Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mardi 12 septembre 2017

Succès éphémères : ces acteurs qui n’ont eu qu’un seul rôle marquant

Publié le

L'acteur australien George Lazenby en James Bond, est entouré d'actrices pour le film <i>Au service secret de Sa Majesté</i>, en mars 1969.
L'acteur australien George Lazenby (centre) lors du tournage d'Au service secret de Sa Majesté, en 1969.   Photo : Getty Images / Michael Stroud

Dans le film Au service secret de Sa Majesté, James Bond est incarné par l'acteur George Lazenby. Un rôle majeur qui deviendra son seul fait d'armes marquant. Becoming Bond raconte le parcours de cet acteur déchu. L'occasion pour Valérie Duhaime de parler des grands succès éphémères de nombreux acteurs pourtant inoubliables.

1. George Lazenby est, à l’origine, un mannequin australien. Il est découvert par les producteurs de James Bond dans une publicité pour une marque de chocolat (Big Fry's Chocolate) où il ne parle pas. Lorsqu’il est choisi pour le rôle de James Bond, George Lazenby explique que les producteurs lui proposent un contrat pour six autres films. Il décline leur offre et restera l’unique James Bond d’une fois.

Jennifer Beals (Alexandra Owens dans le film) danse les genoux au sol, une main tendue vers le ciel.
Une scène de danse du « Feu de la danse »   Photo : Paramount Pictures

2. Jennifer Beals, l’héroïne du film Le feu de la danse. Elle reçoit un Golden Globe en 1984 pour son interprétation d’Alexandra Owens. Par la suite, elle enchaîne les seconds rôles et les films à faible succès avant de trouver sa place dans la série populaire Elles, en 2004.

Jennifer Grey (Baby Houseman) danse en regardant dans les yeux Patrick Swayze (Johnny Castle)
Patrick Swayze (Johnny Castle) et Jennifer Grey (Baby Houseman) dans le film « Danse lascive »   Photo : Lionsgate Home Entertainment

3. Jennifer Grey, qui joue Baby dans Danse lascive. Alors que son acolyte Patrick Swayze retrouve des rôles importants dans des films tels que Mon fantôme d’amour ou Extrême limite, Jennifer Grey s’évapore doucement dans l’anonymat après quelques apparitions dans des séries télévisées. Elle attribue par la suite cette déchéance à une chirurgie plastique du nez qu’elle a fait faire : « Je suis rentrée dans la salle d’opération en célébrité, j'en suis ressortie anonyme. »

E.T. l'extra-terrestre lève le doigt en montrant le ciel devant Elliot (Henry Thomas).
Henry Thomas (Elliot dans le film) avec E.T. l'extra-terrestre   Photo : Universal Pictures

4. Henry Thomas, le jeune Elliot dans E.T., de Steven Spielberg. Après ce succès mondial, il n'enchaîne que des rôles mineurs pour des films comme Les gangs de New York ou encore le film d’horreur Ouija.

Danny Torrance sur un vélo dans les couloirs de l'hôtel
Danny Torrance (l'acteur Danny Lloyd) dans le film The Shining   Photo : Warner Bros

5. Danny Lloyd, le fils de Jack Torrance (Jack Nicholson) dans The Shining, de Stanley Kubrick. Aujourd’hui l’acteur est professeur de biologie et éleveur de cochons. Il a passé des auditions pour d’autres films jusqu’à abandonner l’idée d’une carrière d’acteur.

Luke Skywalker (Mark Hamill) dans « Star Wars : Épisode IV - Un nouvel espoir »
Luke Skywalker (Mark Hamill) dans « Star Wars : Épisode IV - Un nouvel espoir »   Photo : Disney/Lucasfilm

6. Mark Hamill incarne le Luc Skywalker de la première trilogie de La guerre des étoiles (Star Wars), qui débute en 1977. Il devient ensuite la voix du Joker dans le dessin animé Batman. Il fait finalement son retour sur le grand écran en décembre 2017 pour le film Star Wars, épisode VIII : les derniers Jedi.

Chargement en cours