Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel C. Auger
Audio fil du vendredi 10 novembre 2017

Agressions sexuelles en Suède : près de 600 actrices brisent le silence

Publié le

L'actrice suédoise Lena Endre
L'actrice suédoise Lena Endre, l'une des nombreuses signataires d’un long texte dénonçant des agressions sexuelles et des viols qu'elles ont subis.   Photo : Reuters / Eric Gaillard

« C'est assez énorme. Hier, elles étaient 476 à signer la lettre, aujourd'hui, elles sont 575. Elles viennent de tous les milieux, de la télévision, du théâtre, du cinéma et de l'opéra », décrit la correspondante du Monde Anne-François Hivert. Des actrices et comédiennes suédoises, dont certaines sont bien connues, signent ensemble un texte dans lequel elles décrivent le harcèlement sexuel et les viols dont elles ont été victimes de la part de collègues et de patrons.

Dans la foulée du mot-clic #MoiAussi, elles ont formé un groupe pour en discuter. « Quelle n’a pas été leur surprise quand elles ont découvert qu’en 24 heures, elles avaient rassemblé 1100 témoignages, raconte la journaliste. Des hommes suivaient les discussions, et certains, se sentant visés, ont commencé à passer des coups de fil et à les menacer. » C’est dans ce contexte qu’elles ont décidé de rendre publics leurs témoignages.

Ces centaines de femmes sont déterminées à ce qu’il y ait des conséquences pour les agresseurs. « Elles disent clairement qu’elles sont prêtes à aller devant les tribunaux, qu’elles vont se soutenir et qu’elles savent qui sont les hommes visés », explique Mme Hivert. La ministre suédoise de la Culture a d’ailleurs convoqué les directeurs de tous les grands établissements culturels pour faire le point. Le grand théâtre Dramaten, où le célèbre réalisateur Ingmar Bergman a longtemps travaillé, a lancé une enquête interne visant, pour le moment, un acteur. « Ce serait très étonnant qu’il n’y ait aucune répercussion à cette lettre, conclut la correspondante. La culture du silence se rompt progressivement, mais, visiblement, elle existait encore dans certains domaines. »

Chargement en cours