Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie-Claude Luneau
Audio fil du jeudi 19 octobre 2017

Val-d’Or : des victimes de violence sexuelle placées sur une liste d’attente

Publié le

Meela Mykoo et Judy Lafontaine
Meela Mykoo et Judy Lafontaine   Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Pour la première fois en 35 ans, le centre Assaut sexuel secours doit mettre des victimes sur une liste d'attente. Selon des informations obtenues par CBC, les révélations de l'émission Enquête d'il y a près de deux ans ont fait bondir les demandes d'aide à l'organisme qui vient en aide aux victimes de violence sexuelle.

La demande est particulièrement forte chez la clientèle autochtone.

L'intervenante chez Assaut sexuel secours Judy Lafontaine, explique qu'une demande de financement additionnel a été acheminée au ministre des Affaires autochtones Geoffrey Kelley.

On a observé une augmentation des demandes d’aide d’environ 200%. C’est une réelle problématique parce que de mettre des femmes sur une liste d’attente, au moment où elles essaient de briser le silence, un moment où elles sont d’une grande vulnérabilité et qu’elles ont besoin d’aide, c’est très déchirant comme décision.

Judy Lafontaine

« On essaie de palier le plus qu’on peut à l’interne, ajoute Mme Lafontaine, pour mettre des moyens en place avec le financement qui, pour sa part, d’augmente pas. »

Contacté par CBC, le bureau de M. Kelley a affirmé être en contact avec Assaut sexuel secours.

Chargement en cours