Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 6 février 2018

La campagne de Marie-Monique Robin contre le glyphosate

Publié le

Marie-Monique Robin au studio 18 de Radio-Canada, à Montréal, le 6 février 2018
L'auteure et réalisatrice Marie-Monique Robin   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

« Je considère le glyphosate comme l'un des herbicides les plus toxiques de l'histoire industrielle. » La journaliste et réalisatrice française Marie-Monique Robin tente de conscientiser la population aux dangers du glyphosate, présent dans le Roundup, l'herbicide le plus vendu au monde. De passage à Montréal, elle décrit à Catherine Perrin les effets désastreux de ce produit sur les sols, les animaux et les êtres humains.

Marie-Monique Robin dénonce les agissements de la compagnie Mosanto, l’entreprise qui commercialise le Roundup. Elle condamne le fait que cette multinationale mène une guerre de discrédit envers les scientifiques qui ont classé le glyphosate comme étant probablement cancérigène pour l’être humain.

Un herbicide controversé encore permis pendant 15 ans au Canada
L’auteure s’interroge sur le peu de connaissances des risques liés au glyphosate au Canada, où le produit vient d’être autorisé pour 15 ans. En Europe, l’herbicide sera interdit de vente d’ici cinq ans.

Des OGM dépendants du glyphosate
« Vous savez, 95 % des OGM qui sont cultivés dans le monde […] sont dépendants du glyphosate et du Roundup. Si l'on interdit le glyphosate, c’est tous les OGM qui disparaissent. » Marie-Monique Robin affirme qu’une transition politique est nécessaire pour mettre fin à l’utilisation du glyphosate et à la désinformation propagée par Monsanto.

On nous dit souvent qu’on ne pourra pas nourrir le monde sans pesticides et sans Roundup, mais on ne le nourrit pas non plus avec eux. Plus de 900 millions de personnes ne mangent pas à leur faim, ce n’est quand même pas fantastique comme résultat.

Marie-Monique Robin, auteure et réalisatrice

Références

Le documentaire Le Roundup face à ses juges sera présenté en avant-première le jeudi 8 février 2018, à 19 h, à l’amphithéâtre de l’Université Téluq, situé au 5800 rue Saint-Denis à Montréal. Réservez en remplissant ce formulaire.

Le Roundup face à ses juges, de Marie-Monique Robin, Édition Écosociété, 2018

Chargement en cours