Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 5 février 2018

Deux livres pour mieux comprendre le système de santé du Québec

Publié le

La situation des infirmières qui sont à bout de souffle continue de susciter de nombreuses réactions.
La situation des infirmières qui sont à bout de souffle continue de susciter de nombreuses réactions.   Photo : iStock / Wavebreakmedia

Le cri du cœur sur Facebook de l'infirmière Émilie Ricard, qui déplore la surcharge de travail l'empêchant de donner des soins appropriés à ses patients, coïncide avec la tension actuelle dans le milieu hospitalier. Différents sit-in sont organisés, notamment en Montérégie-Est, à Sherbrooke et en Abitibi, pour dénoncer les conditions difficiles des infirmières. Pour comprendre cette crise qui touche le système de santé au Québec, Nicolas Tittley propose deux ouvrages qui se sont penchés sur la question.

La publication d'Émilie Ricard sur Facebook

Les deux suggestions de Nicolas Tittley

1- Une infirmière en colère : réflexion sur le système de santé du Québec, Lyne Laroche, Carte Blanche, avril 2016

Résumé :
« Dans ce livre, Lyne Larochelle dénonce, preuves à l'appui, les problèmes concrets du système de santé. Elle apporte aussi des idées et des propositions. Elle suggère des mesures concrètes, souvent d'une simplicité désarmante, qui n'exigent pas des millions ni des armées de consultants, seulement une volonté d'agir plutôt que de réagir. »

2- L'impossible réforme : pourquoi notre système de santé est-il toujours en crise?, André Lemelin, Boréal, mars 2017

Résumé :
« L’auteur de cet essai s’était d’abord donné pour but de retracer les contributions du ministère des Affaires sociales et de son successeur, le ministère de la Santé et des Services sociaux, au développement de la recherche. 

En tirant sur cette ficelle, il a ferré un poisson beaucoup plus gros que prévu : c’est tout à coup l’ensemble du système de soins de santé et de services sociaux qui émergeait. Pour comprendre l’action du Ministère dans le domaine de la recherche, il a dû revoir toute la séquence des faits antérieurs et postérieurs à la réforme de 1971, jusqu’à aujourd’hui, ou presque. Il s’est demandé pourquoi on n’avait jamais adopté une politique de recherche alors que la nécessité en était déjà démontrée dans le rapport de la commission Castonguay-Nepveu de 1971, et réaffirmée dans le rapport de la commission Rochon, 17 ans plus tard — et pourquoi, depuis, on n’en parle plus. »

Chargement en cours