Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Janic Godin
Audio fil du samedi 10 février 2018

Subir un infarctus à 38 ans : « Jamais je ne pensais que c’était une question de coeur »

Publié le

Portrait de Mathieu Bernier
Mathieu Bernier   Photo : Radio-Canada / Philippe Duclos

Un jeune homme qui a récemment subi un infarctus alors qu'il n'avait que 38 ans témoigne de la surprise qu'il a eue en recevant ce diagnostic tout à fait inattendu.

Mathieu Bernier, père de deux fillettes et habitant de la région de Moncton, au Nouveau-Brunswick, a subi son infarctus il y a deux mois. Il ressentait certains symptômes passagers de pression au thorax et d’essoufflement au cours des jours précédents, sans se douter de ce qui allait se produire.

Jamais dans ma tête je ne pensais que c’était une question de coeur. Je pensais que c’était quelque chose comme le stress, de l’angoisse.

Mathieu Bernier

L’infarctus s’est produit dans son milieu de travail, peu après le dîner. « Tout d’un coup, là, je ne me sentais vraiment pas bien. Je commençais à avoir une pression dans ma poitrine encore. Là, ça faisait mal jusqu’aux oreilles. J’étais rendu que je ne pensais plus normalement », explique-t-il.

Croyant toujours qu’il n’avait qu’une crise d’angoisse, il s’est rendu lui-même à l’urgence, déclinant l’offre d’un collègue de le transporter là. Les médecins l’ont vu immédiatement. Après avoir subi quelques tests, il a reçu le diagnostic.

Tout d’un coup, elle dit : “C’est ton coeur. Tu as fait un infarctus. Tu t’en vas aux soins intensifs”. Toutes les choses que je pensais de ma vie normale, c’était fini.

Mathieu Bernier

Mathieu Bernier a subi un autre examen au Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick, à Saint-Jean.

« Ils ont trouvé une veine qui était bouchée à 90 % », précise-t-il.

Mathieu Bernier avait du mal à comprendre ce qui lui arrivait. Il n’avait jamais fumé de sa vie, il buvait très rarement de l’alcool, il ne faisait pas d’hypertension. Il y avait toutefois quelques antécédents dans sa famille, et il reconnaît qu’il n’était pas en très bonne forme physique.

Mathieu Bernier et ses deux fillettes assis sur un tracteur de ferme
Mathieu Bernier (ci-dessus avec ses deux fillettes) a récemment survécu à un infarctus subi à l'âge de 38 ans.   Photo : Facebook/Mathieu Eddy Bernier

Le jeune homme s’en est tiré. Il est retourné au travail, et il participe au programme Coeur en santé pour se remettre en forme.

« Je ne le cacherai pas. On est tous pareils. On trouve plein d’excuses. Puis, j’ai eu deux enfants. C’est sûr que j’ai mis toujours ma santé et mes priorités en arrière-plan. Mais non, justement, c’est pour mes enfants qu’il faut que je fasse ça, pour qu’ils voient leur père en santé le plus longtemps possible », conclut Mathieu Bernier.

Chargement en cours