Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du lundi 4 septembre 2017

Les jeux vidéo de Kim Jong-un

Publié le

Une scène du jeu vidéo Glorious Leader, qui n'a jamais vu le jour.
Une scène du jeu vidéo Glorious Leader, qui n'a jamais vu le jour.   Photo : Moneyhorse LLC

Les médias nord-coréens faisaient récemment la promotion d'un tout nouveau jeu vidéo conçu en Corée du Nord et intitulé Hunting Yankee. « C'est un jeu qui se passe aux États-Unis et où tu peux tirer sur des soldats américains », nous dit Jean-François Provençal. Le leader Kim Jong-un est un grand amateur de technologies, alors que la majorité de la population ne sait même pas qu'Internet existe.

Le leader nord-coréen aime jouer aux jeux vidéo. D'ailleurs, quelques jeux auraient été développés au pays de Kim Jong-un. Le plus récent, Hunting Yankee, ressemblerait à Counter Strike ou à Call of Duty. Malheureusement, personne n’est en mesure de prouver que ce jeu existe, puisqu’il n’est distribué qu’en Corée du Nord.

Des jeux de guerre et des jeux éducatifs
« Confrontation War est un jeu d’attaque de sous-marins, de bombes nucléaires et de roquettes. Un autre jeu, Guardian, est truffé de batailles navales. Ce sont des jeux pour mobiles et téléphones intelligents, et le gouvernement dit qu’ils sont de plus en plus populaires chez les étudiants et les travailleurs de l’État. » Jean-François Provençal explique qu’il y a aussi des jeux plus éducatifs, de soccer ou même de cuisine.

Seulement 3 millions de personnes en Corée du Nord ont des téléphones intelligents, sur une population de 25 millions.

Chargement en cours