Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault

Audio fil du jeudi 24 août 2017

  • Le réalisateur Robert Morin

    Robert Morin, les monstres souffrent eux aussi

    « Le principal rôle d'un artiste, ce n'est pas de conforter son auditoire, c'est de le déranger », pense le réalisateur Robert Morin. Son dernier film, Le problème d'infiltration, baigne dans une atmosphère anxiogène. Le cinéaste, qui compte des dizaines de longs métrages à son actif, aime explorer les bas-fonds de l'âme humaine. Il s'inspire amplement des films impressionnistes allemands tels que Nosferatu, de F. W. Murnau, ou des films de Fritz Lang (M le maudit, Harakiri, Metropolis). Dans ces films, les monstres souffrent, mais une part d'humanité en eux subsiste, et c'est là où se trouve le terrain de jeu de Robert Morin. Voir la suite »

  • Le livre de James McBride sur James Brown

    Mets le feu et tire-toi, une nouvelle biographie incendiaire sur James Brown

    « La fracture entre l'homme blanc et l'homme noir dans le sud des États-Unis, et on la voit encore avec ce qu'il se passe à Charlottesville, est fondamentale chez James Brown. Il a appris très tôt ce qu'était le racisme et le ségrégationnisme. [...] Il a aussi appris à ne rien livrer de ce qu'il vivait. C'est un homme extrêmement solitaire et esseulé, et c'est à ça que McBride touche dans ce livre », explique le journaliste culturel Marc Coiteux. En présence de Nicholas Tittley, il a lu Mets le feu et tire-toi, l'ouvrage biographique de James McBride sur le flamboyant chanteur funk James Brown. Voir la suite »

RÉFÉRENCES DE L'ÉMISSION DU 24 AOÛT 2017

Le film Le problème d'infiltration : Entrevue avec Robert Morin
La bande-annonce du film qui prendra l'affiche le 25 août 2017

Les incontournables du cinéma selon Robert Morin
Le voleur de bicyclette, Vittorio De Sica, 1948
Nosferatu, Friedrich Wilhelm Murnau, 1922
All That Heaven Allow, Douglas Sirk, 1955
Birdman, Alejandro Gonzalez Inarritu, 2014
Lady in the lake, Robert Montgomery, 1947

Carte d'identité : Olivier Arteau
La vidéo de la pièce Doggy dans gravel

Les Argonautes de Maggie Nelson lu par Daphné B et Thomas Leblanc
Les argonautes, Maggie Nelson, Éditions Tryptique, 2017

Mets le feu et tire-toi de James McBride lu par Nicolas Tittley, Marc Coiteux
Mets le feu et tire-toi, James McBride, Gallmeister, 2017

Pierre Anctil : Un portrait d'Abraham Moses Klein
Le poème Deuxième rouleau, d'Abraham Moses Klein, Boréal, 1990

Discussion : Le manga Dragon Ball vu par Maxime Lech et Raed Hammoud

Chargement en cours