Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mercredi 13 décembre 2017

Des mots mal-aimés, surutilisés et bancals à bannir de notre vocabulaire en 2018

Publié le

Un travailleur met des déchets dans le camion à ordures
Des mots que l'on peut mettre dans le camion à ordures pour l'année 2018   Photo : iStock / kadmy

« À part sa participation au quatuor ''à la bonne franquette'' [le terme] franquette a fait son temps, on devrait le retirer, le mettre aux Résidences Soleil des mots », croit l'humoriste et comédien Philippe-Audrey Larue-St-Jacques. En compagnie de la journaliste Isabelle Richer et la cofondatrice du mouvement Idle No More, Mélissa Mollen Dupuis, il dresse une liste des mots à proscrire en 2018, des mots dépassés, galvaudés ou tout simplement des mots qui sonnent mal.

Systémique

C’est une façon de ne pas disséquer les raisons, les problèmes, et de les faire porter au système. Et quel système d'ailleurs? […] c’est une façon de s’en laver les mains et de ne pas identifier quelqu’un, quelque chose ou un groupe donné

Isabelle Richer

Franquette

À part sa participation au quatuor à la bonne franquette [le terme] franquette a fait son temps, on devrait le retirer, le mettre aux Résidences Soleil des mots, avec club vidéo, trusquin et palefrenier.
À la bonne franquette permet et ouvre la porte à recevoir [des invités] avec une raclette et ça, c’est quelque chose que je déteste profondément. Quand on me reçoit, est-ce que je peux mériter au moins une cuisson?

Philippe-Audrey Larue-St-Jacques

Réconciliation

Je suis pour la réconciliation, mais j’ai de la misère avec la réconciliation [qui vient] avec des larmes de crocodile. Ça devient épuisant de donner le bénéfice du doute [à des politiciens qui reviennent sur leurs paroles].

Mélissa Mollen Dupuis

Organique

Je pense qu’on devrait raffiner notre vocabulaire, bannir ce mot [et le remplacer par] c’est naturel, intrinsèque, viscéral. Je pense qu’on manque de profondeur quand on essaie de tout niveler en utilisant le mot organique.

Isabelle Richer

Ventricule

Ventricule est atrocement laid comme mot, ça sonne mal, il n’y a aucune syllabe qui incitent au rêve dans ventricule. Il faut trouver une nouvelle terminaison que ''cule''!

Philippe-Audrey Larue-St-Jacques

Racisme inversé

Le racisme inversé, ça n’existe pas, selon moi [...] ça implique qu’il y a un racisme à l’endroit.

Mélissa Mollen Dupuis

Dans le fond

C’est un mot béquille, ça rend fou. Il y a des gens qui mettent ça à la fin de toutes leurs phrases, c’est agressant.

Isabelle Richer

Gym

Ce que je déteste, c’est que c’est un mot rempli de culpabilité.

Philippe-Audrey Larue-St-Jacques

Bannir

Bannir un mot revient à faire du révisionnisme.

Mélissa Mollen Dupuis

Références:
La saison 3 de Like moi! sera diffusée en janvier 2018 et une émission spéciale bloopers à Télé-Québec sera diffusée le 30 décembre à 21h
Isabelle Richer est coanimatrice de l’émission Enquête diffusée tous les jeudis soirs à 21h
Mélissa Mollen Dupuis est cofondatrice du mouvement pancanadien Idle No More qui a eu cinq ans le 11 décembre

Chargement en cours