Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 9 octobre 2017

Comment enseigner le féminisme à sa fille, selon Martine Delvaux

Publié le

Martine Delvaux
Martine Delvaux   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

On ne naît pas féministe, on le devient. Dans son essai Le monde est à toi, l'écrivaine Martine Delvaux prend au pied de la lettre cette citation de la militante afro-américaine bell hooks et s'adresse directement à sa fille pour tenter de lui transmettre sa vision du féminisme. Et ce, sans en faire un diktat.

J’essaie de faire en sorte que ma fille devienne féministe sans lui imposer directement mon féminisme, en lui laissant son libre arbitre. Cela dit, je lui parle avec insistance de féminisme intersectionnel, parce que c’est une pensée incontournable dans le monde actuel.

Martine Delvaux

Aux yeux de Martine Delvaux, il est important de faire comprendre à sa fille qu’elle est victime d’inégalités en tant que femme, mais qu’elle a aussi des privilèges et des responsabilités en tant que Blanche venant d’une famille aisée. Mais Le monde est à toi n’est pas un guide, ni un pamphlet. C’est un ouvrage de réflexion personnelle qui intéressera les mères féministes et les invitera à réfléchir à leurs propres manières d’enseigner le féminisme à leurs enfants.

« Je voudrais aussi m’adresser à toutes les adolescentes, ajoute l’écrivaine. C’est un livre sur la maternité, mais surtout un livre sur l’adolescence au féminin. Il me semble qu’on méprise beaucoup les filles adolescentes. On méprise leurs goûts culturels, et on leur reproche une sorte d’ingénuité, tout en les glorifiant sur les affiches de mode en les maquillant comme des adultes. Il faut que ces choses-là soient davantage débattues publiquement. »

- Le monde est à toi, de Martine Delvaux, Héliotrope, 4 octobre 2017

Chargement en cours