Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du mercredi 13 septembre 2017

Paix en Haïti : 20 policiers de Saguenay ont prêté main forte en 10 ans

Publié le

Serge Tremblay en entrevue
Serge Tremblay, directeur adjoint de la Sécurité publique de Saguenay   Photo : Radio-Canada / François Tremblay

La Sécurité publique de Saguenay souligne ses dix ans de participation à la mission de paix en Haïti dirigée par l'Organisation des Nations unies.

Ce travail sur le terrain vise notamment à sensibiliser les policiers haïtiens au respect des droits fondamentaux.

Des intervenants de 50 pays participent à cette mission qui a pour but de stabiliser le pays. Les policiers de Saguenay ont été déployés pour la première fois en août 2007.

À l'époque, les séjours étaient d'une durée de neuf mois. Aujourd'hui, ils durent un an.

Le directeur adjoint de la Sécurité publique de Saguenay et responsable de cette mission en Haïti, Serge Tremblay, fait partie des 20 policiers de la ville à s'être rendu sur l'île d'Hispaniola.

De nombreux défis

En entrevue à l'émission Style libre, il a indiqué que ce genre de travail était très exigeant. Dans un premier temps, en raison de la chaleur. Il a cependant indiqué que puisque la nation parle elle aussi le français, la communication va de soi.

« La vie n'a pas la même valeur pour eux. La justice populaire existe là-bas [...] C'est difficile d'accepter que c'est ça leur quotidien », a-t-il partagé.

Serge Tremblay se rappelle qu'à son arrivée aux Gonaïves, deux jeunes âgées de 19 et 20 ans venaient d'être lynchés pour un vol de bicyclette.

Ce dernier croit que puisque le Canada est un pays respecté, les conseils donnés aux policiers locaux sont plus faciles à accepter.

Si on recevait des gens pour nous [montrer à faire notre travail différemment], on serait rébarbatifs.

Serge Tremblay, directeur adjoint, Sécurité publique de Saguenay

La mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti s'est terminée le 15 avril. Presque tous les policiers étrangers ont donc quitté les lieux.

L'exercice sera remplacé par un autre type de mission. La participation de la Sécurité publique de Saguenay n'est pas encore déterminée. Pour l'instant, il ne reste qu'un policier de la région sur place. Son retour est prévu en novembre.

Chargement en cours