Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 20 décembre 2017

Twitter : les gazouillis marquants de 2017

Publié le

Meeker Guerrier et Léa Stréliski au micro de Marie Grégoire
Meeker Guerrier et Léa Stréliski   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Jeremy Newberger se moquant de Donald Trump, Marc-André Grondin dénonçant la présidente de l'Union des artistes Sophie Prégent, les excuses du chef Mario Batali après avoir été accusé d'inconduites sexuelles, les répliques cinglantes d'Hydro-Québec... Voilà quelques-uns des gazouillis qui ont marqué l'année 2017, selon le journaliste sportif Meeker Guerrier et l'humoriste Léa Stréliski. Ils citent les paroles profondes ou cocasses qu'ils ont lues sur le réseau social au micro de Marie Grégoire.

Le gazouillis gagnant, selon Léa Stréliski :

« Souvenez-vous, le 20 janvier 2017, le président Trump, son investiture, presque personne n’est là, mais le lendemain, il y a beaucoup de monde à la manifestation des femmes, des femmes qui ont évidemment peur pour leurs droits », relate l’humoriste, qui considère Twitter comme sa plateforme préférée, lui servant notamment à exprimer son « trop-plein de réflexions ». « Quelqu’un qui s’appelle Jeremy Newburger a tweeté, ce jour-là : "Donald Trump vient de battre le record de l’homme qui s’est fait rejeter par le plus grand nombre de femmes dans l’histoire de l’humanité." Je trouvais que ça lui allait bien, à ce président Trump, qui aime toujours penser grand. […] Ce genre de commentaire, c’est un peu tout ce qu’il nous reste, on a l’impression, en 2017, avec le nombre de mensonges et de bêtises qu’on se fait jeter par la tête depuis le début de l’année. »

Le gazouillis gagnant, selon Meeker Guerrier :

« C’est vraiment un tweet important, mais aussi intéressant, d’abord parce que Marc-André Grondin se manifeste rarement sur les médias sociaux et dans les médias, et [parce] qu’il a pris les devants pour dénoncer la situation. Sophie Prégent avait, dans une entrevue, un peu défendu Sylvain Archambault, le réalisateur, en disant qu’elle n’avait jamais rien vu », rapporte Meeker Guerrier, selon qui un bon gazouillis se doit d’être incisif et rapide. « C’est un homme qui dénonce une situation qui, trop souvent, a été tue. Ça a fait boule de neige, plusieurs comédiens et comédiennes se sont levés pour soutenir ce commentaire. Par la suite, [Marc-André Grondin] n’a pas commenté dans les médias. Il a dit ce qu’il avait à dire sur Twitter, et ça s’est terminé là. Ça aussi, c’est intéressant : on n’a plus besoin, aujourd’hui, d’utiliser les médias conventionnels pour discuter d’une situation. »

Les autres choix de Léa Stréliski :

Les autres choix de Meeker Guerrier :

Chargement en cours