Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du vendredi 9 février 2018

Vins : quoi boire à la Saint-Valentin, selon Élyse Lambert

Publié le

Les bouteilles sélectionnées par Élyse Lambert
Les choix d'Élyse Lambert   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

La première Master Sommelier québécoise avoue ne pas être férue de la Saint-Valentin, une fête qu'elle trouve trop commerciale, mais elle ne voudrait pas que les amoureux qui souhaitent célébrer l'événement boudent leur plaisir. Elle propose donc un viognier puissant et généreux, sur mesure pour les repas de sushis, ainsi qu'un rouge de l'Oregon qui, contrairement à plusieurs autres pinots noirs, possède toutes les caractéristiques de ce cépage. Élyse Lambert présente ses choix, tous deux biologiques, à Catherine Perrin.

Pour entendre la deuxième partie de la chronique d’Élyse Lambert, suivez ce lien.

Les choix d’Élyse Lambert

L’ami des sushis
« Le viognier est un cépage de caractère. On aime ou on n’aime pas. Si vous avez à tenter votre chance avec du viognier, je vous recommande fortement d’explorer les vins d’Yves Cuilleron, dit Élyse Lambert au sujet du Vignes d’à Côté. C’est un cépage qui est floral, qui a de belles notes de fleur d’oranger, d’abricot. C’est épicé, ça a une bouche riche, texturée. Ça n’a pas beaucoup d’acidité. La bouche est tenue par les amers. Il y a une très belle amertume en fin de bouche qui amène de la longueur, et qui va être magnifique avec le gingembre, avec le wasabi. Pour moi, c’est un beau vin d’hiver. »

Horizon Oregon
« Ce que j’aime du pinot noir d’Oregon, c’est qu’on y retrouve plus de fraîcheur que dans celui de Californie, et un petit peu plus de gourmandise que dans celui de Bourgogne. Donc, si vous aimez le pinot avec du fruité, mais pas trop de lourdeur, l’Oregon est souvent une belle porte d’entrée, indique la spécialiste au sujet du Klee de Willamette Valley. C’est un pinot de fraîcheur, donc cueilli à la main, travaillé en levure indigène, avec un boisé super délicat. Ça reste digeste malgré un 13,5 % d’alcool. […] C’est très pinot au nez, c’est très pinot en bouche. Ici, on tape dans le mille avec quelque chose qui me fait vraiment plaisir. »

Chargement en cours