Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Félix B. Desfossés animateur de Région zéro 8
Audio fil du jeudi 7 décembre 2017

Les desserts d'une Témiscamienne couronnés à l'ITHQ

Publié le

Anaïs Flébus en compagnie des juges Normand Laprise et Daniel Vézina
Anaïs Flébus en compagnie des juges Normand Laprise et Daniel Vézina   Photo : Facebook - ITHQ

Une jeune Témiscamienne vient de remporter un important concours de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ).

Anaïs Flébus a mis la main sur la première place du Concours café gourmand Nespresso.

Pour y arriver, elle devait créer deux desserts, le premier qui contenait du café Nespresso et l’autre qui s’agençait avec le café.

Ses créations ont été élues gagnantes par un jury composé des chefs Normand Laprise, Daniel Vézina et Roland Del Monte.

Le café gourmand gagnant d'Anaïs (qui sera servi dans une dizaine de restaurants participants) : Forêt macaron et Plaisir café
Le café gourmand gagnant d'Anaïs (qui sera servi dans une dizaine de restaurants participants, dont le Restaurant de l'ITHQ) : Forêt macaron et Plaisir café   Photo : Facebook - ITHQ

Un premier concours d’envergure

Anaïs Flébus est la fille des fondateurs des Chocolats Martine Bernard Flébus et Line Descoteaux.

Même si elle a grandi au coeur des saveurs de chocolat, elle n’a pas toujours eu de l’intérêt pour les desserts.

C’était la première fois qu’elle participait à un concours de cet envergure. Sa première place lui permet de mettre la main sur une bourse de 5 mille dollars, mais surtout de se faire connaître.

Mon dessert va être dans plusieurs restaurants participants. Mais j’espère que ça va m’ouvrir des portes pour le futur.

Anaïs Flébus

Anaïs complète présentement un diplôme d’études professionnelles en pâtisserie à l’ITHQ. Elle suivra ensuite une formation en cucina italiana.

Quand on lui demande ce qui l’attire dans les métiers de la table, elle répond : « la passion, la gourmandise, la création, voir les gens sourire quand ils goûtent ce qu’on fait. »

Et lorsqu’il est question d’avenir, celle qui a grandi à Ville-Marie ne ferme aucune porte.

Le but : avoir une belle carrière. Où ? Je ne sais pas, le temps va le dire !

Pour écouter l’entrevue, cliquez sur ▶ dans le haut de cette page

Chargement en cours