Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 21 janvier 2016

Michaël Foessel : que peut la philosophie face à la souffrance

Publié le

Le philosophe français Michaël Foessel, auteur du livre <i>Le temps de la consolation</i>
Le philosophe français Michaël Foessel, auteur du livre Le temps de la consolation Photo : Éditions du Seuil

« Consoler, c'est essayer de montrer à l'autre qu'il est possible de vivre au-delà du point où ça semble impossible », dit le philosophe français Michaël Foessel, auteur du Temps de la consolation. Dans son plus récent essai, il se penche sur le rôle changeant de la philosophie moderne envers la souffrance. « Ce qui reste à la philosophie n'est pas de consoler, mais de savoir que dans le besoin de consolation, il y a un potentiel, une énergie », ajoute-t-il.

« Il y a une tendance à vouloir que ceux qui sont dans la perte passent très vite à autre chose, affirme Michaël Foessel. Les gens qui se consolent un peu trop vite sont toujours un peu suspects parce qu’ils n’interrogent plus le réel à force de trop s’y coller. »

« La vérité n’est pas nécessairement apaisante, souligne le philosophe. On est inconsolés parce que je crois que la plupart des choses qui nous consolaient, on les a perdues : la certitude [de l’existence] d’un Dieu, la certitude de la vie après la mort, mais aussi la certitude du progrès. Or, le fait d’être inconsolé n’est pas forcément négatif. »

Référence :
Le temps de la consolation, de Michaël Foessel, Éditions du Seuil, novembre 2016

À propos

Cet automne, Marie-Louise Arsenault a une demi-heure de plus chaque jour pour parler de mots et de textes. Ce magazine littéraire accorde de la place à toutes les formes d'écriture et de prise de parole. Il y est autant question de romans, d'essais, de poésie et de bandes dessinées que d'écriture de théâtre, de cinéma et de musique, de pamphlets, de blogues et de livres pratiques!

L'animatrice propose un rendez-vous chaleureux et décontracté qui ne manque pas d'inclure une partie critique et contestataire. Les habitués retrouveront avec plaisir le club de lecture du lundi et le cabaret du vendredi.

Au chapitre des nouveautés, il faut souligner l'analyse de textes de chansons avec Brendan Kelly et Marie Hélene Poitras; la rubrique « Cher journal », dans laquelle une personnalité accepte de lire un extrait de son journal personnel; l'analyse de textes sacrés; le sens premier d'un mot et la chronique d'Alain Farah sur les ovnis littéraires!

Équipe

Animation : Marie-Louise Arsenault
Recherche : Maude Paquette, Noémie Désilets, Raed Hammoud, Marie-France Lemaine et Claudie Émond
Club de lecture : Jean Fugère, Émilie Dubreuil, Ogden Ridjanovic, Marc Coiteux, Biz, Luis Clavis, Anne-Marie Cadieux, Ludmila Proujanskaïa et Daniel Turcotte
Assistance à la réalisation : Michèle Bélisle
Réalisation : Joanne Bertrand
Site Internet : Olivier Paradis-Lemieux, Mathieu Arsenault et Christian Côté
Recherche musicale : Antonello Di Domenico
Habillage sonore : Philippe Roberge

Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Baladodiffusion

Chargement en cours