Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Histoires d'Enquête
Balados

Histoires d'Enquête

5 éléments 

Histoires d'Enquête propose de découvrir les personnages et les enjeux journalistiques au cœur des reportages de l'émission Enquête. Dans cette première série d'épisodes, Isabelle Richer nous donne sa vision du système de justice, aborde certains enjeux et concepts de celui-ci et nous explique au passage les différentes étapes qui mènent à un procès.

Réalisation : Cédric Chabuel

Consultez le site de l'émission Enquête

Photo : La journaliste Isabelle Richer - Radio-Canada

Daniel Jolivet lors de son arrestation en 1992
Daniel Jolivet lors de son arrestation en 1992   Photo : Radio-Canada

Le 10 novembre 1992, des policiers découvrent quatre cadavres dans un luxueux immeuble à condos de Brossard. Les victimes sont deux hommes impliqués dans le trafic de stupéfiants et deux jeunes femmes sans antécédents judiciaires. Le 14 novembre, la police arrête deux suspects, Daniel Jolivet et Paul-André Saint-Pierre. Ce dernier plaide coupable et incrimine Jolivet en échange d’une peine réduite. Daniel Jolivet va toujours clamer son innocence.

Histoires d'Enquête

Avec : Isabelle Richer (journaliste) et Daniel Jolivet (intervenant)

Claude Riendeau sur une photographie d'identité judiciaire de la Sûreté du Québec
Claude Riendeau sur une photographie d'identité judiciaire de la Sûreté du Québec   Photo : Radio-Canada

En 1994, Daniel Jolivet est condamné à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. Le témoin principal lors du procès est Claude Riendeau, un criminel de carrière. Ce délateur soutient avoir reçu les confessions de Jolivet le lendemain du quadruple meurtre. « Il y a toujours quelque chose d’un peu risqué à faire témoigner un délateur », explique la journaliste Isabelle Richer. Non seulement les délateurs se font payer, mais ils obtiennent aussi des avantages sur le sort que la justice leur réserve.

Histoires d'Enquête

Avec : Isabelle Richer (journaliste), Daniel Jolivet et Lida Sara Nouraie (intervenants)

La main de l'avocate Lida Sara Nouraie pointe une section de l'immense parchemin chronologique assemblé par Daniel Jolivet.
La main de l'avocate Lida Sara Nouraie pointe une section de l'immense parchemin chronologique assemblé par Daniel Jolivet.   Photo : Radio-Canada

La cause de Daniel Jolivet a été entendue en Cour supérieure, en Cour d’appel et finalement en Cour suprême, qui a maintenu son verdict de culpabilité. « Neuf fois sur dix, c’est là que les bandits craquent », note la journaliste Isabelle Richer. Plutôt que de se laisser abattre, Daniel Jolivet se met à multiplier les demandes d’accès à l’information depuis le fond de sa cellule. Avec l’aide de son avocate, Lida Sara Nouraie, il réussit à obtenir de nouveaux éléments de preuve.

Histoires d'Enquête

Avec : Isabelle Richer (journaliste), Daniel Jolivet, Lida Sara Nouraie et Johanne Bonneau (intervenants)

L'avocate Lida Sara Nouraie
L'avocate Lida Sara Nouraie   Photo : Radio-Canada

Les documents obtenus par Daniel Jolivet tendent à démontrer qu’il ne pouvait pas se trouver sur les lieux du crime dans la nuit du quadruple meurtre. Il ne pouvait pas non plus se trouver dans un restaurant avec Claude Riendeau le lendemain des faits, puisqu’il aurait plutôt été en déplacement dans son véhicule. Pourquoi les policiers ont-ils négligé ces éléments cruciaux de l’enquête? « C’est ce que les avocats appellent la vision tunnel, explique la journaliste Isabelle Richer. C’est le suspect idéal, les policiers vont s’accrocher à lui et vont tout interpréter […] de façon à ce que ça colle à leur théorie. »

Histoires d'Enquête

Avec : Isabelle Richer (journaliste), Daniel Jolivet et Lida Sara Nouraie (intervenants)

Daniel Jolivet lors de sa rencontre avec Isabelle Richer en 2017
Daniel Jolivet lors de sa rencontre avec Isabelle Richer en 2017   Photo : Radio-Canada

Daniel Jolivet purge sa peine depuis plus de 25 ans. Il pourrait obtenir une libération conditionnelle s’il admettait son crime, mais il continue de plaider l'innocence. Si Isabelle Richer ne peut pas déterminer la culpabilité de Daniel Jolivet, elle critique sévèrement la façon dont sa cause a été traitée. « C’est tout le sérieux du système judiciaire qui est remis en question [dans ce dossier], et c’est là où ça doit heurter nos valeurs profondes. »

Histoires d'Enquête

Avec : Isabelle Richer (journaliste), Daniel Jolivet et Lida Sara Nouraie (intervenants)

Chargement en cours