Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mercredi 14 juin 2017

L’instauration de classes de maternelle à 4 ans dans la Petite-Nation

Publié le

Enfants dans une garderie
Enfants dans une garderie   Photo : iStock

Quelles sont les conséquences de l'instauration de classes de maternelle à 4 ans sur le réseau des CPE dans une région comme la Petite-Nation?

Le ministre de l’Éducation du Québec, Sébastien Proulx, a annoncé cette semaine l’ajout d’une centaine de classes de maternelles à 4 ans dans la province afin, a-t-il dit, « d'offrir un meilleur départ scolaire aux enfants de milieux défavorisés ».

Dans le milieu de la petite-enfance, tous ne s’entendent pas pour dire que l’environnement de la classe primaire soit le meilleur endroit pour les enfants de 4 ans.

Dans la Petite-Nation, l'ajout de classes de maternelle à 4 ans dans le passé, à Thurso et à Saint-André-Avellin, a déjà des effets sur la clientèle des CPE. Steve Fortin, blogueur au HuffPost Québec et chroniqueur à Sur le vif, s'est entretenu à ce sujet avec l'une des pionnières du réseau des CPE, la directrice générale du CPE de la Petite-Nation, Yvette Sanscartier.

Chargement en cours