Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 1 février 2018

Brigitte Haentjens : une foi inébranlable dans le théâtre

Publié le

L'auteure et metteur en scène Brigitte Haentjens
L'auteure et metteur en scène Brigitte Haentjens   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« Les femmes de ma génération ont beaucoup de difficultés à s'affirmer simplement, à se mettre en avant, à se mettre en lumière, à travailler pour soi. On est beaucoup plus à l'aise de travailler pour les autres. » L'auteure et metteuse en scène Brigitte Haentjens explique les embûches qui ponctuent son parcours professionnel. Téméraire et passionnée, elle devient pourtant la première femme à la tête du Centre national des Arts d'Ottawa, elle écrit environ une pièce par année depuis 40 ans, elle a publié huit livres et demeure une alliée de taille pour les causes féministes.

En décembre 2017, elle cosignait une lettre adressée au premier ministre Couillard qui lui enjoignait d’instaurer une nouvelle politique culturelle. L’importance du théâtre, à ses yeux, est primordiale. « J’ai une foi dans cet art complètement archaïque. J’aime la communauté qu’il installe, j’aime l’idée d’un dialogue entre une scène et une salle. J’aime l’idée d’être rassemblés quelque part pour entendre une parole. Je crois à ça, ça laisse des effets durables, ça nous transforme comme être humain, c’est peut-être utopiste, mais c’est ma foi. »

Même si le théâtre est un milieu extrêmement ouvert, comparé à d’autres, c’est certain que l’expression des femmes est toujours dévalorisée.

Brigitte Haentjens

Signataire de #EtMaintenant, Brigitte Haentjens espère un changement dans les mentalités. « Je crois qu’il faut définir de nouvelles bases de cohabitation. J’aime les hommes, je crois aux désirs, je pense qu’il peut exister en société […]. Il faut casser des vieux patrons, des vieux modèles », pense-t-elle.

Lauréate du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle 2017, Brigitte Haentjens a décidé de donner la totalité de la bourse de 25 000 $ qui accompagnait le prix à 5 artistes de la relève en théâtre. Appréciée des comédiens, elle aime diriger et peaufiner le jeu des acteurs. « Je ne cherche pas la perfection, je cherche l’exception chez un acteur. […] J’aime la capacité des interprètes de plonger dans les eaux les plus profondes. J’aime les emmener dans les ténèbres », dit-elle.

*****La suite de l'entrevue ici : Cinq livres-pièces à lire selon Brigitte Haentjens ****

Chargement en cours