Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 26 janvier 2016

Chaos, génération, exclusif : ces mots à bannir des médias

Publié le

L'auteure Rafaële Germain, l'animateur Patrick Masbourian et la journaliste Marie-Maude Denis
L'auteure Rafaële Germain, l'animateur Patrick Masbourian et la journaliste Marie-Maude Denis   Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Les médias abusent de certains mots, parce qu'ils sont à la mode, par tic de langage ou par mimétisme. Nos trois invités, la journaliste Marie-Maude Denis, l'auteure Raphaële Germain et l'animateur Patrick Masbourian, donnent quelques exemples de mots utilisés à outrance à la télévision, à la radio ou sur Internet.

Marie-Maude Denis veut bannir la phrase fourre-tout « Ça réagit beaucoup dans les médias sociaux ». Elle est désolée de voir le mot « chaos » utilisé pour qualifier l'insuccès d'une équipe lors d'une partie de hockey ou des embouteillages sur la route. La journaliste trouve que l'expression « au niveau  » est une vraie plaie et que «  Parce qu'on est en 2016 » est déjà usée.

Rafaëlle Germain déteste l'utilisation du « on », très présent dans les magazines féminins, qu'elle trouve trop familier. Elle souhaite que prenne fin l'omniprésence des analyses liées aux générations, qu'elles soient jeune, x ou  y.  L'auteure souhaite aussi voir disparaître l'expression « J'ai envie de dire », qui est dure pour son oreille.

Patrick Masbourian n'aime pas le mot « exclusif  » en raison de sa connotation commerciale et parce que l'exclusivité ne dure pas plus que quelques minutes à l'ère des médias sociaux. Il en a assez des allusions à Twitter à l'antenne, qui remplacent parfois la production de contenu original par les médias. Selon lui, tous les communicateurs abusent de l'adjectif « intéressant  », souvent superflu.

Chargement en cours