Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Les régions prennent leur place dans la littérature

Les régions prennent leur place dans la littérature

5 éléments 

Depuis Gabrielle Roy, la littérature québécoise était particulièrement urbaine. Depuis les années 2000, des écrivains mettent les régions de l’avant et campent leurs histoires à grande distance des centres urbains. Un changement de perspective salutaire, selon certains.

Photo : L'animatrice Marie Villeneuve lisant « Arvida » de Samuel Archibald - Radio-Canada

Une minifigurine Lego avec une scie mécanique
Une minifigurine Lego avec une scie mécanique   Photo : Flickr/pasukaru76

Après des années de mise en valeur de l’urbanité, des écrivains québécois ramènent les régions sous les projecteurs : Samuel Archibald, William S Messier et Geneviève Pettersen en font partie. Le professeur à l’Université de Montréal Benoît Melançon a baptisé, à la blague, cette vague « L’école de la tchén’ssâ », une appellation qui fait boule de neige.

C'est fou...

Samuel Archiblad, William S. Messier et Raymond Bock
Samuel Archiblad, William S. Messier et Raymond Bock   Photo : NULL

Le réel est-il plus fort, plus vrai dans un imaginaire construit en région? Samuel Archibald, William S Messier et Raymond Bock, trois auteurs qui installent leurs romans en région ou qui peuplent leurs récits d’éléments ruraux, se placent en opposition avec l’urbanité pour faire ressortir les personnages « plus rugueux » qu’on ne trouve vraiment qu’à l’extérieur de Montréal.

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec : Marie-Louise Arsenault (animatrice), Djemila Benhabib (chroniqueuse), Raymond Bock, Samuel Archibald et William S. Messier (invités)

L'auteur et dramaturge Hervé Bouchard
L'auteur et dramaturge Hervé Bouchard   Photo : Le Quartanier/Michel Tremblay

Pour Hervé Bouchard, écrire, c’est comme faire de la moto : on fait ça pour le sentiment de vitesse, sans destination précise. L’écrivain fait visiter son patelin, Arvida, et décrit les paysages à la fois naturels et industriels qui caractérisent la ville. Il parle aussi des changements technologiques qui permettent maintenant aux auteurs de travailler loin des grands centres.

Carnets d'Amérique

Avec : Jean Fugère (animateur), Hervé Bouchard (invité)

L'auteur Jean Désy
L'auteur Jean Désy   Photo : DR

Le médecin et écrivain Jean Désy parle de ce qui l’attire et l’inspire dans le Nord québécois, de la Côte-Nord à la baie James en passant par l’Abitibi : cette idée qu’on pourrait soi-même devenir arbre, ruisseau, rivière. Même si la végétation et le paysage changent selon les régions, il y voit une certaine continuité, une manière d’être qui le séduit complètement.

Soirée boréale

Avec : Jean Désy (invité)

Jocelyne Saucier
Jocelyne Saucier   Photo : Radio-Canada/Julie Mainville

La romancière Jocelyne Saucier parle de sa fascination pour le nord de l’Ontario, qui a commencé quand elle travaillait en Abitibi, tout près de là. Elle décrit aussi son intérêt pour les régions qu’elle qualifie de « jeunes », celles qui ne portent pas le poids de plusieurs siècles d’histoire. Ainsi, le titre de son roman Il pleuvait des oiseaux fait référence à un événement du début du 20e siècle, les grands feux des années 1920.

Grands Lacs café

Avec : Éric Robitaille (animateur), Jocelyne Saucier (invitée)

Arts

Toutes les listes Arts
Le pianiste André Gagnon à l'émission « Superfleurs » en 1975.

6 éléments

Robert Lepage, en exclusivité sur Première PLUS

2 éléments

La couverture du premier tome des aventures d'Amos Daragon (détail)

5 éléments

Toutes les listes Arts

Chargement en cours