et Paul Gérin-Lajoie, en 1962
René Lévesque, Jean Lesage et Paul Gérin-Lajoie, en 1962   Photo : Archives La Presse/Réal Saint-Jean

« Je suis l’auteur des slogans "La volonté de vivre" de 1961, "Partout, ça bouge" puis de "La clé du royaume" pour l’importance de la nationalisation de l’électricité », énumère le publicitaire Jean-François Pelletier en 1978, quand on lui demande de parler des slogans qu’il a inventés dans les années 1960. « Maîtres chez nous » n’est pas de lui. L’origine de ce slogan célèbre remonte à Lionel Groulx, vers 1920.

Aux vingt heures

Avec : Gérard Gravel (animateur), Roger Nadeau (journaliste), Jean-François Pelletier (invité)

Slogan du Parti libéral du Québec, en 1962
Slogan du Parti libéral du Québec, en 1962   Photo : Inconnu

« "Maîtres chez nous" est un des slogans les plus marquants des 60 dernières années », estime l’historien Luc Nicole-Labrie. À partir de là, les slogans vont prendre de l’importance dans les campagnes électorales. En 1970, il y a eu les slogans de peu de mots, comme « Oui », puis ceux avec le nom d’un politicien, comme « Bourassa construit ». Retour sur quelques slogans électoraux marquants de l'histoire du Québec.

Radio-Canada cet après-midi

Avec : Catherine Lachaussée (animatrice), Luc Nicole-Labrie (invité)

Slogans du Parti libéral du Canada et du NPD
Slogans du Parti libéral du Canada et du NPD   Photo : Sites du Parti libéral du Canada et du NPD

Les slogans du Parti libéral du Canada et du Nouveau Parti démocratique lors de la campagne électorale fédérale de l’automne 2015 se ressemblent drôlement. Pourtant, les stratèges publicitaires de ces partis ne semblent pas s'être consultés. Les publicitaires Arnaud Granata et Stéphane Mailhiot analysent les slogans de cette campagne électorale.

Médium large

Avec : Patrick Masbourian (animateur), Arnaud Granata et Stéphane Mailhiot (invités)

La Coalition avenir Québec en campagne électorale en 2014
La Coalition avenir Québec en campagne électorale en 2014   Photo : PC/Graham Hughes

« Aujourd’hui, la guerre de l’image se joue ailleurs », explique le spécialiste en communication Jean-Jacques Stréliski, qui analyse les slogans de la campagne électorale québécoise de 2014. Selon lui, les slogans ont moins de force qu’auparavant, car les gens sont plus éduqués et moins dupes. Il parle aussi de la mode des slogans populistes, comme le désormais célèbre « On se donne Legault ».

Radio-Canada cet après-midi

Avec : Catherine Lachaussée (animatrice), Jean-Jacques Stréliski (invité)

Tous les slogans disent l'un ou l'autre.
Tous les slogans disent l'un ou l'autre.   Photo : Radio-Canada

Selon le conseiller en communication Michel Fréchette, il n’y a que ces deux slogans en politique. Quand les conservateurs optent pour « Changeons pour vrai », ils jouent la carte du changement, ils entrent dans la première catégorie. « Une chance qu’on s’a », des bloquistes, traduit le sentiment des Québécois qui veut que le Bloc continue de s’occuper d’eux. En ce sens, ce slogan entre dans la deuxième catégorie.

Désautels

Avec : Michel Désautels (animateur), Michel Fréchette (invité)

Politique

Toutes les listes Politique
Déçu par la position du Parti québécois sur la souveraineté, Jean-Martin Aussant fonde son propre parti.

10 éléments

Une foule de partisans du Parti québécois en avril 2011

1 élément

Jacques Rose, Paul Rose et Francis Simard, membres du Front de libération du Québec (FLQ), à leur arrestation

5 éléments

Toutes les listes Politique

Chargement en cours