Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du jeudi 9 novembre 2017

Hélène Lescelleur : lutter contre le stress post-traumatique

Publié le

Hélène Lescelleur court sur une piste d'athlétisme
Hélène Lescelleur a participé aux Jeux Invictus   Photo : Hélène Lescelleur

Hélène Lescelleur a pris part à des missions en ex-Yougoslavie et en Afghanistan. Un diagnostic de syndrome post-traumatique a forcé cette ancienne combattante de quitter les Forces armées canadiennes contre son gré. En entrevue à Y a pas deux matins pareils, elle partage son histoire.

L’événement déclencheur

Alors qu’elle était en mission en Afghanistan, elle a été victime d’un incident où son véhicule a été atteint par un engin explosif. Elle et des collègues ont subi des blessures et ont eu des séquelles de cet accident.
De retour au Canada, elle faisait régulièrement des cauchemars. Le moment le plus éprouvant pour cette ancienne combattante a été quand elle devait assister à un souper avec des familles endeuillées. Hélène Lescelleur ne pouvait plus contrôler sa panique. C’est à partir de ce moment qu’elle est allée chercher de l’aide.

Hélène Lescelleur a reçu le soutien nécessaire. Après le diagnostic de stress post-traumatique. Elle n’était donc plus en mesure d’être déployée et a été libérée par les Forces. Ce départ provoque un grand choc identitaire.
L’ancienne combattante confie que c’était une « une sortie qui est très abrupte » et « une transition qui était très impersonnelle ».

De remettre mes équipements et remettre ma carte d’identité à la fin je me sentais dépossédée de tout. On perd tous nos points de repère. On oublie même qui on est… Lorsqu’on perd tout ça, c’est le vide.

Hélène Lescelleur, ancienne combattante

À écouter

Remonter la pente

Hélène Lescelleur se penche sur ce questionnement identitaire dans sa thèse de doctorat. Elle veut trouver des pistes de solutions et éviter ces crises identitaires chez les anciens combattants.

Une participation aux Jeux Invictus a été salutaire pour cette ancienne combattante.

Les Jeux m’ont permis de remettre les choses en perspective, de retrouver une nouvelle famille et aussi trouver une nouvelle façon de m’accomplir.

Hélène Lescelleur, ancienne combattante

Tout le cheminement vers le grand rendez-vous de Toronto lui a permis de faire face à des éléments déclencheurs et de trouver de nouvelles façons de se préparer. « Je suis une femme complètement transformée grâce à ce passage-là », affirme-t-elle.

Chargement en cours