Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mercredi 3 février 2016

10 livres pour s'initier à la littérature afro-américaine

Publié le

Les couvertures de «Narrative of the Life of Frederick Douglass», «Revolutionary Suicide» de Huey P. Newton et «Beloved» de Toni Morrison.
Les couvertures de «Narrative of the Life of Frederick Douglass», «Revolutionary Suicide» de Huey P. Newton et «Beloved» de Toni Morrison.    Photo : Seahorse Classics, Harcourt Brace Jovanovich, Alfred Knopf

Afin de bien commencer le Mois de l'histoire des Noirs, son porte-parole et artiste hip-hop, Webster, et l'observateur de la politique américaine Donald Cuccioletta suggèrent 10 livres qui ouvrent les portes de l'univers littéraire et culturel afro-américain. 

Les choix de Webster
1. Narrative of the Life of Frederick Douglass, an American Slave, mémoires écrites par Frederick Douglass en 1845
« Vous avez vu comment un homme devient un esclave, vous verrez maintenant comment un esclave devient un homme »  écrit Douglass dans ce récit poignant. « Les gens ont été choqués, car ils se disaient que c'était tellement bien écrit que l'auteur ne pouvait pas être un Noir », rappelle Webster. 

2. Toute l'oeuvre de Chester Himes, dont If He Hollers Let Him Go, Doubleday Doran, 1945
Fictionologue, il écrit une panoplie de passionnants romans policiers campés dans le Harlem des années 1950. 

3. Revolutionary Suicide de Huey P. Newton, Random House, 1973
« Il a appris lui-même à lire à travers la République de Platon, il est allé chercher un doctorat en philosophie sociale. Vous pouvez comprendre que ce livre est profond. » Newton y relate son engagement dans les Black Panthers, qui ont pris le parti de la lutte contre le racisme « par tous les moyens nécessaire ».

4. Monster : The Autobiography of an L.A. Gang Member de « Monster » Kody Scott alias Sanyika Shakur, Grove Atlantic Books, 1993
« Un classique de rue. Quand les Black Panthers ont été décimés par le FBI, toute la structure et l'organisation qu'ils avaient dans les ghettos est disparue, et ce sont les gangs de rue qui sont arrivés. »

5. The Tao of Wu de RZA, Riverhead, 2009
« Un livre biographique trempé de spiritualité . Un livre de croissance personnelle... mais pas cheesy! »


Les choix de Donald Cuccioletta

6. Invisible Man de Ralph Ellison, Random House, 1952
Inscrit dans la Harlem Renaissance, Ellison questionne l'absence des Noirs de la culture américaine. Il décide de lutter contre cette invisibilisation par la littérature. 

7. Tales of the Out and the Gone d'Amiri Baraka, alias Everett LeRoi Jones, Akashic Books, 2007
« Écrivain militant, dans ses Tales, il utilise sa plume pour encourager la lutte contre la ségrégation. »

8. Beloved de Toni Morrison, Alfred Knopf, 1987
Avec ce roman, ce fut la première fois qu'un personnage important dans la littérature était une femme noire qui faisait son chemin. Un grand roman social pour comprendre ce que d'être une femme noire dans la société nord-américaine. 

9. Another Country de James Baldwin, Dial Press, 1962
« Incontournable pour comprendre ce que ça veut dire être un Noir homosexuel à New York ». 

10. Negro liberation de Harry Haywood, International Publishers Co., 1948

En bonus : tous les livres d'Angela Y. Davis
« Angela, elle lâche pas! » laisse tomber, admiratif, Donald Cuccioletta. 

Webster sera à l’Arsenal le 23 février pour faire la narration de l’exposition Porteurs de lumière du peintre et sculpteur Ronald Mevs.

Chargement en cours