Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du samedi 11 novembre 2017

Une première bière à fermentation spontanée qui connaît beaucoup de succès

Publié le

Francis Joncas verse de la bière Perséides dans un verr
Francis Joncas, propriétaire de la microbrasserie Pit Caribou   Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

« C'est un feu d'artifice en bouche », lance Jérôme Ferrer après avoir goûté à cette bière sans pareil. Pit Caribou a réussi une première dans le domaine de la bière.

Après être parvenue à faire changer la législation, la microbrasserie gaspésienne vient de mettre sur le marché Perséides, la première bière à fermentation spontanée au Québec. « C’est la nature qui fermente la bière. [...] Ça prend plus de temps : un an et demi au moins en fût de chêne », raconte Francis Joncas, propriétaire de l'endroit.

Francis Joncas en entrevue à On n'est pas sorti de l'auberge
Francis Joncas de la microbrasserie Pit Caribou Photo : Radio-Canada/Cecile Gladel

Au moment de son inauguration, le 3 novembre dernier, la bière Perséides s'est écoulée en quelques minutes. Il y avait même des files d'attente pour mettre la main sur une bouteille tant cette bière était attendue! Seulement 1350 bouteilles ont été produites pour le premier essai, et chacune était numérotée. La prochaine cuvée Perséides sera offerte seulement en 2019.

La bouteille de bière et son étiquette
La bière Perséides Photo : Radio-Canada/Cécile Gladel

Qu'est-ce que la fermentation spontanée?

La fermentation spontanée signifie que la levure n’est pas ajoutée par l’humain. Le procédé de départ est le même que pour n’importe quelle bière; c'est l'étape de la fermentation qui est différente et beaucoup plus longue. À la fin de la recette, plutôt que de mettre le moût dans les fermenteurs, on le place dans un gros bac qu’on appelle « bac refroidisseur », qui est peu profond mais large, long et surtout ouvert. L'objectif est que les bactéries et les levures présentes dans l’air ambiant viennent ensemencer naturellement le moût.

Comment verser de la bière dans un verre?

Chargement en cours