Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du vendredi 11 août 2017

Comment les jeunes perçoivent l’avenir

Publié le

Théo Cliche, Alice Proulx De Lamirande, Lili-Aude Labranche et Miro Basque au micro de Stéphan Bureau
De gauche à droite et de haut en bas : Théo Cliche, Alice Proulx De Lamirande, Lili-Aude Labranche et Miro Basque   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Ils s'inquiètent parfois pour demain, parce qu'ils sont bien informés, mais demeurent optimistes, car ils savent qu'ils poursuivront de plus belle les virages amorcés par leurs parents en matière d'écologie. À la veille de la Journée internationale de la jeunesse, Stéphan Bureau s'entretient avec quatre jeunes de 11 à 14 ans : Lili-Aude Labranche, Théo Cliche, Alice Proulx De Lamirande et Miro Basque.

« J’aimerais accomplir ce que je veux dans la vie. Je n’ai pas envie de me ramasser emballeur au IGA quand je voudrais être vétérinaire, annonce Théo, 13 ans. Mais je sais que je vais devoir faire un petit travail, au début, et qu’il faudra que je travaille très fort. »

Une voiture? Pourquoi faire?
« Depuis quelques années, avec ma famille, on n’a aucune voiture, déclare Alice, 14 ans. On est une famille de 5 et on voyage avec les services Auto-mobile et Communauto, et ça marche super bien. Je trouve que c’est meilleur pour l’environnement, personnellement. Et je trouve que c’est un bon moyen de visiter Montréal autrement. »

Des petits gestes
« Je sais que la vie d’adulte est inévitable. Je comprends que [les adultes] travaillent plus pour nous, et je suis vraiment reconnaissante de ça », affirme Lili-Aude, 13 ans. Elle croit que l’humanité peut garantir son avenir si « tout le monde ensemble, on fait des petits gestes différents – je fais du recyclage, du compost, et je pense que ça aide. »

Recherche voiture volante désespérément
« J’ai regardé Retour vers le futur, en 2014. [Le film prédisait] qu’il y aurait des autos volantes en 2015. On est déjà en 2017 et on n’est même pas proche de ça. Les autos électriques viennent juste de commencer, se moque Miro, 11 ans.

Ce dernier voudrait être journaliste ou politicien. « J’essaie de lire La Presse le plus souvent possible, mais je n’ai pas toujours le temps le matin. »

 

Chargement en cours