Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du vendredi 23 juin 2017

Le projet pilote Cycliste averti s’implantera en Outaouais

Publié le

Un cycliste utilise son téléphone portable alors qu'il se trouve à côté de sa bicyclette. Il se trouve sur une place publique.
Un cycliste utilise son téléphone portable alors qu'il se trouve à côté de sa bicyclette.   Photo : iStock

Après Montréal, la Mauricie et la région de Québec, le programme Cycliste averti de Vélo Québec sera introduit dans le milieu scolaire en Outaouais en 2018.

Cycliste averti a été créé par Vélo Québec en 2015 et « vise à permettre aux élèves de 5e et 6e années du primaire de se déplacer à vélo de façon plus sécuritaire et plus autonome dans leur environnement ».

Le programme apprend notamment aux élèves à ajuster leur casque pour qu’il soit porté de façon sécuritaire. Il leur enseigne également le Code de la sécurité routière et les gestes pour signaler leurs intentions aux automobilistes.

La formation comprend une section théorique, une partie en milieu fermé et une sortie sur la route. Chaque année, Vélo Québec forme plus de 500 jeunes dans le cadre de son programme.

L'organisme gatinois Mobi-O, qui a pour mission d'encourager les nouvelles solutions de transport, a été mandaté par Vélo Québec pour mettre le programme en place en Outaouais.

En entrevue à l’émission Sur le vif, l’agente de projet en transport durable et communication de Mobi-O a fait savoir qu’entre 5 et 10 classes participeront à un projet pilote. À terme, Marion Maurin souhaite que le programme Cycliste averti soit instauré dans un maximum de classes et d’écoles de la région.

Elle a souligné que le programme est important, puisqu'il permet d’encourager l’activité physique chez les jeunes et fait la promotion du transport actif.

« C’est un enjeu de santé publique. On constate aussi une baisse significative d’élève qui se déplace à pied et à vélo pour se rendre à vélo », a-t-elle déclaré.

Des études ont été menées et montrent qu’il y a un problème de sédentarité et d’obésité chez les jeunes.

Marion Maurin, agente de projet en transport durable et communication de Mobi-O

Mme Maurin a ajouté que l’objectif de Cycliste averti est d’augmenter le nombre d’élèves qui utilisent le transport actif pour se rendre à l’école.

« Ça aide à augmenter leur concentration en classe, à avoir une activité physique régulière et aussi à se faire des amis parce que quand on fait un trajet à pied ou à vélo, on peut le faire avec ses amis », a-t-elle expliqué.

Chargement en cours