Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 15 janvier 2018

Le mot à définir avec Guillermo Aureano : génie

Publié le

Le professeur du Département de science politique de l’Université de Montréal Guillermo Aureano
Le professeur du Département de science politique de l’Université de Montréal Guillermo Aureano   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« J'ai été un homme d'affaires à GRAND [en majuscules] succès, puis une super-vedette de la télévision, enfin élu président des États-Unis (du premier coup). [...] Je pense que cela me qualifie non seulement comme un malin, mais aussi comme étant un génie très stable. » Le 6 janvier 2018, Donald Trump, réagissait ainsi au livre Fire and Fury, de Michael Wolff, qui mettait en doute ses capacités intellectuelles et psychologiques. Le chargé de cours en sciences politiques Guillermo Aureano propose de définir le mot génie que certains utilisent parfois à outrance.

Définition :

Le mot génie provoque un débat quant à ses origines linguistiques. A-t-il des racines gréco-latines ou plutôt orientales (sémitiques)? Selon l’interprétation la plus rependue, le terme génie provient du latin genius (signifiant divinité tutélaire), issu du grec γεννάν (gennán) : concevoir produire, créer, former. Dans le monde arabe, le mot génie s'apparente au terme « djinn », un mot utilisé dans diverses traditions du Moyen-Orient pour parler des démons, bienfaiteurs ou malfaisants, bref, de créatures surnaturelles dotées de pouvoirs magiques.

« Il faudra attendre au XIXe siècle pour que le mot génie, utilisé seul, désigne couramment une personne avec des capacités uniques et remarquables, d’une grande puissance créatrice, explique Guillermo Aureano. En 1764, Voltaire écrit l'article ''Génie'' dans son Dictionnaire philosophique, mais c’est Victor Hugo, dans son ouvrage sur William Shakespeare, qui lui donne son sens actuel de personnalité d’exception », dit-il.

Chargement en cours