Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du mercredi 19 avril 2017

Erik Guay, plus vieux champion du monde de ski, à la croisée des chemins

Publié le

Erik Guay au micro de Catherine Perrin
Erik Guay   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Au terme d'une saison exceptionnelle, au cours de laquelle il a décroché son 25e podium en carrière, l'athlète de Mont-Tremblant se prépare pour les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, mais il envisage aussi la retraite. Avec trois enfants à la maison et un quatrième en chemin, il voudrait consacrer plus de temps à sa famille. Erik Guay parle à Catherine Perrin de ce que l'expérience lui apporte sur les pentes de ski.

« Je sais que ça ne durera pas pour le restant de mes jours, le ski – mais en même temps, je vois que je manque beaucoup de choses à la maison, confie l’athlète. Je veux en redonner à mes enfants, je veux pouvoir faire du sport avec eux. C’est quand je reviens à la maison après une saison comme je viens d’avoir [que je le réalise]. D’habitude, je pars au mois de novembre […] Je suis pas mal parti jusqu’à la mi-mars. La plus petite, qui parle beaucoup plus, qui interagit beaucoup plus, et moi qui [en] ai beaucoup manqué là-dedans... Je n’ai pas eu la chance de les emmener en ski; je n’ai pas eu la chance de faire du sport avec eux, de faire des devoirs avec eux… On dirait que je manque pas mal de cheminement. »

Le champion du monde de ski Erik Guay pose fièrement avec ses médailles.
Erik Guay avec ses médailles Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Chargement en cours