Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Félix B. Desfossés animateur de Région zéro 8
Audio fil du mardi 6 février 2018

Les infirmières de l'Abitibi-Témiscamingue invitées à porter des lunettes roses

Publié le

La présidente régionale de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), Carole Gendron.
La présidente régionale de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), Carole Gendron.   Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Des centaines de paires de lunettes roses sont distribuées cette semaine par la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) du Centre Intégré de la Santé et des Services Sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT).

Ce moyen de pression vise à dénoncer l'attitude du gouvernement Couillard et des employeurs du réseau de la santé.

La FIQ estime que les infirmières en ont assez de la surcharge de travail, des postes non comblés et des heures supplémentaires obligatoires.

Elle dénonce l'attitude du CISSS-AT devant la détresse véhiculée par les infirmières.

La présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé au CISSS-AT, Carole Gendron, explique que les lunettes roses sont un moyen sarcastique de dénoncer.

On a décidé de porter les lunettes roses parce qu'ils ne voient que la vie en rose. Eux, tout va bien, et nous, tout va mal.

Carole Gendron, présidente de la FIQ en Abitibi-Témiscamingue

Pour écouter son entrevue complète avec Félix B. Desfossés, consultez notre audiofil.

Chargement en cours