Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Austérité et politiques néolibérales : quelle justice pour les femmes?
Rencontres publiques

Austérité et politiques néolibérales : quelle justice pour les femmes?

2 éléments 

« L'austérité est un mode de gouvernance parfaitement neutre dans sa logique, par contre elle ne l'est pas dans ses effets », dit l'auteure et militante féministe Aurélie Lanctôt. Elle dresse le portrait plutôt sombre de la condition des femmes après la mise en œuvre des politiques d'austérité du gouvernement libéral. Les compressions ont essentiellement touché le secteur public, observe-t-elle. Or, les trois quarts des employés de ce secteur sont des femmes. De plus, les femmes sont les principales utilisatrices des services publics, comme la santé et le réseau des services de garde, et quand on les fragilise, elles en payent le prix. Les mesures de relance économique favorisent les hommes, ajoute Aurélie Lanctôt, qui analyse les effets du Plan Nord. Elle cherche à démontrer qu'on « a décidé de sabrer ce qu'on fait de mieux – santé, éducation, petite enfance – pour des raisons idéologiques [afin de] servir davantage les élites », au détriment des femmes.

Avec Jean Delisle (présentateur), Aurélie Lanctôt (conférencière)

Une conférence organisée par la Société Gatineau Monde et enregistrée à La Basoche, à Gatineau, le 22 février 2017

Photo : Aurélie Lanctôt lors de sa conférence à La Basoche à Gatineau - A / Luc Trudel

Les femmes et l'austérité : conférence d'Aurélie Lanctôt (partie 1)

Rencontres publiques

Les femmes et l'austérité : période de questions du public (partie 2)

Rencontres publiques

Politique

Toutes les listes Politique
Fidel Castro a offert ses condoléances à Justin Trudeau, lors des funérailles de Pierre Trudeau, le 3 octobre 2000.

1 élément

Le premier ministre Pierre Elliott Trudeau en 1969

5 éléments

Thérèse Casgrain, au centre, a mené le combat pour le droit de vote des femmes au Québec.

4 éléments

Toutes les listes Politique

Chargement en cours