Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du vendredi 12 janvier 2018

Manger sainement avec une attitude positive : mode d'emploi

Publié le

Une casserole de riz brun, de la courgette, des carottes, des poivrons, des concombres, des pois chiches, des oeufs et de la patate douce
Des ingrédients coupés, lavés et cuits pour faciliter la préparation de repas pendant la semaine   Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Le nouvel An est souvent synonyme de changement des habitudes alimentaires. Jonathan Bouchard a donc décidé de se pencher sur la planification de repas pour réduire sa consommation de malbouffe.

La présidente-fondatrice de Real Food for Real Kids et militante pour une alimentation saine, Lulu Cohen-Farnell mise sur trois éléments pour créer des repas nourrissants et savoureux.

Miser sur la variété

Il est toujours sage de dresser une liste d’épicerie et planifier ses achats de la semaine. Lulu Cohen-Farnel mise sur la variété des ingrédients. Elle croit particulièrement à l’importance d’avoir une étagère à épices bien garnie et avoir accès à des fines herbes pour assaisonner les plats.
En ce qui concerne les ingrédients, elle recommande de fréquenter les magasins d’alimentation en vrac pour effectuer des économies.

Bien s’organiser

Lulu Cohen-Farnell recommande de prendre quelques heures au courant de la semaine pour effectuer la préparation d’ingrédients. Le fait d’avoir des légumes coupés à l’avance, des grains et des viandes ou autres protéines déjà prêtes à servir facilite la préparation des repas.

S’il y a des restes, pas de problème! Les ingrédients peuvent avoir une deuxième vie et être combinés pour faire une soupe Cuisiner une plus grande quantité de certains mets a son lot d’avantages, notamment des restes à la portée de la main pour un autre repas dans la semaine.

Oser

Lulu Cohen-Farnell prend un immense plaisir à cuisine. Elle incite les gens à faire preuve de curiosité dans la cuisine.

Il ne faut pas rester dans le confinement de ce qu’on connaît déjà. On se lasse en fin de compte.

Lulu Cohen-Farnell, présidente-fondatrice, Real Food for Real Kids

La crainte de l’échec dans la cuisine est non fondée selon la militante pour une saine alimentation. « Il ne faut pas avoir peur de rater les choses. S’il y a une chose dans la vie où on peut bien récupérer les trucs, c’est dans la cuisine », affirme-t-elle.

Chargement en cours