Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Francis Reddy
Audio fil du samedi 5 novembre 2016

Des liens entre cancer et pesticides?

Publié le

pesticides_aliments
Photo : src

« Ce n'est pas la dose, c'est la répétitivité des doses qui fait le poison », affirme le cancérologue français Dominique Belpomme en parlant des pesticides. Il affirme haut et fort, malgré l'opposition virulente de certains chercheurs, que 70 % à 90 % des cancers seraient liés à la pollution de notre environnement.

Écoutez l'entrevue avec Louise Hénault-Éthier

De plus en plus d’études, dit le Dr Belpomme, incriminent notamment les pesticides dans l’augmentation de la prévalence de nombreuses maladies. « Des pesticides à petite dose bloquent la mobilisation des graisses et font grossir. » De son côté, Louise Hénault-Éthier, docteure en sciences de l'environnement et chef des projets scientifiques pour la Fondation David-Suzuki, soutient que la situation est très préoccupante, car le nombre de pesticides augmente sans cesse. Elle ajoute que même les cours d’eau sont contaminés.

Quelles sont les solutions pour les citoyens?
Louise Hénault-Éthier pense qu’on peut modifier son alimentation en privilégiant les aliments biologiques et en mangeant moins de viande. Par ailleurs, les aliments québécois sont moins contaminés que ceux qui viennent de l'étranger. « Il y a des solutions sur le plan individuel et collectif », ajoute-t-elle. Le Dr Belpomme conseille, entre autres, d’éplucher les fruits et légumes non biologiques avant de les consommer.

Dominique Belpomme est directeur de l'Institut européen de recherche sur le cancer et l'environnement (ECERI) à Bruxelles et professeur des Universités au Centre hospitalo-universitaire Necker – Enfants malades à Paris. Il préside aussi l’Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (ARTAC). Il est l’auteur du livre Comment naissent les maladies, publié aux éditions Les liens qui libèrent. Louise Hénault-Éthier est aussi membre du Collectif de recherche écosanté sur les pesticides, les politiques publiques et les alternatives (CREPPA).

 

Chargement en cours