Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mercredi 13 septembre 2017

Un résident d'Ottawa est de retour au Canada après avoir vécu l'ouragan Irma

Publié le

Un Gatinois est de retour au Canada après avoir vécu l'ouragan Irma
Photo : Daniel Scott

Daniel Scott et sa conjointe ont vécu un véritable cauchemar aux îles Turks et Caicos alors que l'ouragan Irma fonçait tout droit vers l'archipel. Barricadés dans la chambre d'un hôtel qui, selon les dires d'un architecte séjournant là, n'était pas assez solide pour résister à un ouragan, ils ont cru mourir sur place. Récit d'un survivant.

Un texte d'Angie Bonenfant pour l'émission Sur le vif

Ne dites pas à Daniel Scott qu'on ne voyage pas dans le Sud pendant la période des ouragans. Il est parfaitement au courant, mais parfois la vie prend un tournant imprévisible.

Avant de réserver ses billets vers ces îles paradisiaques, Daniel Scott avait pris le temps de s'informer. Les services météo ne prédisaient rien, encore moins un ouragan de catégorie 5.

On n'allait jamais dans le Sud à ce temps-là de l'année. C'était la première fois qu'on le faisait.

Daniel Scott

« On a entendu parler de la naissance d'Irma, la veille de notre départ, le dimanche », a raconté M. Scott. « Dès le dimanche soir, j'ai essayé de trouver un vol de retour. Ma conjointe ne voulait pas rester là. Moi, je me disais que ce n'était pas encore certain. Même la veille, on nous disait que la trajectoire exacte n'était pas connue. »

L'état de la plage située à côté de l'hôtel où résidait Daniel Scott.   Photo : Daniel Scott

Quand il fut acquis qu'Irma allait frapper les îles Turquoises de plein fouet, M. Scott et sa conjointe ont tout tenté pour fuir. Ils ont téléphoné partout. Ils ont cogné à toutes les portes. Ils ont attendu des heures à l'aéroport, mais rien à faire. Ils allaient devoir faire face au cyclone.

On était inquiet. On n'a jamais vécu ça. Ça s'annonçait comme un ouragan très, très fort.

Daniel Scott

« Deux jours avant, le personnel de l'hôtel a préparé le site pour affronter l'ouragan. Toutes les fenêtres ont été barricadées, ensuite les espaces communs », s'est-il remémoré. « On avait des briefings tous les jours pour nous tenir au courant des préparatifs, mais nous, jusqu'à la veille, on espérait qu'on viendrait nous rapatrier. »

Le jour J, le couple a été confiné dans sa chambre avec une interdiction stricte d'en sortir. Daniel Scott et sa conjointe ont passé là les 24 heures les plus horribles de leur vie, sans électricité, pas d'air frais et dans le noir.

L'ouragan Irma a ravagé cet hôtel des îles Turks et Caicos   Photo : Daniel Scott

Le bruit du vent qui sifflait à 300 km/h était atroce, le vacarme, assourdissant.

On nous a dit que c'était mieux de ne pas regarder dehors, parce que ça pouvait nous faire paniquer.

Daniel Scott

Affolés, ils se sont mis à tout barricader à l'intérieur de leur chambre, en installant deux sommiers contre les fenêtres et en bloquant la porte d'entrée avec une autre porte, une table et des chaises. Ils n'ont pas fermé l'oeil de la nuit.

Une autre porte (à gauche), une chaise et une table ont été utilisées pour bloquer la porte donnant accès à la chambre d'hôtel.   Photo : Daniel Scott

« Il y a des parties de toitures qui sont parties au vent. Des colonnes de béton se sont cassées », a décrit M. Scott. « On entendait tous ces objets qui frappaient contre la porte et les murs. »

On a pensé à nos deux filles, jeunes adultes. On est nouvellement grands-parents. On a beaucoup pensé à eux.

Daniel Scott

Heureusement, l'essentiel de la bâtisse a tenu le coup.

État délabré de l'hôtel où résidait Daniel Scott après le passage de l'ouragan Irma.   Photo : Daniel Scott

L'expérience a laissé un goût amer dans la bouche de Daniel Scott et de sa conjointe. « Allez-vous retourner dans ces îles paradisiaques que sont les îles Turks et Caicos? », a demandé l'animatrice.

« On ne dit jamais : "Jamais". Disons que si on retournait, ce serait pendant une partie de l'année où c'est sécuritaire d'y aller », a répondu M. Scott presque du tac au tac.

Chargement en cours