Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Visite guidée

Bienvenue sur Première PLUS

Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Vue de Première PLUS sur mobile, tablette et ordinateur
Disparue(s)

5 éléments 

Montréal, 1952. Une femme, Marie-Paule Rochette, disparaît. En octobre 1953, le cadavre d'une noyée est repêché dans la rivière des Prairies et ne sera pas identifié. S'agit-il de la même personne? Des preuves manquantes, des témoignages contradictoires et la piste d'un mari qui n'a jamais enterré sa femme. Il n'en fallait pas plus à Stéphane Berthomet, un ancien policier, pour se lancer dans cette histoire pleine de zones d'ombre et d'énigmes.

« De tous les cas de personnes disparues au Québec, il s'agit de l'une des affaires les plus fascinantes », affirme-t-il.

Au fil des épisodes, il tente de faire la lumière sur cette mystérieuse affaire de plus de 60 ans. Son acharnement a soulevé tant de questions que le ministère de la Sécurité publique du Québec a désigné un nouvel enquêteur pour reprendre le dossier.

Idée originale et animation : Stéphane Berthomet

Réalisation : Cédric Chabuel

Photo : Une femme effacée et le cadavre d'une noyée repêchée. S’agit-il de la même personne? - Hand in water de Vassa Jassa

Prochaine diffusion : nous suivons les développements de l'enquête. Restez aux aguets.

Un portrait de Marie-Paule Rochette, disparue en 1953
Un portrait de Marie-Paule Rochette, disparue en 1953   Photo : Radio-Canada / Photo utilisée avec la permission de Patricia Rochette

Marie-Paule Rochette se marie à Québec le 15 décembre 1945, puis s’établit à Montréal. À la fin de l’année 1952, le frère de Marie-Paule, Raymond, signale sa disparition. Peu de temps après, le mari de Marie-Paule écrit une série de lettres à Raymond dans lesquelles il affirme que sa sœur est internée dans un hôpital psychiatrique. On a perdu la trace de ces lettres dans des circonstances nébuleuses. « Bien qu’elle n’ait jamais connu la sœur de son père, Patricia [Rochette] a été marquée dès sa plus tendre enfance par cette disparition », souligne Stéphane Berthomet.

Disparue(s)

Avec : Stéphane Berthomet (animateur), Patricia Rochette et Jacqueline Rochette (invitées)

La photo de la noyée de rivière des Prairies publiée dans Allô Police, en page 3 de l’édition du 25 octobre 1953. Dans la légende, Allô Police offrait une récompense de 200 $ à qui identifierait la noyée ou donnerait « des renseignements menant à l’arrestation du meurtrier ».
La photo de la noyée de la rivière des Prairies publiée dans Allô Police, en page 3 de l’édition du 25 octobre 1953. Dans la légende, Allô Police offrait une récompense de 200 $ à qui identifierait la noyée ou donnerait « des renseignements menant à l’arrestation du meurtrier ».   Photo : Radio-Canada / Photo utilisée avec la permission de Patricia Rochette

Le 5 octobre 1953, le corps d’une femme est retrouvé dans les eaux de la rivière des Prairies. À ce jour, le cadavre n’a jamais été identifié. Une partie de la famille Rochette est convaincue que Marie-Paule a été assassinée et qu’elle est la mystérieuse noyée. Le problème, c’est qu’il n’y a pas encore de preuve tangible qui peut confirmer ou infirmer cette thèse. Le seul lien qui semble unir ces deux affaires, c’est le fait qu’on ne retrouve aujourd’hui aucune trace des enquêtes qui ont pourtant été ouvertes à l’époque. « Il n’y a aucun doute possible quant au fait que l’enquête sur la noyée de la rivière des Prairies a bel et bien existé. On ne peut que constater qu’elle a disparu, ce qui, pour une enquête criminelle non résolue encore à ce jour, est tout simplement incroyable », affirme Stéphane Berthomet.

Disparue(s)

Avec : Stéphane Berthomet (animateur), Patricia Rochette et Mylène Moisan (invitées)

La pierre tombale où la famille Rochette a fait graver le nom de Marie-Paule Rochette en 2016.
La pierre tombale où la famille Rochette a fait graver le nom de Marie-Paule Rochette en 2016.   Photo : Radio-Canada / Patricia Rochette

Convaincue que Marie-Paule est la noyée de la rivière des Prairies, Patricia Rochette s’adresse au Bureau du coroner du Québec pour savoir où a été enterré le corps. Elle reçoit la liste de tous les cimetières de la province. Patricia en cible 10. « Assez spontanément, j’avais un doute sur le cimetière de l’Est, devenu le Repos Saint-François d'Assise », explique-t-elle. En contactant l’administration du cimetière, Patricia obtient la confirmation que le corps de la noyée s’y trouve. « Le but que Patricia s’est donné est de retrouver le corps de sa tante pour le ramener au caveau familial. Mais pour ce faire, il faut trouver où son corps a été enterré », précise Stéphane Berthomet.

Disparue(s)

Avec : Stéphane Berthomet (animateur), Patricia Rochette, Marie-Josée, Jean-Yves Bronze et Cédric Chabuel (invités)

La fiche dentaire de Marie-Paule Rochette tirée de son dossier militaire
La fiche dentaire de Marie-Paule Rochette tirée de son dossier militaire   Photo : Radio-Canada / Archives du Canada, avec la permission de Patricia Rochette

Patricia Rochette a finalement réussi à obtenir une copie du dossier militaire de sa tante Marie-Paule. Il s’agit d’un nouvel élément d’enquête très important, puisque les documents contiennent des fiches dentaires. L’objectif : les comparer avec des photos de la mâchoire de la noyée de la rivière des Prairies, publiées dans le journal Allô Police. Stéphane Berthomet contacte le Dr René-Guy Landry, un parodontiste d’expérience, pour l’analyse des deux dentitions. « Point intéressant et non négligeable, il a déjà fait des expertises en cour, alors son avis va vraiment avoir de la valeur », souligne Stéphane Berthomet.

Disparue(s)

Avec : Stéphane Berthomet (animateur), Patricia Rochette, Jacques Goyer, Cédric Chabuel et René-Guy Landry (invités)

Stéphane Berthomet et Patricia Rochette, au cimetière où serait enterrée la noyée
Stéphane Berthomet et Patricia Rochette, au cimetière où serait enterrée la noyée   Photo : Radio-Canada / Cédric Chabuel

Patricia Rochette apprend que, 10 ans après la disparition de sa tante Marie-Paule, son mari, Hervé, s’est remarié. Or, sur les documents officiels du mariage, il est écrit qu’il est veuf. Pourtant, l’État civil a confirmé à Patricia que Marie-Paule Rochette n’avait jamais été déclarée morte. De son côté, Stéphane Berthomet met un nouvel élément en lumière : « Je souhaitais consolider notre hypothèse avant d’aborder ce point délicat de notre enquête. Le mari de Marie-Paule [Rochette] était policier. »

Disparue(s)

Avec : Stéphane Berthomet (animateur), Cédric Chabuel, Patricia Rochette et Mylène Moisan (invités)

Prochaine diffusion : nous suivons les développements de l'enquête. Restez aux aguets.

Chargement en cours