Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 11 avril 2017

L’astrophysicien Hubert Reeves, grand amoureux des fleurs sauvages

Publié le

L'astrophysicien Hubert Reeves à Paris, en 2013
L'astrophysicien Hubert Reeves à Paris, en 2013   Photo : Getty Images / Joël Saget / AFP

« Nous vivons devant des êtres d'une beauté fabuleuse, et la plupart du temps, on ne les voit pas. [...] Le but de ce livre, c'est de dire : "Regardez à vos pieds, vous avez des merveilles extraordinaires." » Dans l'ouvrage J'ai vu une fleur sauvage : l'herbier de Malicorne, l'astrophysicien Hubert Reeves nous fait découvrir son amour pour les fleurs sauvages ainsi que le rapport personnel qu'il entretient avec les différentes espèces et variétés qui peuplent le jardin de sa maison de campagne, au nord de la Bourgogne, en France, où il passe la moitié de son temps.

Hubert Reeves est un véritable amoureux de la nature. L’astrophysicien de 84 ans raconte avoir planté de nombreux arbres qui peuvent vivre plus de 1000 ans sur le terrain de sa propriété, située dans la commune de Malicorne. Parmi ces arbres figurent des séquoias de Californie et des cèdres du Liban.

À écouter sur Première PLUS : Hubert Reeves au fil du temps

Habitant une partie de l’année en France, Hubert Reeves est bien évidemment le témoin de la présente campagne électorale, qui culminera dans quelques semaines avec les premier et second tours.

L’astrophysicien, grand défenseur de l’environnement, déplore le peu d’intérêt affiché par tous les candidats à l’élection présidentielle pour ce qui est des questions environnementales, notamment celles touchant le réchauffement climatique. « Ils n’ont pas l’air de se rendre compte de la gravité de la situation », déplore-t-il.

On est vraiment dans une situation critique, et je ne comprends pas que nos chers politiciens ne s’en rendent pas compte.

Hubert Reeves

Référence :
J’ai vu une fleur sauvage : l’herbier de Malicorne, Les Éditions du Seuil, 2017

Chargement en cours