Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 16 mai 2017

L’enseignement de l’histoire au secondaire, un défi à l’heure de la réforme

Publié le

Daniel Turcotte (en haut à gauche), Frédéric Bastien (en haut à droite), Pierre-Luc Brisson (en bas à gauche) et Félix Revelin-Couture (en bas à droite) se passionnent pour l'enseignement de l'histoire.
Daniel Turcotte (en haut à gauche), Frédéric Bastien (en haut à droite), Pierre-Luc Brisson (en bas à gauche) et Félix Revelin-Couture (en bas à droite) se passionnent pour l'enseignement de l'histoire.   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

À quelques mois de l'implantation de la réforme de l'enseignement de l'histoire du Québec et du Canada au secondaire, les défis sont grands quant à la façon de transmettre la matière et à la formation des futurs professeurs. Pour l'enseignant Félix Revelin-Couture et l'historien Daniel Turcotte, le professeur doit avant tout communiquer son amour de l'histoire. Encore faut-il être capable, note le doctorant Pierre-Luc Brisson, d'incarner sa discipline. Or, cette tâche est de plus en plus ardue, selon Frédéric Bastien, enseignant au Collège Dawson, en raison de la nature même de la formation offerte aux futurs professeurs.

Référence :
Quel sens pour l’histoire?, Ouvrage collectif, M éditeur, 2017

Chargement en cours